Blog ENI : Toute la veille numérique !
-25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. HTML5 et CSS3
  3. L’évolution des spécifications
Extrait - HTML5 et CSS3 Maîtrisez les standards de la création de sites web (2e édition)
Extraits du livre
HTML5 et CSS3 Maîtrisez les standards de la création de sites web (2e édition) Revenir à la page d'achat du livre

L’évolution des spécifications

Une brève histoire du Web

Il n’est pas nécessaire de faire un historique exhaustif de l’Internet, mais nous allons simplement indiquer quelques dates clés. Vous pourrez retrouver ces jalons à cette URL : https://www.w3.org/History.html

Vous le savez, l’Internet tel que nous le connaissons actuellement est une avancée technologique qui n’est pas si âgée que cela. En effet, c’est en mars 1989, au CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire) que Tim Berners-Lee rédige l’article « fondateur » de l’Internet. Dans son article titré « Information Managment : a proposal », Tim Berners-Lee évoque dans son introduction la gestion de l’information à travers un système hypertexte distribué : « It discusses the problems of loss of information about complex evolving systems and derives a solution based on a distributed hypertext system. ».

En octobre 1990, Tim Bernes-Lee travaille sur l’hypertexte avec un éditeur et un navigateur sur une station NeXT. Il donne le nom de World Wide Web à ce programme. En ce même mois d’octobre 1990, le belge Robert Cailliau rejoint l’équipe de Tim Berners-Lee et corédige la deuxième proposition nommée : « WorldWideWeb: Proposal...

Les travaux d’élaboration des spécifications

Vous le savez, le W3C (https://www.w3.org/) est chargé d’édicter les normes, les spécifications des langages permettant de concevoir des sites et des applications web. Libre aux éditeurs de logiciels de se conformer à ces spécifications.

Pour élaborer ces normes, le W3C s’organise autour de groupes de travail qui conçoivent ces normes à travers un processus parfaitement normé lui aussi. Ce processus est décrit dans ce document : https://www.w3.org/2018/Process-20180201/. Le groupe de travail publie plusieurs étapes de ses avancées :

  • FPWD : First Public Working Draft.

  • WD : Working Draft.

  • CR : Candidate Recommendation.

  • PR : Proposed Recommendation.

  • REC : Recommendation.

  • SPSD : Superseded Recommendation.

L’étape finale est la publication en une Recommendation en anglais. La spécification est alors pleinement utilisable par tout un chacun. Mais les développeurs peuvent commencer à tester les normes à partir de l’étape CR (Candidate Recommendation).

L’évolution du HTML

Une fois les principes d’une navigation par liens hypertextes acquis, Tim Berners-Lee s’attela au langage qui devait être utilisé pour créer et lier les documents.

En 1991, il rédige les premiers brouillons (draft en anglais) du HTML et en juin 1993, un premier document technique spécifie le langage HTML : "Hypertext Markup Language (HTML) A Representation of Textual Information and MetaInformation for Retrieval and Interchange". Ce document historique est toujours visible à cette URL : http://www.w3.org/MarkUp/draft-ietf-iiir-html-01.txt

Le 8 novembre 1993, le HTML+ sort : http://www.w3.org/MarkUp/HTMLPlus/htmlplus_1.html. La version 2 du HTML sort le 22 septembre 1995 (http://www.w3.org/MarkUp/html-spec/html-spec_toc.html) et il est spécifié comme une application SGML.

En mars 1995, le HTML 3 est publié (http://www.w3.org/MarkUp/html3/) comme une « extension » du HTML 2. Mais cette version est rapidement supplantée par la recommandation du HTML 3.2 le 14 janvier 1997 (http://www.w3.org/TR/REC-html32.html).

La recommandation du HTML 4.01 est publiée le 24 décembre 1999. Pour le W3C, cette version est la dernière concernant le HTML. Le W3C ne voit plus l’avenir des pages web avec le HTML, mais avec le XML. Le HTML est « mort » pour...

L’évolution des CSS

Au tout début du Web, les pages ne contenaient que du texte et permettaient quelques mises en forme avec des éléments HTML spécifiques. Puis le Web est devenu accessible aux universitaires, aux entreprises et au grand public. Ces nouveaux utilisateurs avaient besoin d’afficher les contenus rédactionnels avec de la mise en forme et de la mise en page. Le W3C a donc fait évoluer le HTML dans ce sens pour qu’il permette d’avoir des pages web plus attractives. Jusqu’au HTML 3.2, il n’y avait pas de distinction claire entre le contenu et la mise en forme, ce qui était très dommageable.

C’est avec l’avènement du HTML 4 que sont apparues les feuilles de style en cascade, les Cascading Style Sheets en anglais, les CSS. La recommandation Cascading Style Sheets, level 1 est publiée le 17 décembre 1996 (https://www.w3.org/TR/REC-CSS1-961217.html). Nous avions alors pour la première fois la séparation entre le contenu et la mise en forme et mise en page. La version 2 des CSS est publiée le 12 mai 1998 (https://www.w3.org/TR/2008/REC-CSS2-20080411/) et la 2.1 le 7 juin 2011 (https://www.w3.org/TR/2011/REC-CSS2-20110607/).

Comme le HTML, les recommandations des CSS étaient publiées d’un seul tenant, sur des centaines de pages. L’apparence des sites web prenant de plus en plus...