Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. AWS
  3. Le service Amazon Route53
Extrait - AWS Gérez votre infrastructure sur la plateforme cloud d'Amazon
Extraits du livre
AWS Gérez votre infrastructure sur la plateforme cloud d'Amazon
1 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Le service Amazon Route53

Introduction

Amazon Route53 est un service DNS (Domain Name Service) de haute disponibilité, dont la responsabilité est, comme tout service DNS, de résoudre des noms de domaine en adresses IP d’instances EC2, ou même de répartiteurs de charge ou des terminaisons S3, pour vous faciliter la navigation sur Internet. L’exemple le plus classique est celui de votre moteur de recherche préféré. Au lieu de devoir se rappeler que son adresse IP est, par exemple, 172.217.20.68 et d’être embarrassé à chaque fois que cette adresse change, tout ce que vous devez savoir c’est que ce service s’appelle google.com. Le serveur DNS et, en l’occurrence Route53, fait le nécessaire pour trouver l’adresse IP associée et vous y diriger.

Et puisque l’on parle de Google, j’ai été curieux de savoir d’où vient le nom Route53 exactement. J’ai donc demandé à Google et, malgré les milliers d’articles et autres Wikipédia proposés, il y a très peu d’informations concernant la signification absconse des noms des services AWS. Enfin, il paraît qu’il s’agirait d’une référence à la célèbre autoroute américaine Route 66 (allez savoir pourquoi une référence à une autoroute), où...

Démarrer avec Amazon Route53

Démarrer avec Route53, c’est très simple : il suffit de sélectionner l’option du même nom dans la console AWS.

Cela va faire apparaître le tableau de bord Route53. C’est là que vous allez créer et configurer des domaines personnalisés, des contrôles de cohérence censés vérifier qu’il n’y a pas d’anomalies, ainsi que des stratégies de routage du trafic en fonction de vos besoins. Pour l’heure, on va créer une zone hébergée.

Une zone hébergée n’est rien de plus qu’un conteneur logique qui est configuré avec des règles de routage. Lorsque vous possédez votre propre domaine, vous pouvez créer un ou plusieurs enregistrements DNS qui définissent de quelle manière le trafic à l’intérieur de votre domaine est dirigé. De manière similaire que les sous-réseaux, il existe des zones hébergées publiques, c’est-à-dire accessibles sur Internet, et des zones hébergées privées qui dirigent le trafic à l’intérieur de votre VPC.

Dès que votre zone hébergée est créée, Route53 va automatiquement créer un enregistrement DNS de type Start Of Authority (SOA) pour cette zone. Cet enregistrement...

Création de zone d’hébergement

Pour créer une zone d’hébergement, cliquez sur le bouton Créer zone d’hébergement dans le tableau de bord Route53. La boîte de dialogue suivante s’affiche :

Création zone d’hébergement

Création zone d’hébergement

Introduisez un nom de domaine et un commentaire optionnel. Ensuite, dans la liste déroulante libellée Type, sélectionnez l’option Zone hébergée publique et cliquez sur le bouton Créer.

Deux enregistrements DNS seront créés, comme le montre la copie d’écran ci-dessous :

Les enregistrements DNS

Les enregistrements DNS

Votre zone hébergée est maintenant créée. L’étape principale va consister à peupler votre zone d’enregistrements DNS. Comme nous l’avions déjà expliqué, un enregistrement DNS est une règle de routage qui indique au service DNS de quelle manière diriger le trafic destiné à notre domaine. Par exemple, nous allons diriger l’ensemble du trafic Internet destiné à notre domaine, qu’on a appelé awsome-books.fr, vers l’adresse IP d’un répartiteur de charges particulier.

Chaque enregistrement créé inclut le nom du domaine, le type de l’enregistrement, sa durée de vie (le TTL, Time To Live), des stratégies de routage, des vérifications de cohérence, etc. Et comme on vient de mentionner le type de l’enregistrement, il est important de comprendre cette classification....

La gestion du trafic

La méthode présentée précédemment pour créer des jeux d’enregistrements est très convenable, mais lorsque vous devez gérer des dizaines de ressources situées à différents emplacements et qui nécessitent chacune différentes stratégies de routage, elle devient un peu lourde. C’est la raison pour laquelle Amazon vient de lancer récemment un outil interactif connu sous le nom de Flux du Trafic.

Cet outil vous propose une interface graphique qui vous aide à gérer des stratégies complexes de trafic, de manière très efficace et simple d’utilisation.

 Pour démarrer, sélectionnez Stratégies de trafic dans le tableau de bord Route53 et, ensuite, cliquez sur le bouton Créer une stratégie de trafic.

 Dans la nouvelle page qui s’affiche, donnez un nom significatif à votre stratégie ainsi qu’un numéro de version et cliquez sur le bouton Suivant.

 Vous allez vous trouver devant l’assistant graphique où vous pouvez définir graphiquement votre stratégie en utilisant les options Point de départ et Se connecter à… Vous pouvez aussi supprimer des règles en cliquant sur la marque "X" située dans le coin supérieur droit.

Le Point de départ, comme son nom l’indique...

Configuration de la vérification de l’état

Route53 met à votre disposition un mécanisme capable d’effectuer des opérations de vérification de l’état et des performances de vos applications. Ces opérations peuvent être configurées pour surveiller périodiquement vos ressources, de la même manière que celles des ELB. Tout ce dont vous avez besoin c’est de fournir les URL ou les points de terminaison de vos applications et services, et configurer les notifications d’alarmes. C’est tout, Route53 s’occupe du reste.

 Pour créer vos propres opérations de vérification de l’état personnalisées, sélectionnez l’option Vérification de santé dans le tableau de bord Route53. Ensuite, dans le nouveau tableau de bord qui s’affiche, cliquez sur le bouton Créer une vérification de l’état.

 La première chose à faire est de donner un nom significatif à votre opération ("toto", qui est votre nom préféré, fera aussi l’affaire). Ensuite, il vous faut déterminer ce que vous voulez exactement que cette opération vérifie. Il existe trois options disponibles : surveillance d’un point de terminaison, comme par exemple une instance EC2 ou un ELB, d’un autre point...