Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Arduino
  3. Utiliser ce livre en s’adaptant à son public : des élèves aux « makers »
Extrait - Arduino Apprenez à coder avec mBlock (projets robotiques, créatifs et scientifiques) (2e édition)
Extraits du livre
Arduino Apprenez à coder avec mBlock (projets robotiques, créatifs et scientifiques) (2e édition)
1 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Utiliser ce livre en s’adaptant à son public : des élèves aux « makers »

Dans une salle de classe

Cet ouvrage peut compléter les connaissances de l’enseignant et lui donner des idées de réalisations ou de projets à mener au cours de l’année scolaire. Les projets scientifiques, par exemple, peuvent être menés en liaison avec les cours de physique ou de sciences de la vie et de la Terre (SVT).

D’expérience, l’apprentissage du langage C++ pour programmer l’Arduino peut être rébarbatif et ajouter un sujet de maîtrise de la programmation à celui de l’expérimentation à mener.

L’intérêt de mBlock est dans la simplification du codage qui pourra s’appuyer sur la pratique de Scratch pour l’apprentissage de l’algorithmique. Les montages et les scripts pourront être préparés à l’avance et mis au point, car les différences entre les composants ou les versions de microcontrôleurs peuvent être différentes de celles utilisées lors de la rédaction de l’ouvrage.

Mais la satisfaction de présenter à ses élèves un projet dans le courant du moment, comme un drone, une station de mesure ou un véhicule solaire est un levier qui place l’enseignement d’une matière technique au-delà de son niveau habituel. Au-delà d’un contenu défini et encadré...

Lors d’une formation à la robotique

Les montages décrits ont été réalisés dans le cadre de formations à la robotique, ce qui a permis d’en valider le contenu et la progression pédagogique. Initialement bâties autour d’une programmation textuelle, elles ont rapidement évolué vers la programmation visuelle, et le gain de temps important sur le codage a permis de réaliser plus de montages et d’étoffer leur contenu.

Cet ouvrage sera précieux pour les participants qui souhaiteront refaire les manipulations ou approfondir des sujets qui les intéressent en exploitant les pistes qui sont proposées.

Il sera certainement très utile également pour les animateurs qui souhaitent élaborer des séquences combinant l’enseignement, la réflexion et l’application, selon la démarche ERA et qui disposeront de références pratiques pour les montages et les schémas électroniques à portée de main.

Les participants à ces formations ne suivent pas forcément le même cheminement selon leur formation initiale et les trois angles d’approche que sont l’informatique, l’électronique et la mécanique sont autant de possibilités d’aborder le sujet de la robotique en partageant un langage ou a minima des repères communs....

Dans un atelier de codage

Les ateliers de codage se développent sous l’impulsion d’associations, de bénévoles et d’autres structures qui les mettent en place sous des formes variées comme évoqué précédemment et avec des compositions différentes.

Les ateliers regroupant des participants d’une même tranche d’âge, souvent jeunes, évoluent pour intégrer des parents ou des grands-parents désireux de se former ou au moins de participer à cette activité. Cette diversité des générations peut même être étendue à un tutorat à distance sur le modèle du granny-cloud de Sugata Mitra, qui met en jeu des tuteurs, les grannies, femmes ou hommes âgés de 24 à 78 ans, et des jeunes issus de milieux défavorisés qui bénéficient ainsi d’une aide à distance.

Le codage nécessite une activité de réflexion en vue de résoudre un problème. La complexité de ce problème le situe dans une classe de résolution avec un niveau de difficulté et un ensemble d’algorithmes utilisables pour sa résolution. C’est pourquoi l’analyse de la situation et l’identification du problème sont des étapes primordiales d’un atelier de codage.

Pour...

Chez soi ou dans un « lab »

Bien évidemment, cet ouvrage permettra à un autodidacte d’apprendre la programmation visuelle et les éléments nécessaires à la réalisation de montages.

Dans un premier temps, les platines d’essai, quelques composants et une liaison USB avec un ordinateur portable suffisent pour tester et assimiler les algorithmes et les schémas. Puis des projets plus précis se font jour ou doivent répondre à un cahier des charges et dans ce cas la recherche d’information est facilitée et le temps optimisé, car les informations, bonnes ou mauvaises, pertinentes ou incompatibles avec les composants utilisés, foisonnent sur Internet.

Cet ouvrage donnera quelques points de repère et résultats de recherche. C’est le fruit d’une réflexion personnelle complétée par la pratique de nombreux montages. Il est particulièrement intéressant, voire passionnant ou même grisant de partir à l’assaut d’un montage qui n’a encore jamais été fait, d’explorer des particularités de programmation ou d’intégrer des composants « exotiques » parce que rarement vus dans les montages les plus courants. Il faut se lancer tout en ayant un minimum d’assurance dans l’atteinte de résultat...

Suivre le développement de la technique et améliorer ses montages

Bien sûr, la technique évolue et un autre microcontrôleur, plus puissant et plus compact tout en restant aussi bon marché et ouvert, remplacera l’Arduino tandis que les générateurs de code comme mBlock se seront enrichis d’outils de débogage et d’intégration des scripts. La technique évolue et c’est bien ainsi, car c’est la marque du progrès et la perspective de créations toujours plus belles et plus intéressantes.

Mais il faut se garder d’adopter chaque évolution et de passer d’une plate-forme ou d’un outil à l’autre sans prendre le temps d’en approfondir l’utilisation. Les professionnels du logiciel savent bien qu’au moment où ils écrivent leur code dans leur environnement de développement familier, un atelier miracle sort sur le marché avec la promesse de résoudre tous les problèmes que les autres rencontrent, comme un coloriage du texte imparfait, une compilation non exempte de bugs ou une lenteur parfois exaspérante lors de l’intégration.

Ces outils sont également des logiciels, comme des machines construisent parfois d’autres machines, et ne sont donc pas vierges de tout défaut. Ce sont juste des défauts qui ont l’avantage d’être...