Utilisation de l’anglais

Ce livre utilise au maximum la langue française pour s’adapter au public français. Dans le code, il est généralement conseillé d’utiliser la langue anglaise (pour nommer variables, fonctions et classes) afin de favoriser la collaboration avec des développeurs (salariés, contributeurs open source, etc.) non francophones. Utiliser de l’anglais dans le code permet également d’éviter les problèmes liés à l’Unicode que cela soit la compatibilité des langages à l’Unicode, l’affichage aléatoire des caractères selon le système ou encore l’impossibilité de distinguer des caractères non francophones (sinogrammes en mandarin par exemple). Le code sera francisé au maximum pour éviter de rajouter des difficultés aux lecteurs uniquement francophones.

Néanmoins, dans ce livre, des termes anglophones sont utilisés uniquement lorsque cela à du sens. Par exemple, les mots helper et layout ne seront pas traduits. D’une part, car leur traduction ne donne pas forcément une vision plus claire du concept qu’ils expriment : Helper signifiant auxiliaire, cette traduction n’aide pas le lecteur à comprendre l’utilité d’un helper. D’autre part, parce que la traduction peut porter à confusion, layout signifie mise en page, mais en parlant de mise en page au lieu de layout, le lecteur peut...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPMETION.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Prérequis
Suivant
Détail des chapitres