Blog ENI : Toute la veille numérique !
-25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Audit SEO
  3. Préparation de l’audit
Extrait - Audit SEO Toutes les clés pour analyser et optimiser votre site web
Extraits du livre
Audit SEO Toutes les clés pour analyser et optimiser votre site web
1 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Préparation de l’audit

Les enjeux de l’audit technique

L’audit technique constitue l’étape fondamentale de toute analyse SEO. Son but est de mettre en lumière les freins empêchant le crawl d’un site web par les robots des moteurs de recherche, et par conséquent l’indexation des pages dans leurs bases de données. Et comme on dit : « Pas d’indexation, pas de positions ». Des pages non indexées ne peuvent dès lors pas apparaître dans les SERP. Cela dit, ce n’est pas parce que des pages sont crawlées, qu’elles seront réellement indexées, d’autres critères entrant en compte.

Imaginez un site e-commerce qui propose des ventes flash de chaussures de running de marque. Son but est d’écouler autant que possible un stock récemment acquis de produits qui vont rapidement se déprécier dans le temps (la mode…). Si le site est bâti sur une mauvaise base (trop lente par exemple), les moteurs de recherche ne verront pas que de nouvelles pages produits (PLP/PDP) ont été créées, et celles-ci n’apparaîtront pas à temps dans les SERP. Dommage. Bien sûr, dans ce cas, il serait nécessaire d’utiliser d’autres leviers, notamment SEA. Mais pourquoi faire des dépenses inutiles ? Un site lent dégradera également...

Avant de commencer

Cette étape va vous permettre d’obtenir les informations préalables au lancement d’un audit SEO technique. Vous pouvez consulter le chapitre précédent sur la liste des outils nécessaires et leur coût. Il peut être intéressant d’organiser l’ensemble des éléments sous forme de checklists, par exemple sous Excel. Libre à vous d’utiliser les outils qui vous conviennent le mieux. Rappelons-nous que notre méthodologie propose de réaliser le rapport d’audit en même temps que les analyses.

1. Principes

Afin de rendre ces principes accessibles, dans un effort de vulgarisation, ce livre se cantonne aux outils les plus largement utilisés au moment de sa rédaction. Ces outils évoluent sans cesse. Il est important de se concentrer sur le plan de l’audit technique, plutôt que sur les outils eux-mêmes.

Ces principes sont les suivants :

  • Principe 1 : observer et analyser une situation donnée en rapport avec une problématique de visibilité SEO.

  • Principe 2 : proposer des recommandations en vulgarisant au mieux les concepts du référencement naturel auprès des publics visés (clients, responsables marketing, développeurs, etc.).

  • Principe 3 : accompagner, dans la mesure du possible, la mise en œuvre des solutions proposées.

Cette méthodologie de consulting s’applique parfaitement au travail que nous allons réaliser. Voyons comment ces principes vont être répercutés dans les phases de travail et dans le rapport d’audit.

2. Plan d’action

Afin d’être aussi efficient que possible dans la réalisation de votre audit technique, voici le processus que j’utilise pour aller à l’essentiel. Chaque partie sera abordée en détail plus loin.

1. Recueil des informations préalables : il s’agit...

Préparer l’audit technique

Entrons ici dans les premières étapes : le recueil des informations préalables et crawl du site.

1. Recueil des informations préalables

Selon le principe n° 1 expliqué plus haut, il est nécessaire de comprendre les objectifs de la réalisation d’un audit. Que vous réalisiez un audit pour l’entreprise dans laquelle vous travaillez ou que cela soit pour le compte d’un client, cette composante sera votre fil conducteur tout au long de votre travail, vous évitant de faire fausse route dans vos analyses et de rendre une synthèse peu convaincante.

Il se peut que vous deviez réaliser un audit pour ce fameux site e-commerce de vente qui propose des chaussures de running haut de gamme durant une période limitée. Interrogez-vous sur le type de site web (ici, e-commerce), et sur les problèmes auxquels l’enseigne doit faire face. Au besoin, n’hésitez pas à clarifier la situation avec votre client ou la personne qui a vendu l’audit (dans le cadre d’une agence, si ce n’est pas vous). Si ces recommandations semblent tomber sous le sens, elles sont essentielles au bon déroulement du projet. Il s’agit de délimiter le périmètre de l’audit. Dans le cadre de notre vendeur en ligne, il serait regrettable de réaliser un audit généraliste quand la problématique consiste par exemple à faire apparaître les fiches-produits à temps dans les SERP… Il se peut aussi que vous n’ayez pas de problématique particulière. Dans ce cas, l’audit technique vous permettra de faire le point sur l’état de santé du site, de manière plus poussée que ce que les outils tout-en-un peuvent vous indiquer.

À cela s’ajoute une composante essentielle : les parties prenantes. En résumé : à qui allez-vous adresser votre audit ? Est-ce votre responsable ? Le CTO ou le responsable marketing chez le client ? Qui sont les développeurs et pouvez-vous en savoir plus sur leurs compétences et leurs connaissances en matière de SEO ? Comment devra être restitué l’audit...

Crawler le site

Le crawl du site est une étape essentielle de notre audit technique, mais également dans la réalisation des audits des sites de la concurrence, comme nous le verrons dans le chapitre Réaliser un audit sémantique et concurrentiel. Il va nous permettre de récupérer un très grand nombre d’informations on-page, parmi lesquelles une liste d’URL aussi exhaustive que possible, la présence de diverses balises (title, meta, etc.), ainsi que d’autres éléments (la vitesse de chargement, le statut de l’indexation, etc.).

Une fois en possession de ces informations, nous pourrons réaliser les analyses suivantes :

  • Éléments on-page

  • Vitesse du site

  • Capacité des pages à être indexées (leur « indexabilité »)

Ces données seront ensuite croisées avec d’autres outils (Google Analytics, Google Search Console) pour fournir des éléments techniques encore plus riches. Dans le cadre des audits sémantiques et concurrentiels, nous utiliserons également des données provenant de SEMrush.

1. Pourquoi faire un crawl en début de projet ?

Selon la taille du site à analyser, les technologies sur lesquelles il s’appuie et le périmètre de votre projet, il est nécessaire de réaliser un crawl au début de votre projet ; cette étape prend un temps considérable. Comme nous le verrons dans le chapitre dédié aux audits concurrentiels, nous serons amenés à crawler également les sites des concurrents directs, afin d’avoir une vision d’ensemble et de mieux argumenter votre audit. Ce qui démultiplie les opérations à entreprendre : il vous sera peut-être nécessaire de réaliser plusieurs tentatives de crawl, les données obtenues pouvant être peu intéressantes lors de la première tentative.

Parfois le site à analyser comporte peu de pages et les choses sont alors faciles. En revanche, si vous devez analyser un site e-commerce comportant un grand nombre de PLP (Pages de Listing Produits) et de PDP (Pages de Description Produit aka « Fiches produits »), les choses se complexifient. Il arrive que le site soit réalisé...

État des lieux organique

Passons maintenant au cœur du sujet. Dans la section précédente, nous avons exploré les bases techniques. Maintenant, nous allons poser les bases sur la situation organique, c’est-à-dire d’un point de vue du marketing digital.

Cette étape est essentielle, tant pour vous que pour votre client ou mandataire. Elle évalue la position du site à un instant T et permet ensuite d’embrayer sur la partie technique proprement dite. Ici, l’idée est d’obtenir une vision concrète de la visibilité organique du site.

Vous devez vous adapter aux besoins et demandes de votre client. Les données que nous allons remonter ici sont généralistes. Mais si votre client a besoin de connaître sa situation d’un point de vue de sa visibilité sur les réseaux sociaux, ce sera à vous d’entreprendre ce type d’analyse. Après tout, le SMO s’intègre dans le SEO.

1. Avant de commencer

Toujours dans le cadre du principe 1 (observer et analyser une situation donnée), nous pourrons mieux appréhender la situation du site d’un point de vue interne et externe après cette analyse. En interne, nous allons vérifier quelle est la part du trafic organique vis-à-vis d’autres canaux digitaux et sa participation aux conversions. Concernant son environnement externe, nous ferons notamment le point sur les principaux concurrents du site et leur niveau de crédibilité SEO.

Cette phase indispensable va permettre de mieux appréhender certaines analyses qui seront effectuées plus tard. Les informations relevées serviront de point de comparaison après mise en place des optimisations techniques avec la suggestion d’un plan d’action.

Du point de vue de la relation (avec un client ou un(e) responsable marketing), elle pose les bases avant d’entrer dans le vif du sujet, en démontrant que nous avons bien saisi la situation. Attention toutefois à ne pas vous tromper, si le commanditaire de l’audit connaît très bien son environnement. Mais d’une manière générale, vous lui en apprendrez plus sur ce qu’il sait déjà.

Cette étape n’est par ailleurs pas limitée à l’audit...