Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Product Owner
  3. La certification Product Owner
Extrait - Product Owner Préparation à la certification Professional Scrum Product Owner™ (examen PSPO I)
Extraits du livre
Product Owner Préparation à la certification Professional Scrum Product Owner™ (examen PSPO I)
1 avis
Revenir à la page d'achat du livre

La certification Product Owner

Les organismes de certification

Il existe deux principaux organismes de formation délivrant un certificat ayant une reconnaissance internationale :

  • Scrum.org

  • Scrum Alliance

1. Scrum.org

Cet organisme est très proche de Ken Schwaber et délivre une certification sur examen. Il existe trois niveaux de certification pour le métier de Product Owner, désignés sous les termes PSPO I, PSPO II et PSPO III.

La certification PSPO I est payante (200 $ à ce jour), valable à vie et réalisable sur Internet sans avoir à se déplacer. Le candidat doit répondre à 80 questions à choix multiple dans un délai de soixante minutes et répondre correctement dans 85 % des cas pour obtenir la certification.

2. Scrum Alliance

Cet organisme, très proche de Jeff Sutherland, délivre des certifications à toute personne ayant suivi une formation dans un centre agréé par Scrum Alliance. En France, c’est AgilBee qui délivre ces formations en français, mais il est également possible de participer à des formations en ligne en anglais auprès d’autres organismes reconnus par Scrum Alliance.

En France, le coût est de 1 440 € à ce jour. Cette certification n’est valable que pour une période limitée à deux années au moment...

Préparer la certification Scrum.org

Lors du passage de la certification PSPO I sur Scrum.org, 75 % des questions du référentiel concernent les bases de Scrum et sont des questions communes avec le référentiel Scrum Master validé par l’examen PSM I. Passer en premier la certification PSM I est donc réellement un plus qui permet de tenter la certification PSPO I plus facilement, et il est dans tous les cas fortement conseillé d’avoir de solides connaissances sur les bases de Scrum.

Il ne faut pas hésiter à consulter le forum Scrum.org, à regarder des vidéos et à lire quelques livres pour parfaire ses connaissances.

1. La structure du référentiel de connaissance Scrum.org

Le domaine de connaissance Scrum est scindé en plusieurs corpus d’éléments de connaissance. Le Product Owner doit en maîtriser trois parmi les cinq existants, et l’examen PSPO I répartit généralement les questions autour de ces thématiques ou corpus :

1.

Comprendre et appliquer Scrum

a.

L’empirisme et les piliers de Scrum

b.

Les valeurs de Scrum

c.

Les rôles de Scrum

d.

Les artefacts de Scrum

e.

Les évènements de Scrum

f.

La notion de « Fini »

g.

Scrum à l’échelle

2.

Le développement des équipes et des personnes

a.

Style de management

b.

Les équipes auto-gérées

3.

Gestion de produit agile

a.

Prévision et planification des releases

b.

La vision du produit

c.

La valeur du produit

d.

La stratégie

e.

Gestion du Backlog de produit

f.

Les parties prenantes et les clients

Tous ces sujets sont traités tout au long de ce livre, mais pas forcément dans l’ordre indiqué pour des raisons pédagogiques. L’ordonnancement des questions de l’examen ne dépend pas non plus de l’organisation du référentiel, mais tous ces sujets comportent au moins une question...

Sur d’autres sites

Faites attention aux sites proposant des questions et des corrigés, car les réponses suggérées sont fréquemment les mauvaises et certaines questions ne correspondent plus à la version actuelle de Scrum. Vous risquez de mémoriser des réponses erronées ou caduques. Par ailleurs, les questions et réponses étant la propriété de Scrum.org, cette organisation fait régulièrement la chasse aux fuites et invite les auteurs à utiliser les questions rendues publiques ou à créer leur propre référentiel de questions sans dévoiler celles qui pourraient potentiellement exister dans un examen réel. Les poursuites pour plagiat étant fréquentes, vous avez peu de chance de tomber sur une source fiable et pérenne.

Vous pouvez trouver des examens blancs sur le site Thescrummaster.co.uk, qui prend soin d’indiquer clairement que ces questions ne proviennent pas de Scrum.org et ne sont pas reconnues par cet organisme. 

1. Organisation de l’examen

Vous allez devoir répondre à quatre-vingts questions en soixante minutes avec un taux de bonnes réponses de 85 %. Il faut donc répondre à chaque question en moins d’une minute.

Le temps qui passe sera la plus grande source de stress. Celui-ci a un effet positif car il booste les fonctions cognitives, mais cet effet ne dure que de quelques secondes à quelques minutes. Une personne soumise à un stress pendant une heure n’aura plus ces bénéfices mais les effets inverses. L’adrénaline initialement déversée sera rapidement remplacée par du cortisol, qui est au contraire un neurobloqueur. Il faut donc bien s’organiser pour passer tranquillement cet examen et déclencher le stress dans...

Examen blanc en français

Bien que l’examen PSPO I soit rédigé en anglais, l’examen blanc qui suit est écrit en français. Il n’a pas pour objectif de vous familiariser avec un examen anglo-saxon, mais de vous aider à faire le point sur les sujets que vous ne maîtriseriez pas encore intégralement, nécessitant de réviser un paragraphe en particulier.

Essayez de le réaliser en une seule fois, en vous donnant pour objectif de le terminer en une heure afin de valider votre organisation et d’évaluer empiriquement les problèmes techniques ou émotionnels auxquels ce type d’exercice ne manquera pas de vous confronter.

Chacune de ces questions s’inspire de ce qui est pratiqué durant un examen PSPO I, mais il ne s’agit pas de traductions de questions réellement posées lors de l’examen. Le but n’est donc pas de les apprendre mais de comprendre Scrum afin de pouvoir répondre correctement à n’importe quelle question. 

L’objectif n’est pas de réussir ce test à 100 % à force de le refaire, mais bien d’identifier les thématiques qu’il faut réviser ou approfondir.

Ces questions ont été imaginées par l’auteur à partir de son expérience et de celle de plusieurs autres Scrum Masters en s’inspirant du style de question que l’on peut rencontrer dans un examen réel. Elles ne sont ni cautionnées ni validées par un membre de Scrum.org.

1. Questions

a. Comprendre et appliquer Scrum

1. Sur quelle théorie est fondé Scrum ?

Choisissez la bonne réponse.

a) L’empirisme.

b) Command & Control.

c) Lean et Kaizen.

d) L’agilité.

Votre réponse : _______________

2. Le Product Owner organise au moins un Sprint de release et peut en planifier plusieurs.

Vrai ou faux ?

a) Vrai.

b) Faux.

Votre réponse : _______________

3. À la fin de chaque Sprint, l’incrément doit obligatoirement être mis en production.

Vrai ou faux ?

a) Vrai.

b) Faux.

Votre réponse : _______________

4. Quels sont les trois piliers de Scrum ?

Choisissez la bonne réponse.

a) L’inspection, la transparence et l’adaptation.

b) Les individus et leurs...