Sommaire

Protection des bases de données

Outre la nature de la base de données : OLTP ou OLAP, on peut également noter qu’il existe à ce jour différentes catégories de moteur. On trouve notamment deux grandes familles :

  • les bases SQL

  • les bases NOSQL

Le terme NOSQL fait référence à l’abréviation Not Only SQL. Il ne s’agit pas de la négation du langage SQL !

Parmi les moteurs SQL les plus utilisés sur Debian, il est possible de citer MariaDB, PostgreSQL et pour l’autre catégorie, mentionnons Cassandra et MongoDB. Il est également rappelé que le moteur Oracle est soumis à licence et, si l’on souhaite utiliser gratuitement un tel moteur, il faut installer Oracle Express qui est malheureusement limité en fonctionnalités et ne peut être utilisé en production. Par ailleurs, si les bases SQLite présentent une réelle facilité d’utilisation, il n’existe à ce jour aucun moyen de véritablement les sécuriser. Nous allons donc détailler la façon de protéger les moteurs suivants :

  • bases SQL : PostgreSQL, MariaDB

  • base NOSQL : Cassandra, MongoDB

1. Sécurisation de PostgreSQL

Le moteur PostgreSQL est un système de gestion de bases de données relationnelles, distribué sous licence type BSD. Ce système est un bon concurrent des systèmes de gestion de bases de données open source, ...