Introduction Protection des données

L’intelligence artificielle est présente dans tous les aspects de nos vies : elle optimise nos déplacements, nous recommande de nouveaux contenus adaptés à nos goûts (films, musiques, etc.), surveille notre santé et s’immisce même dans nos relations amoureuses via des applications de rencontre toujours plus sophistiquées.

L’IA occupe incontestablement une place majeure dans notre quotidien. Toutefois, force est de constater qu’elle entretient avec ses utilisateurs une relation conflictuelle, entre dépendance et défiance. Ces tensions sont dues en grande partie à la collecte massive des données personnelles des individus par les applications d’IA. Les données personnelles ont une définition particulièrement large : il s’agit de toute information susceptible d’identifier directement ou indirectement une personne physique1.

Ainsi, le nom, la voix, l’image, un trajet ou une adresse IP sont qualifiés de données personnelles et bénéficient d’une protection élevée par le droit français et européen, via le règlement (UE) 2016/679 du Parlement EuropéenParlement Européen et du Conseil du 27 avril 2016 (ci-après RGPD).

Certaines données personnelles, parfois traitées par les applications d’IA, relèvent en outre de la sphère intime...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPEEJIA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Notes
Suivant
L’IA dans une démarche Privacy by design