Virtualisation avec Red Hat KVM Virtualisation KVM

1. Présentation

La virtualisation, maintenant bien connue, est une technologie permettant d’émuler des machines, avec leurs systèmes d’exploitation, à l’intérieur des machines physiques.

Par exemple, sur une machine RHEL 7 physique, on peut faire tourner des machines virtuelles (VM, Virtual Machines) avec Windows 10 et Ubuntu. Machine virtuelle VM Virtual Machines

Le principe de la virtualisation consiste à émuler une architecture matérielle complète. Ainsi, le système d’exploitation de la machine invitée n’a pas conscience d’être à l’intérieur d’un hôte physique. Les processeurs modernes intègrent des jeux d’instructions adaptés à la virtualisation (Intel VT-x ou AMD-V), permettant d’obtenir des performances pour les machines virtuelles proches de celles d’une machine physique.

Les avantages de la virtualisation sont infinis :

  • Réduction du nombre de machines physiques.

  • Optimisation des performances et meilleure gestion des ressources matérielles.

  • Facilitation et assouplissement de l’administration (à distance le plus souvent).

  • Déploiement en masse d’applications, amélioration de la fiabilité.

  • Etc.

La plupart des serveurs, surtout les serveurs web, sont maintenant virtualisés. Ils existent, avec des dizaines ou des centaines d’autres, sur des serveurs en rack dans des datacenters...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_CE7RHEL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Configurer des services
Suivant
Installer Red Hat Enterprise Linux automatiquement à l'aide de Kickstart