Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Vade-mecum de l'informatique contemporaine
  3. mecum de l'informatique contemporaine
Extrait - Vade-mecum de l'informatique contemporaine (TCP, SOA, Linux, Python, Docker, HDFS, RDF, Adam, OWASP, KPI, UML, Scrum…)
Extraits du livre
Vade-mecum de l'informatique contemporaine (TCP, SOA, Linux, Python, Docker, HDFS, RDF, Adam, OWASP, KPI, UML, Scrum…)
1 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Méthodes - Les bases

Introduction

Les équipes qui implémentent des solutions informatiques à partir des composants techniques que nous avons évoqués se trouvent plongées dans des environnements complexes. Il leur faut donc développer de nombreuses aptitudes et gérer diverses tâches très imbriquées entre elles pour faire converger leurs projets. C’est pourquoi les informaticiens ont élaboré de nombreuses méthodes que nous allons aborder dans la suite. Notez que le chapitre Documenter tous les aspects d’un projet : check-list de cet ouvrage expose une liste des sujets à documenter dans un projet, sous forme d’un plan de la documentation. Ce type de plan détaillé est parfois désigné comme étant le référentiel des livrables exigés ou optionnels correspondant au cadre méthodologique de votre organisation.

À ce stade, nous allons nous contenter d’explorer les modes de pensée qui président à l’élaboration d’un projet informatique solide.

Assurer la convergence d’une action ou d’un projet

1. Penser le projet en se mettant en mode « PDCA »

Le PDCA, ou « roue de Deming » est le modèle le plus simple permettant la maîtrise itérative d’une action.

  • Plan : observer, concevoir et planifier.

  • Do : exécuter l’action.

  • Check : contrôler, c’est-à-dire vérifier la conformité aux exigences.

  • Act : corriger/ajuster, c’est-à-dire corriger ce qui peut l’être facilement, ou concevoir les améliorations à effectuer dans les cycles futurs.

Tout au long d’une action, d’une phase, d’un projet, on itère un certain nombre de fois la roue de Deming pour parcourir le chemin restant par évolutions successives.

images/03RI01.png

Roue Deming - PDCA

Cette façon de procéder est d’ailleurs l’ossature de diverses normes, dont la norme ISO 27001 qui traite de la sécurité des systèmes d’information (complétée par d’autres normes de cette famille comme l’ISO 27002:2022, qui précise les contrôles de sécurité, les spécificités de la cybersécurité et de la privacy sans couvrir les aspects détaillés du RGPD (règlement général sur la protection des données), ou la norme ISO 27003 qui définit le système de management de la sécurité.

Lors de l’étape Plan du PDCA, on peut utiliser avec profit divers outils communs avec d’autres démarches (Lean Six Sigma, Assurance Qualité, Logistique, Techniques de planification, Sécurité, etc.), comme :

  • la matrice SWOT (Strengths = Forces, Weaknesses = Faiblesses, Opportunities = Opportunités, Threats = Menaces), qui permet d’obtenir une vision synthétique de la situation initiale du PDCA (cette matrice ne relève pas que des stratégies marketing, mais possède un champ d’application beaucoup plus large, voir plus loin) ;

  • le QQOQCCP (Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? Pourquoi ?) pour cerner la problématique à résoudre ;

  • le diagramme d’Ishikawa, diagramme cause-effet, ayant souvent la forme d’une « arête...

Modéliser

1. Algorithmes

a. Exemple préliminaire

Pour modéliser le comportement d’un programme, nous utiliserons des représentations spécifiques que l’on nomme algorithmes.

Les algorithmes feront l’objet d’une explication détaillée plus loin dans cet ouvrage. 

Pour l’instant, nous nous contentons d’un exemple succinct : après avoir demandé à un utilisateur de saisir une valeur positive, on le contraint à saisir une valeur positive pour aller plus loin.

On a successivement :

  • le démarrage de l’algorithme ;

  • un bloc d’instructions pour solliciter l’utilisateur par un message ;

  • l’ouverture d’une boucle repeat ;

    • un bloc d’instruction permettant la saisie de la valeur et son stockage,

    • une condition de sortie telle que l’on revienne au début de la boucle jusqu’à ce que l’utilisateur saisisse une valeur positive,

  • un bloc d’instructions pour le féliciter ;

  • la fin de l’algorithme.

Ce qui donne l’organigramme (flowchart) qui suit.

images/03RI08.png

Organigramme de l’algorithme

Voici le code Python correspondant :

# Exemple de repeat en Python 
# le corps de la boucle est exécuté au moins une fois 
 
print('saisir une valeur positive') # sollicitation de l'utilisateur 
while True :                        # boucle qui se répète indéfiniment 
    valeur = float(input())         # saisie d'une valeur 
                                    # et transformation en réel  
    if valeur >= 0 :                # condition de sortie, 
                                    # sinon...

Comment structurer une étude de cas

Vous serez parfois sollicité pour produire un document d’étude préalable ou toute forme d’étude de cas. Vous trouverez ici un petit guide de survie pour organiser votre travail, suivi de quelques informations complémentaires.

À ce stade, les connaissances acquises plus haut dans cet ouvrage devraient vous aider à produire un document consistant.

Nous avons aussi rédigé ce petit guide pour ceux de nos lecteurs qui sont en train de préparer un concours ou une épreuve écrite comportant une étude de cas !

Nous supposons donc, dans cette section, que vous n’avez ni l’opportunité ni le besoin de consulter d’autres informations que celles à votre portée qui définissent le besoin, sans que la collecte d’information utile à l’étude nécessite donc une phase d’interview ou d’investigation supplémentaire.

1. Méthode générale pour aborder une étude de cas

1. Survolez l’ensemble de vos documents en ouvrant cinq listes :

  • objectifs et problèmes à traiter (bizarrement, cette liste est évolutive) ;

  • livrables à produire ;

  • exigences par nature d’exigence ;

  • mots-clés et thèmes ;

  • points-clés de description de la vision (leur vision, la vôtre).

Puis commencez une analyse de l’étude de cas sur divers aspects en vous aidant de la liste qui suit et en la mettant à jour, sans vous laisser influencer par divers a priori issus de votre première lecture ou de vos expériences passées, etc. Pensez EXIGENCES et mettez-les à jour et/ou classez-les pendant votre réflexion.

2. Déterminez précisément le livrable ou les livrables que l’on attend de vous :

  • Une solution informatique ?

  • Quels aspects SI ?

  • coté SI « normal », celui qui fait tourner l’entreprise « hors informatique » (dans ce cas, déterminer les couches que vous devez décrire) ;

  • coté outillage des informaticiens pour gérer leurs projets, gérer le SI, y compris l’exploitation/production (GitLab, Git, outils DevOps, outils de modélisation, outils de test, outils de supervision...