Configuration centralisée de vos serveurs et applications avec Ansible : 5 prérequis

07/06/2021 | Paroles d’experts, Systèmes et réseaux

Temps de lecture  4 minutes

Logo Ansible

Le monde informatique est en changement permanent et la seule chose qui ne change pas, c’est que tout change tout le temps ! Malheureusement, les dernières années ne contrediront pas cette tendance.
Les pratiques qui pouvaient auparavant être tolérées ou perçues comme de bonnes habitudes (déploiements personnalisés, gestes manuels) sont de vrais freins à l’innovation et à la capacité d’une entreprise à se transformer.

Réfléchir en amont

Prérequis n°1

Réfléchir en amont à la finalité du projet d’automatisation.

Avant de se lancer dans la configuration centralisée de vos serveurs et applications avec Ansible, le premier réflexe à avoir est de penser à la finalité de l’informatique : l’hébergement d’applications. Une erreur courante consiste à réfléchir aux moyens à mettre en œuvre, ce qui a pour conséquence de perdre son interlocuteur avec des détails trop techniques.
Les acteurs du métier ne veulent pas savoir si leur application sera hébergée sur une machine physique, virtuelle ou sur un container. Ce qu’ils veulent c’est disposer d’une application fonctionnelle. Peu importe la manière.

Prérequis n°2

Être à l’écoute, savoir vulgariser et faire preuve de pédagogie.

Autour de la même approche, il est indispensable d’être à l’écoute du métier afin de capter son attention dans le cadre du projet de configuration centralisée et de le rassurer tout en lui communiquant des indicateurs pertinents.
La pédagogie, est à ce titre, très importante afin que votre client comprenne les enjeux associés à une bonne configuration. En contrepartie, si ce dernier est suffisamment sensibilisé aux problématiques propres à la production comme la sécurité et l’exploitation, il n’acceptera que mieux les demandes d’évolution.

pédagogie
Objectifs

Prérequis n°3

Garder à l’esprit l’objectif commun.

Le dialogue avec le commanditaire a une place primordiale dans la réussite de tout projet. Un bon moyen de l’établir est d’entretenir des relations saines entre les différents intervenants d’une chaîne de production. Les DSI doivent régulièrement arbitrer entre les besoins des différents acteurs qui ont chacun leurs exigences.
Les intervenants ne doivent pas perdre de vue le véritable enjeu : mettre une application à disposition des utilisateurs. Il est, dans ces conditions, particulièrement important de mettre de côté ses différends, de comprendre et reconnaître les besoins de chacun, afin d’œuvrer tous ensemble en faveur d’un objectif commun.

Prérequis n°4

Collaborer en toute bienveillance.

Il faut aussi savoir remettre en cause l’existant d’une organisation. Dans une entreprise, le système d’information est bien souvent le long et parfois chaotique résultat d’un ensemble de compromis. Il n’est pas rare que les différents acteurs aient besoin de générer de nombreuses preuves et procédures afin de se protéger – ou pire – de prouver que les autres ont fait des erreurs. La simplification et la réduction des procédures passent avant tout par une amélioration et une collaboration bienveillante inter-services.

Collaborer
Automatiser

Prérequis n°5

Automatiser les tâches avec Ansible.

L’automatisation des tâches doit intervenir tout au long de cette transformation et doit se concentrer sur ce qui génère le plus de difficultés pour les équipes. Ainsi, à difficulté équivalente, la tâche à privilégier sera celle qui permet de libérer le plus de temps pour l’équipe ou ce qui procure le plus de douleur. Des outils comme Ansible peuvent remplir cette tâche le plus simplement possible en s’adaptant à l’existant.

En conclusion

À la fin de ce processus, ne doit rester que ce qui est strictement nécessaire : constructions de livrables, tests automatisés, mises à jour de plateformes etc. Comme nous l’avons souligné tout au long de cet article, l’automatisation n’est pas une finalité en soit et ne doit se faire que sur ce qui a réellement de la valeur. Rien ne sert d’automatiser des tâches si ces dernières sont là pour des mauvaises raisons. L’automatisation ne ferait alors qu’ajouter de la complexité sans plus-value pour vos utilisateurs et commanditaires.

Administrateur système depuis de nombreuses années, Yannig PERRÉ est aujourd’hui spécialiste de la gestion d’applications développées en microservices à l’aide de containers. Il associe naturellement à ce savoir-faire différents outils pour gérer les problématiques d’installation, de résilience, de scalabilité ainsi que de publication des applications sur Internet. Associée à sa longue expérience du monde open source, cette expertise lui permet de transmettre aux lecteurs des livres réellement efficaces sur la mise en œuvre de Kubernetes ou d’Ansible.

Yannig Perré

notre expert Ansible

Pour aller plus loin

Scratch et Raspberry Pi Projets maker pour s'initier à l'électronique et à la robotique

Livre

Ansible
Gérez la configuration de vos serveurs et le déploiement de vos applications

Flutter Développez vos applications mobiles multiplateformes avec Dart

Vidéo

Ansible
Configuration centralisée de serveurs et d’applications
formation en live

Formation

Ansible pour l’automatisation du réseau
formation en live

Formation

Automatisation avancée avec Ansible
Bonnes pratiques

Restez connecté !

Recevez nos derniers articles et contenus IT et non technique directement dans votre boîte mail !

Inscrivez-vous à notre newsletter