Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Téléphonie sur IP (ToIP)
  3. Un pas décisif de la téléphonie vers le Cloud
Extrait - Téléphonie sur IP (ToIP) Vers la convergence des réseaux dédiés (voix/vidéo/données) (3e édition)
Extraits du livre
Téléphonie sur IP (ToIP) Vers la convergence des réseaux dédiés (voix/vidéo/données) (3e édition) Revenir à la page d'achat du livre

Un pas décisif de la téléphonie vers le Cloud

Le Cloud Computing

Serge Tchuruk avait peut-être raison quand il voulait faire d’Alcatel une entreprise sans usine. Si l’idée était que les industriels des télécommunications se concentrent sur le développement de logiciels, d’applications, de services, sans plus s’attarder à la fabrication des équipements matériels qui en seraient les supports, eh bien, nous y sommes presque ! Comme les géants de l’informatique dématérialisée, les fournisseurs télécoms adoptent à marche forcée le "Cloud Computing". Dans ce dernier chapitre seront abordés les principes et moyens de création d’un Nuage qui s’installera inexorablement.

1. Les principes généraux

Tout d’abord, cette "nouvelle" offre des spécialistes de la gestion des données en grand nombre, les mégadonnées, est basée sur une idée apparemment simple : offrir l’accès à des éléments matériels et/ou logiciels, en location ou en paiement à l’usage au travers d’une connexion Internet. Le tout consistant en des capacités énormes en termes de calcul, de stockage, d’accès au réseau IP et d’évolutivité pour une gamme de clients allant du simple utilisateur d’un...

Les différents types de Cloud

images/08DP02NEW.png

De façon à mieux répondre aux besoins des organisations quant à l’externalisation de tout ou partie des équipements, applications et données nécessaires à la bonne marche de leur structure "IT", le Cloud peut se décliner en différentes architectures. Dans ce chapitre aucun nom de fournisseur ne sera cité sachant que ces fournisseurs sont facilement identifiables dans la littérature mise en ligne dans... le Cloud !

1. Le Cloud Public

Comme son nom semble l’indiquer, ce type de Cloud pourrait laisser entendre que toutes les ressources mises à disposition via un accès Internet seraient partagées ainsi que les données associées. Si c’est bien le cas pour les ressources purement « computing », serveurs et leurs processeurs, système d’exploitation, espace de stockage reparti, les données de chaque utilisateur doivent, elles, être protégées contre toute forme d’intrusion. Cette protection et les efforts consentis par les fournisseurs de Cloud Public sont évidemment gages de la confiance que l’on peut leur accorder.

2. Le Cloud Privé

Contrairement au Cloud Public, le Cloud dit Privé s’entend, en termes de matériels autant que des applications qu’il supporte, si celui-ci est construit...

La virtualisation

La virtualisation et donc les Machines Virtuelles associées (VM - Virtual Machine en anglais) semblent être aujourd’hui l’arme absolue notamment dans le Cloud, quel que soit son type.

1. Les principes généraux

Dans une architecture conventionnelle, non virtualisée, un serveur opère avec son propre et unique système d’exploitation (OS - Operating System en anglais) sur lequel repose l’exécution d’une ou plusieurs applications.

La virtualisation peut s’appuyer sur l’introduction d’une couche d’abstraction, l’Hyperviseur de type 1, installée entre les ressources matérielles (processeurs, disques de stockage, accès réseau) et le ou les OS ; une autre couche peut s’installer au-dessus du système d’exploitation natif du serveur, l’Hyperviseur de type 2 comme décrit sur les figures à suivre.

images/08DP03NEW.png

L’Hyperviseur de type 1 (natif ou Bare metal - littéralement Métal nu en anglais) se comporte comme un système d’exploitation dédié au contrôle de Machines Virtuelles. Il communique directement avec le serveur matériel (l’Hôte) et permet l’exécution de ces Machines Virtuelles, composées de leur système d’exploitation invité (Guest en anglais) et leurs applications associées. L’Hyperviseur...

Le Cloud "Telco" appliqué aux télécommunications

La "Cloudification" graduelle des services IT des entreprises et ses avantages sont aujourd’hui les deux aspects principaux conduisant l’univers des télécommunications à organiser et mettre en œuvre une architecture similaire. De formidables Data Centers vont ainsi apparaître pour la gestion des données autant que des fonctions (totalement numérisées donc) nécessaires au bon fonctionnement des réseaux téléphoniques.

1. Les spécifications ETSI

L’ETSI, organisme normalisateur des télécoms dont il a déjà été fait mention dans les chapitres précédents, prend naturellement sa place dans cette révolution pour définir, verbaliser et assurer la sécurité de ces réseaux et des données dans un "tout-IP" virtualisé. Le standard ETSI GR NFV 003 décline les principes et termes descriptifs de cette NFV.

2. La nécessaire virtualisation des fonctions réseau (NFV)

La NFV (Network Functions Virtualization - Virtualisation des fonctions réseau) est le pendant du Cloud IT appliqué aux réseaux Télécoms et est de ce fait à la base du Cloud Telco. Dans un cadre Cloud, le déploiement des fonctions réseau et leurs mises...