Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Microsoft Endpoint Configuration Manager
  3. Inventaires
Extrait - Microsoft Endpoint Configuration Manager Exploitation et Administration (2e édition)
Extraits du livre
Microsoft Endpoint Configuration Manager Exploitation et Administration (2e édition)
1 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Inventaires

Introduction

Dans les entreprises en constante évolution, il est de plus en plus complexe de suivre efficacement les logiciels et matériels déployés dans l’environnement de production, d’autant plus dans les périodes de difficultés financières, où les coûts doivent être ajustés et les économies étudiées. C’est une réalité de l’entreprise et des directions informatiques de devoir réduire les coûts liés aux Systèmes d’information, et principalement sur les licences, qui ne sont pas toujours optimisées. Une autre préoccupation des directions est le renouvellement des postes de travail. Un inventaire matériel automatisé permet de connaître l’état du parc et de le faire évoluer en conséquence.

Dans Microsoft Endpoint Configuration Manager, l’inventaire est un élément essentiel du fonctionnement de l’infrastructure, puisqu’il permet de connaître les logiciels et matériels utilisés dans le parc informatique. Il est possible de bénéficier de l’inventaire matériel, qui remonte l’ensemble des informations liées aux composants des postes de travail, périphériques mobiles et serveurs. L’autre grande composante est l’inventaire logiciel, qui permet...

Inventaire matériel

La première partie de ce chapitre se concentre sur l’inventaire matériel. Nous observerons les concepts, extensions, évolutions et utilisations possibles de l’inventaire matériel. Vous pourrez trouver des informations permettant d’exploiter et de faire évoluer l’inventaire pour répondre à vos besoins. Nous détaillerons aussi le dépannage de l’inventaire côté client et serveur.

1. Concepts et composants

L’inventaire des systèmes est le processus visant à récupérer les informations qui décrivent le matériel et les logiciels installés sur un système. Il est configuré en utilisant les paramètres de stratégie clients pour la hiérarchie ou affecté par collections. Il est possible de créer des paramètres de stratégie personnalisés pour choisir les fichiers et matériels à inventorier selon la collection et cibler les points importants selon les systèmes. Cela amène une approche et une application plus granulaires de l’inventaire des collections.

L’inventaire de données (matériel et logiciel) peut être utilisé pour :

  • créer des requêtes basées sur une configuration matérielle ou des logiciels installés ;

  • créer des collections basées sur des requêtes d’inventaire ;

  • créer des rapports qui affichent les détails des configurations matérielles ou des logiciels installés ;

  • résoudre les problèmes liés au client, etc.

Nous détaillerons les requêtes et les rapports dans le chapitre Requêtes, collections, rapports et CMPivot.

Le premier inventaire qui s’exécute sur un nouveau client est un inventaire complet qui remonte toutes les informations comme configurées dans la stratégie du client. Ensuite, seuls des inventaires différentiels sont envoyés et traités par le serveur de site. S’il manque des informations dans ces inventaires différentiels, le serveur rejette l’inventaire et demande au client d’effectuer un inventaire complet pour remettre à jour les informations dans la base.

Configuration Manager fournit un support limité pour...

Inventaire logiciel et collecte de fichiers

1. Concepts et composants

L’inventaire logiciel dans Configuration Manager permet de regrouper des informations et d’inventorier les fichiers qui sont présents sur les périphériques clients de l’infrastructure. L’inventaire logiciel peut collecter les fichiers des périphériques clients et stocker ces derniers sur le serveur de site. Il est collecté quand le paramètre Enable Software inventory on clients est activé dans les paramètres de l’agent.

Lorsque l’inventaire logiciel est activé, les clients exécutent un cycle d’inventaire logiciel qui revient à analyser l’ensemble des disques pour trouver les extensions de fichier spécifiées. Le client envoie alors les informations d’inventaire à un Management Point appartenant au site du client. Le Management Point envoie ensuite les informations d’inventaire au serveur de site Configuration Manager, qui les stocke dans la base de données du site. L’inventaire logiciel s’exécute sur les clients en fonction de la planification spécifiée dans les paramètres de l’agent.

L’inventaire matériel inclut des classes WMI (ajout/suppression de programmes, etc.) qui permettent déjà l’inventaire des logiciels. L’utilisation de l’inventaire logiciel tel que décrit dans ConfigMgr ne doit être activé que pour cibler des applications qui ne seraient pas déjà découvertes par l’inventaire matériel.

L’activation et la configuration de l’inventaire logiciel se font au niveau des stratégies de paramétrage de l’agent ConfigMgr, dans la partie Administration - Overview - Clients Settings de la console d’administration.

L’onglet Software Inventory propose plusieurs paramètres configurables qui sont :

images/02EP05NEW.png
  • Enable software inventory on clients : permet d’activer ou désactiver l’inventaire logiciel.

  • Schedule software inventory and file collection : permet de définir la planification pour l’inventaire logiciel et de régler les jours et heures auxquels il doit avoir lieu.

  • Inventory reporting detail : donne accès aux paramètres File only, Product Only et Full details pour sélectionner...

Asset Intelligence

La fonction Asset Intelligence de Configuration Manager permet d’inventorier et de gérer l’utilisation des licences logicielles dans l’ensemble de la hiérarchie Configuration Manager. Asset Intelligence améliore les capacités d’inventaire pour permettre de gérer les logiciels utilisés ainsi que les licences logicielles de l’entreprise. Les nombreuses classes d’inventaire spécifiques à Asset Intelligence permettent de renforcer l’éventail des informations collectées sur les actifs matériel et logiciel.

1. Prérequis

Voici les prérequis nécessaires au bon fonctionnement d’Asset Intelligence :

  • L’installation d’un serveur de site Microsoft Endpoint Configuration Manager avec les principaux rôles nécessaires à la gestion des clients :

  • le Management Point pour pouvoir dialoguer avec les clients ;

  • au moins un Distribution Point pour pouvoir mettre à disposition les packages de mise à jour.

  • La configuration de l’infrastructure afin de pouvoir gérer les clients ; ceci inclut la définition de limites de site et de groupes de limites de site nécessaires à l’attribution des clients au site et à un point de distribution.

  • L’installation des clients ConfigMgr sur les périphériques (postes de travail, serveurs, périphériques mobiles…), ainsi que la configuration des paramétrages de l’agent du client pour activer l’inventaire matériel et logiciel.

  • L’activation de certains journaux d’événements de sécurité. L’audit des événements de connexion en succès est donc nécessaire pour ces rapports.

  • Accessoirement, Asset Intelligence utilise le contrôle logiciel (Software Metering) pour gérer les données de certains rapports. La fonctionnalité peut donc être activée. Pour ce faire, référez-vous à la section Contrôle logiciel de ce chapitre.

Les dépendances internes et externes à ConfigMgr pour Asset Intelligence et le bon fonctionnement des rapports sont disponibles à l’adresse : https://docs.microsoft.com/en-us/mem/configmgr/core/clients/manage/asset-intelligence/prerequisites-for-asset-intelligence...

Contrôle logiciel

La dernière partie de ce chapitre sur les inventaires se concentre sur le contrôle logiciel, ou Software Metering. Nous expliquerons les concepts et composants du contrôle logiciel, comment l’exploiter, son utilisation via les rapports et enfin le dépannage de la fonctionnalité.

1. Concept et composants du contrôle de logiciel

Le contrôle logiciel n’a que très peu évolué depuis ConfigMgr 2007. Il est utilisé pour surveiller et collecter les données d’utilisation des logiciels, depuis les clients ConfigMgr. La collecte de ces données peut avoir lieu sous la forme de règles automatiques (si plus de 90 % des utilisateurs du parc utilise le logiciel par exemple) ou par le biais de règles créées par l’administrateur. Le client évalue les stratégies et les règles envoyées par le Management Point puis stocke les informations liées à ces logiciels, même lorsqu’il n’est pas connecté à l’infrastructure. Ces données sont ajoutées à la base de données du site qui contient toutes les remontées engendrées par le contrôle logiciel.

Lorsque les données sont collectées, il est possible de les consulter en utilisant des collections, des requêtes ou bien encore des rapports. En utilisant ces informations avec l’inventaire logiciel, il est possible de vérifier plusieurs problématiques dont :

  • le nombre de copies déployées d’une application et le nombre d’utilisateurs qui l’exécutent ;

  • le nombre de licences d’un logiciel nécessaires lors du renouvellement de ce logiciel. Ainsi, seules les personnes l’utilisant peuvent se voir renouveler l’application ;

  • les applications qui ne sont plus utilisées et qui peuvent donc être retirées du catalogue ;

  • les taux d’utilisation par heures d’un logiciel pour gérer l’infrastructure en accord avec les usages. Par exemple...

Conclusion

L’inventaire est un élément clé de l’infrastructure Microsoft Endpoint Configuration Manager, qu’il soit matériel ou logiciel. Les remontées d’informations telles que les logiciels installés sur une machine ou sa configuration matérielle sont primordiales dans la gestion du parc informatique ou dans la gestion des déploiements. Nous avons d’abord détaillé l’inventaire matériel qui, grâce aux rapports, aux requêtes et aux collections, permet de connaître l’état des machines, leur configuration et donc de gérer les prérequis pour les déploiements. Ceci vous permettra de faire évoluer le parc selon les besoins métiers de l’entreprise. Ensuite, nous avons vu l’inventaire logiciel, qui permet non seulement de connaître les applications installées non référencées dans Programmes et fonctionnalités, mais aussi de chercher des fichiers particuliers sur les postes de travail ou les serveurs. Ces fonctionnalités permettent de voir si les appareils ont bien reçu les applications et si l’un d’entre eux n’a pas un programme manquant. La troisième partie s’est concentrée sur la fonctionnalité Asset Intelligence, dont le but principal est d’aider à la gestion logicielle...