Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Conception d’une base de données
  3. Création de la base de données
Extrait - Conception d’une base de données De l’analyse à la mise en œuvre
Extraits du livre
Conception d’une base de données De l’analyse à la mise en œuvre Revenir à la page d'achat du livre

Création de la base de données

Introduction

Dans les chapitres précédents, nous avons pu analyser les différentes étapes préalables à la conception d’une base de données, nous avons déterminé ses exigences et défini les règles à suivre pour la créer.

Dans ce chapitre, nous allons procéder à la création de la base de données. Autrement dit, nous allons matérialiser les concepts théoriques que nous avons étudiés précédemment.

Étapes à suivre pour la création de notre base de données

1. Concepts techniques

Pour créer une base de données, il existe deux méthodes principales :

  • créer la base de données à partir de zéro, avec les paramètres par défaut ;

  • créer une nouvelle base de données à partir d’un modèle que nous avons créé précédemment.

En dehors de cela, nous avons à notre disposition un grand nombre d’options disponibles pour configurer notre base de données.

Les options disponibles dépendront de notre version de base de données utilisée, mais l’idée principale est que nous devrons attribuer un utilisateur à la base de données et décider quel est le répertoire dans lequel ses fichiers seront stockés.

Il est important de définir ce que sont un utilisateur et un schéma.

Un schéma est une structure logique qui regroupe tous les objets appartenant à un utilisateur.

De son côté, un utilisateur définit le nom, le mot de passe et les privilèges avec lesquels une connexion à la base de données peut être établie. Dans certains cas, il peut être intéressant de créer un utilisateur en lecture seule, et dans d’autres un utilisateur qui a le contrôle total. Il est également possible de créer d’autres types d’utilisateurs, comme nous le verrons dans les sections Authentification et...

Prérequis hardware

Comprendre les prérequis hardware dans le contexte de la création d’une base de données est essentiel pour garantir un fonctionnement efficace et fiable de tout système de gestion de données. Les composants physiques qui composent l’infrastructure matérielle jouent un rôle essentiel dans les performances, l’évolutivité et la disponibilité d’une base de données. Tout au long de cette discussion approfondie, nous explorerons attentivement les différents aspects liés aux prérequis hardware et leur importance dans la conception et la mise en œuvre de bases de données.

En premier point, il est essentiel de comprendre que le choix du bon matériel dépend en grande partie des besoins spécifiques de la base de données à créer. Les systèmes de gestion de bases de données (SGBD) peuvent varier en termes de capacité de traitement, de mémoire, de stockage et de tolérance aux pannes. Par conséquent, avant de prendre une décision concernant le matériel, il est impératif de procéder à une analyse approfondie des exigences de la base de données. Cela inclut la prise en compte du volume de données, de la charge de travail attendue, de la simultanéité des utilisateurs, de la vitesse d’accès...

Installation du système d’exploitation

L’installation du système d’exploitation est une étape critique dans le processus de création de base de données, car elle fournit la plate-forme sur laquelle les systèmes de gestion de base de données (SGBD) fonctionneront et où les données seront stockées. Dans cette section, nous explorerons en détail les aspects clés liés à l’installation du système d’exploitation dans le contexte de la création de bases de données, ainsi que quelques exemples de considérations pertinentes.

Tout d’abord, le choix du système d’exploitation est une décision importante qui affectera considérablement la configuration et les performances de la base de données. Les systèmes d’exploitation les plus courants pour la gestion de bases de données incluent Windows Server, diverses distributions Linux (telles qu’Ubuntu, CentOS ou Red Hat Enterprise Linux) et les systèmes Unix. Le choix doit être basé sur des facteurs tels que la compatibilité avec le SGBD spécifique à utiliser, la familiarité de l’équipe de direction avec le système d’exploitation et les exigences de l’application.

L’installation du système d’exploitation doit être effectuée conformément aux meilleures pratiques recommandées par le fournisseur du système d’exploitation. Cela inclut la sélection des options d’installation appropriées, telles que des configurations minimales ou personnalisées selon les besoins, et la configuration de mesures de sécurité, telles que des mots de passe d’administrateur forts et des politiques de pare-feu.

Dans les environnements d’entreprise et de haute disponibilité, il est courant d’utiliser...

Systèmes de gestion de bases de données

Les systèmes de gestion de bases de données (SGBD) sont des outils fondamentaux pour gérer et organiser les données dans divers contextes, des applications métier aux systèmes de stockage d’informations en ligne. Dans cette section, nous approfondirons les aspects clés liés aux systèmes de gestion de bases de données et fournirons des exemples de SGBD largement utilisés.

Un système de gestion de base de données est un logiciel conçu pour gérer efficacement la création, le stockage, la récupération, la modification et la suppression de données de manière structurée. Les SGBD sont essentiels pour garantir l’intégrité, la sécurité et la disponibilité des données, en plus de faciliter la consultation et l’analyse des informations stockées.

Il existe plusieurs types de systèmes de gestion de bases de données, et le choix du bon SGBD dépend des besoins spécifiques de l’application. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de SGBD largement utilisés :

  • MySQL : MySQL est un SGBD open source largement utilisé qui se distingue par ses performances et son évolutivité. Il s’agit d’un choix populaire pour les applications web et d’entreprise...

Mise en place de la structure que nous avons modélisée

Voyons à présent comment créer la base de données imaginée précédemment.

1. Création de notre première base de données : Ecole

Nous allons créer notre première base de données pour mettre en pratique les concepts vus jusqu’ici. Pour cela, nous allons utiliser DbSchema dont nous avons expliqué l’installation et l’utilisation au chapitre Modélisation de données. 

 Connectez-vous à DbSchema et cliquez sur l’option Connect to Database :

images/05RI02.PNG

 Ensuite, sélectionnez la base de données que nous sommes en train de créer. Dans cet exemple, on suppose que MySQL est déjà installé sur le serveur mais notre exemple est applicable à d’autres SGBD. Pour cela, nous allons créer la base de données graphiquement afin d’éviter les différences de syntaxe.

images/05RI03.PNG

 Sélectionnez la base de données à laquelle vous souhaitez vous connecter. Comme il s’agit de créer une nouvelle base de données, cliquez sur Create New :

images/image_page139.png

 Écrivez le nom de la base de données que vous voulez créer ; dans le cas présent, vous l’appellerez « ecole ». Pour rappel, nous n’utiliserons pas d’accents, comme nous l’avons expliqué dans les chapitres précédents, ceci afin d’éviter des problèmes lors de la création des requêtes.

images/image_page140.png

 Vous pouvez ensuite marquer les objets que vous souhaitez sélectionner. Ici, il s’agit d’une nouvelle base de données, donc elle est vide.

images/image_page140b.png

Après avoir suivi ces étapes, votre base de données est à présent créée et vous pouvez commencer à créer les différents objets.

2. Création des tables d’élèves, d’enseignants et de cours

Il s’agit ensuite de créer les différentes tables dont nous avons besoin pour stocker les informations nécessaires.

Il faut commencer par créer la table des élèves, où nous définirons les colonnes suivantes :

  • un identifiant d’étudiant de type numérique ;...

Haute disponibilité

La haute disponibilité des bases de données est un aspect essentiel pour garantir que les systèmes de bases de données sont toujours accessibles et fonctionnels, même en cas de pannes imprévues. Dans cette longue section, nous explorerons plus en détail les concepts clés de la haute disponibilité dans les bases de données et fournirons des exemples de solutions utilisées dans la pratique.

La haute disponibilité fait référence à la capacité d’un système de base de données à rester opérationnel en permanence, avec un temps d’arrêt minimal, même en cas d’événements indésirables tels que des pannes matérielles, des erreurs logicielles ou des catastrophes naturelles. Garantir une haute disponibilité est essentiel dans les environnements d’entreprise où les temps d’arrêt peuvent être coûteux ou préjudiciables aux opérations.

1. Réplication des données

L’une des stratégies les plus courantes pour atteindre une haute disponibilité dans les bases de données est la réplication des données. La réplication implique de conserver des copies identiques de la base de données sur plusieurs serveurs, appelés répliques. Lorsqu’un...