Sommaire

Les technologies de l’informatique cognitive

Les moyens informatiques à notre disposition permettent d’implémenter des algorithmes et heuristiques qui jusqu’alors ne pouvaient être que simulés ou traités de manière théorique. La puissance que délivrent aujourd’hui nos moyens informatiques est telle que les barrières et les limitations sont abolies, que des traitements inenvisageables sont possibles et donnent des résultats au-delà de ceux escomptés.

En effet, la puissance des ordinateurs augmente, les processeurs sont de plus en plus puissants, on voit l’émergence de processeurs spécialisés, de cartes graphiques, de processeurs FPGA (« Field-Programmable Gate Array »).

Les unités de stockage et les systèmes de fichiers distribués permettent une meilleure couverture de la disponibilité et localisation des données, des nouveaux concepts qui voient le jour : « data@edge », « computing@edge », « ad’hoc infrastructure ».

Toutes les formes d’ordinateurs cohabitent aujourd’hui : polyvalents, spécialiséscentralisés, distribués, capable d’évoluer horizontalement (« scale-out ») ou verticalement (« scale-up »). Ils sont utilisés au sein de mêmes solutions pour des tâches différentes ...