Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Stratégie informatique pour les PME et ETI
  3. Organisation et stratégie informatique
Extrait - Stratégie informatique pour les PME et ETI De la gouvernance à l’innovation IT
Extraits du livre
Stratégie informatique pour les PME et ETI De la gouvernance à l’innovation IT Revenir à la page d'achat du livre

Organisation et stratégie informatique

Introduction : l’informatique en entreprise

Avant de commencer cette partie, faisons un saut dans le passé afin de mieux comprendre comment l’informatique est née.

Tout d’abord, d’où vient le mot « informatique » ? Il s’agit de la contraction de deux mots : « information » et « automatique », ce qui signifie « automatiser l’information ». L’informatique en entreprise a commencé au milieu du XXe siècle avec l’avènement des premiers ordinateurs. Ces machines, grandes et coûteuses, étaient principalement utilisées pour des tâches de calcul intensives dans des secteurs tels que la recherche scientifique et l’industrie militaire. Cependant, avec le développement de la technologie et la réduction des coûts, les ordinateurs ont commencé à être utilisés dans le contexte des affaires.

Dans les années 60 et 70, les entreprises se sont lancées dans l’utilisation des systèmes centralisés, également connus sous le nom de mainframes, pour gérer des processus d’affaires spécifiques tels que la paie et la comptabilité. À l’époque, ces systèmes nécessitaient des opérateurs spécialisés pour fonctionner...

Organisation et stratégie informatique dans les PME et ETI

Commençons cette partie par une question simple : qu’est-ce que l’organisation et la stratégie informatique selon vous ?

Dans notre vision, l’organisation et la stratégie informatique sont deux concepts fondamentaux de la sphère organisationnelle qui vous permettent de vous situer dans un environnement et de vous donner le cap à suivre. On dit souvent que « le milieu des affaires, c’est la jungle ». Maintenant, vous avez une carte et une boussole et, en tant que dirigeant et décideur, vous êtes le capitaine. C’est vous qui donnerez le cap à suivre.

L’organisation informatique est l’arrangement structuré des ressources et des processus technologiques au sein d’une entreprise. Cela englobe l’infrastructure matérielle et logicielle, mais également l’alignement des talents, des compétences et des responsabilités au sein de l’équipe informatique. Une organisation informatique solide est comme un navire bien équipé, prêt à naviguer même dans les eaux les plus agitées.

De son côté, la stratégie informatique est le plan à plus ou moins long terme qui définit comment l’informatique soutiendra, améliorera et favorisera les objectifs de l’entreprise. C’est notre boussole, elle donne la direction à suivre. Elle nécessite une compréhension approfondie des objectifs de l’entreprise et de la manière dont la technologie peut être utilisée pour les atteindre.

Ces deux éléments sont intimement liés et doivent être en parfaite cohérence. Une stratégie informatique sans une organisation informatique appropriée serait comme une boussole sans navire, incapable de faire avancer l’entreprise. Inversement, une organisation informatique sans stratégie serait comme un navire naviguant à l’aveugle, sans direction claire.

Ainsi, l’organisation et la stratégie informatiques ne sont pas seulement des outils, mais des éléments fondamentaux qui permettent d’assurer que l’informatique soutient de manière optimale la stratégie de l’entreprise, tout...

Les différentes méthodologies et bonnes pratiques

L’univers informatique est comparable à un océan vaste et capricieux, tout comme les océans de notre planète qui recèlent des mystères, des dangers, mais aussi des opportunités. Le domaine informatique est parsemé de défis et d’innovations. Dans cette vaste étendue, les entreprises sont comme des navires bravant les éléments, cherchant à atteindre des horizons toujours plus lointains tout en évitant les écueils et les tempêtes.

Tout marin sait que pour naviguer sereinement, il faut plus qu’un bon navire ; une boussole, des cartes maritimes et une connaissance des courants et des vents sont nécessaires. De la même manière, les professionnels de l’informatique ont besoin de cadres et de guides fiables pour éclairer leur chemin à travers les vagues incessantes de changements technologiques. Dans cet océan d’opportunités et de défis, trois grands phares illuminent le chemin des entreprises : ITIL, COBIT et les normes ISO. Ajoutez à cela le vent favorable du Lean IT et vous avez tout le nécessaire pour une navigation sûre et fructueuse. Dans les prochaines lignes, nous n’allons pas entrer dans le détail, l’objectif est que vous ayez une bonne compréhension des différentes méthodologies et bonnes pratiques à mettre en place dans l’entreprise pour que vous disposiez d’une stratégie informatique solide, d’une gestion de votre service informatique pertinente et que vous puissiez mettre en place de l’amélioration continue.

Naviguer avec ITIL...

Développer une stratégie et une gouvernance informatique

Dans le monde des affaires, l’efficacité d’une organisation à maintenir le cap lors des tempêtes dépend de sa résilience et de l’intégration harmonieuse des trois sphères interdépendantes : organisationnelle, fonctionnelle et technique. Tout comme un navire a besoin d’une coque solide (technique), d’un équipage compétent (fonctionnelle) et d’une direction claire (organisationnelle) pour naviguer avec succès, une organisation doit s’assurer de la robustesse et de la synchronisation de ces trois sphères pour assurer sa résilience et ajouter de la valeur à ses métiers.

Au niveau organisationnel, cela équivaut à la stratégie globale et à la vision du navire, offrant une direction et un objectif à la navigation. C’est dans cette sphère que l’on définit la destination et que l’on anticipe les défis potentiels. La sphère fonctionnelle représente le cœur battant du navire : l’équipage, les procédures, les rôles et les responsabilités qui assurent un déplacement efficient et sécurisé. Et, bien entendu, la sphère technique évoque la coque du navire, les voiles, les ancres - l’ensemble des éléments matériels qui doivent être en condition optimale pour une navigation fluide.

S’assurer que la résilience est bien ancrée dans ces trois domaines lors de la conception d’une stratégie et d’une gouvernance informatiques garantit que l’entreprise n’est pas seulement solide et bien préparée, mais qu’elle est également pilotée par une équipe avisée, ayant une vision claire de la destination. Cette approche garantit que les efforts IT non seulement renforcent la robustesse de l’organisation, mais ajoutent aussi une valeur inestimable à ses activités principales. Décortiquons étape par étape la manière de développer une stratégie et une gouvernance informatiques solides, en intégrant la résilience et en répondant aux besoins distincts de chaque sphère : organisationnelle...

Développer une stratégie de sécurité informatique

Pour cette section, il a été initialement envisagé de se concentrer uniquement sur le développement d’une stratégie de sécurité informatique simple et efficace. Toutefois, les récents incidents ciblant spécifiquement les PME/ETI pour atteindre de plus grandes entreprises ont souligné l’importance cruciale de la cybersécurité. Ces événements rappellent que nous évoluons dans un monde sans merci où la capacité d’une entreprise à se protéger contre des menaces de plus en plus avancées repose sur la solidité de sa stratégie de sécurité informatique. Cette dernière doit trouver un équilibre en s’appuyant sur trois piliers essentiels : la prévention, la détection et la réaction. À l’instar d’une forteresse médiévale qui requiert des murs impénétrables (pour la prévention), des sentinelles attentives (pour la détection) et des troupes prêtes à agir (pour la réaction), une entreprise doit consolider et coordonner ces trois aspects pour garantir une protection robuste contre toute tentative d’intrusion :

  • Le pilier de la prévention s’apparente aux fondations mêmes du fortin. Il établit des barrières, met en place des protocoles et définit des politiques de sécurité. C’est dans ce contexte qu’il faut anticiper et se prémunir contre les menaces, qu’elles soient internes ou externes.

  • Le pilier de la détection représente les yeux et les oreilles de notre fortification : des systèmes de surveillance, des analyses, et des alertes, qui repèrent toute activité suspecte avant qu’elle ne puisse causer de dommage.

  • Enfin, le pilier de la réaction symbolise les forces mobilisées en réponse à une menace, garantissant une intervention rapide, efficace et mesurée en cas d’incident.

La mise en œuvre d’une stratégie de sécurité informatique solide implique donc une compréhension approfondie et une application rigoureuse de ces trois piliers. Cela garantit non seulement une défense robuste...

Internaliser ou externaliser son service informatique

Le choix d’internaliser ou d’externaliser le service informatique est une décision cruciale pour toute organisation. Ce choix peut avoir des conséquences significatives sur l’efficacité opérationnelle, les coûts, la flexibilité et la sécurité. Examinons de plus près les avantages et les inconvénients associés à chaque approche, afin d’éclairer ce choix stratégique.

1. Internalisation du service informatique

L’internalisation du service informatique renvoie à la décision d’une entreprise de conserver et de gérer son infrastructure IT, ses applications et ses services en interne plutôt que de les confier à un fournisseur externe. Cette décision, bien que courante, comporte ses propres avantages et ses inconvénients qu’il convient d’évaluer soigneusement en fonction des spécificités et des besoins de chaque organisation.

Avantages

Inconvénients

Maîtrise et contrôle : conserver le service IT en interne donne à l’entreprise un contrôle total sur ses ressources, ses décisions technologiques et la direction de sa stratégie IT.

Coûts : le maintien d’une équipe IT en interne peut s’avérer coûteux, non seulement en termes de salaires, mais aussi en termes de formation continue, d’outils, de licences et d’infrastructures.

Protection des données : les données et les informations sensibles sont gardées en interne, minimisant les risques liés au partage ou à la transmission à des tiers.

Mise à jour des compétences : la technologie évolue rapidement. Assurer que l’équipe reste à jour avec les dernières technologies et méthodologies nécessite des investissements constants en formation.

Personnalisation : les équipes internes peuvent adapter les solutions technologiques aux besoins spécifiques de l’entreprise, assurant une adéquation parfaite entre la technologie et les objectifs métier.

Gestion des ressources : les fluctuations des besoins peuvent signifier que, par moments, l’équipe est surchargée, tandis qu’à d’autres moments, elle pourrait...

Ces métiers qui aident les PME et ETI

Les PME et ETI rencontrent des besoins technologiques spécifiques pour rester compétitives dans l’économie actuelle dominée par la numérisation. La technologie joue un rôle essentiel dans la croissance, la productivité et l’efficacité de ces entreprises. Plusieurs métiers IT se sont ainsi imposés comme essentiels pour accompagner ces structures dans leur transformation digitale :

  • DSI à temps partagé : comme déjà évoqué, c’est une figure centrale pour les PME et ETI qui souhaitent bénéficier d’une expertise stratégique en informatique sans engager un DSI à plein temps. Il établit la stratégie technologique et s’assure de sa mise en œuvre effective.

  • Administrateurs systèmes et réseaux : ils garantissent la bonne gestion, la maintenance et l’optimisation des infrastructures informatiques. Leur rôle est essentiel pour assurer la continuité des opérations.

  • Développeurs et ingénieurs logiciels : ils conçoivent, développent et maintiennent les applications et logiciels répondant aux besoins spécifiques de l’entreprise.

  • Analystes de sécurité informatique : dans un monde où les cybermenaces sont omniprésentes, ces professionnels...

Conclusion

Dans le paysage évolutif des PME et ETI, l’organisation et la stratégie informatiques ne sont pas de simples instruments de soutien, elles représentent des piliers fondamentaux pour assurer une croissance et une compétitivité durables. À l’ère du numérique, l’informatique n’est pas seulement un outil fonctionnel ; lorsqu’elle est judicieusement exploitée, elle devient en effet un puissant levier de valeur pour vos métiers et votre entreprise. On entend parfois « l’informatique ne sert à rien et c’est une perte de temps ». Il serait alors possible de répondre à cela : « Ok, investissez dans des cahiers et des timbres, et calculez le temps passé ». L’informatique est primordiale, elle a le potentiel de transformer vos processus, d’améliorer votre productivité et d’innover dans la manière dont votre entreprise sert vos clients et répond à leurs besoins.

Chaque décision en matière de technologie et chaque investissement dans le domaine IT doivent être envisagés non pas comme une dépense isolée, mais comme une composante intégrée d’un ensemble plus vaste : la vision stratégique globale de l’entreprise. L’alignement entre la stratégie...