Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Black Friday: -25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code BWEEK25. J'en profite !
  1. Livres et vidéos
  2. Téléphonie sur IP (ToIP)
  3. Entreprise et communication : intranet
Extrait - Téléphonie sur IP (ToIP) Vers la convergence des réseaux dédiés (voix/vidéo/données) (3e édition)
Extraits du livre
Téléphonie sur IP (ToIP) Vers la convergence des réseaux dédiés (voix/vidéo/données) (3e édition) Revenir à la page d'achat du livre

Entreprise et communication : intranet

Introduction

Avant l’avènement de l’Internet public, les réseaux permettant de s’échanger toutes sortes de données, messages, voix, images, etc. étaient essentiellement réservés aux grandes entreprises même s’ils n’étaient pas basés sur la pile de protocoles TCP/IP. Cependant, l’étude générale d’un intranet permettra de découvrir avec plus de précision quels sont les moyens utilisables pour interconnecter physiquement des machines informatiques, de découvrir ce qu’il se passe aux niveaux OSI "Liaison" et "Physique" et quelles sont les applications pouvant reposer sur TCP/IP ou UDP/IP. De même, l’interconnexion d’intranets géographiquement éclatés sur un pays, voire sur un continent fournira la base à la compréhension d’un vocabulaire IP parfois abscons.

Tout d’abord quelle peut être l’architecture d’un réseau intranet ?

Architectures LAN IP : IP Local Area Network

La traduction de l’abréviation LAN qui pourrait être "réseau de zone locale", ne présentant pas d’intérêt, ne sera plus utilisée à partir de ce point.

Comment donc raccorder entre elles des machines informatiques localement proches ? Voici la question à laquelle ce chapitre va essayer de répondre le plus simplement possible.

Trois topologies LAN sont remarquables et bien adaptées aux besoins en communication des entreprises : les "bus", "anneau à jeton" et "étoile". Chacune présente ses avantages, coût, facilité à être installées, évolution aisée et inconvénients, coût, fiabilité contestable par exemple.

1. Communication dans un LAN de type "bus "

Tout d’abord, il est bon de définir à l’aide d’une analogie simpliste le terme anglais "bus". Il ne s’agit évidemment pas du bus que chacun utilise dans ses déplacements urbains mais cependant le "bus" s’apparente totalement à un moyen de transport dans une zone réduite, "intra-urbaine" pour se concentrer sur le sujet abordé ici. Sur une ligne de bus, donc, des stations sont disséminées, des voyageurs attendent et montent pour certains, descendent pour d’autres en fonction des adresses qu’ils veulent atteindre. En règle générale et pour des raisons de sécurité et de fluidité, chacun doit attendre que la porte s’ouvre, un contrôleur peut vérifier le droit de chacun à accéder au véhicule, en conclusion il y a des règles minimales de savoir-vivre et de comportement à adopter. En outre, un voyageur parcourant la totalité de la ligne passera, qu’il le veuille ou non, par toutes les stations. Certains de ces principes de base et peut-être d’autres viendront à l’esprit du lecteur à l’étude de ce qui va suivre.

Le schéma ci-dessous en précise la forme.

images/04dp01.png

À chaque extrémité du bus sont installés des adaptateurs spécifiques de façon à en garantir le bon fonctionnement. Généralement...

La voix dans les LAN IP

Très rapidement donc, les producteurs de logiciels et d’applications interactives ont proposé aux entreprises d’adopter des services de communication voix-vidéo. Très utiles notamment lorsque ces entreprises ont des antennes multi-localisées et que l’immédiateté s’impose, ce genre d’applications combinées au transfert de données s’est vite révélé indispensable.

Le but de cet ouvrage n’étant pas de citer des marques bien qu’elles puissent venir très vite à l’esprit, cette section permettra de découvrir les principes d’établissement de réunions multimédias.

Comme pour la téléphonie classique proposée par le RTC, des règles et donc des protocoles standards du modèle TCP/IP sont la condition sine qua non à la bonne gestion des services voix/image dans l’intranet. Il faut noter dès à présent que pour ce qui est des applications elles-mêmes, vu les règles du marché, leur interopérabilité était (et est encore) le principal problème.

L’UIT-T a proposé pour sa part et en partenariat avec les groupes spécialisés dans les services IP, le protocole le plus utilisé aujourd’hui : la recommandation H.323 dont la dernière date de décembre 2009. Ce système de communications multimédias basées sur la transmission de paquets n’est pas à proprement parler un protocole mais en fait une série, une association de protocoles dédiés aux différentes phases d’accès aux applications voix/image/données assez proches de celles des réseaux téléphoniques classiques, UIT-T oblige. Sans trop entrer dans les détails, il faut cependant comprendre la philosophie de cette recommandation H.323.

Trois séquences ont été définies pour permettre aux utilisateurs un service voix/vidéo en temps réel : l’enregistrement et la signalisation d’appel, la négociation de média et l’ouverture du canal logique de communication ("Liaison"), le transfert des flux audio et vidéo. Ces trois phases faisant appel à différents...

La séparation des flux : les VLAN

Une entreprise en règle générale est organisée en différents services et secteurs d’administration ou de production. Les informations à véhiculer d’un service à un autre n’ont bien souvent aucune raison d’être partagées, sans parler de secret même s’il faut y penser, entre tous les services et donc toutes les machines IP connectées au LAN. Notamment le flux VoIP demande à être traité avec beaucoup de précautions en termes de bande passante disponible. D’autre part lorsqu’un message de type diffusion au niveau 2, "Liaison - MAC", est expédié par une station quelconque, toutes les stations le recevront même si elles ne sont pas du tout concernées, ceci induisant un sur-trafic donc une consommation inutile de la bande passante théoriquement disponible pour ces stations perturbées.

Plusieurs solutions sont envisageables pour cette différenciation. Cette section se limitera à un exemple consistant à utiliser le switch ou commutateur de paquets vu avec la topologie des LAN en "étoile". La figure ci-dessous précise l’architecture retenue pour ce type de LAN appliquée à une entreprise. 

images/04dp19.PNG

Dans cet exemple, un message de données informatiques "Broadcast" de la couche 2 "Liaison-MAC" (donc les six octets de l’adresse...