Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Windows 11
  3. Connectivité réseau
Extrait - Windows 11 Installation et configuration
Extraits du livre
Windows 11 Installation et configuration
5 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Connectivité réseau

Protocoles IPv4 et IPv6

Que l’utilisateur soit dans un environnement réseau domestique ou professionnel, la connectivité est une partie essentielle pour assurer la communication. Les ordinateurs communiquent entre eux à l’aide du protocole IP (Internet Protocol). Les techniciens de support doivent posséder une bonne compréhension des protocoles IPv4 et IPv6, qui assurent la transmission de l’information, pour résoudre les problèmes réseau.

L’épuisement des adresses IPv4 publiques disponibles a favorisé l’utilisation de techniques de traduction d’adresses (NAT, Network Address Translation) ainsi que la propagation du protocole IPv6, successeur d’IPv4.

Tout comme ses prédécesseurs, Windows 11 fournit des fonctionnalités de mise en réseau avancées, que nous allons détailler dans ce chapitre.

1. Adressage IPv4

IPv4 est une version d’Internet Protocol qui forme la base du réseau internet. Elle s’appuie sur un modèle d’adressage pour la transmission des données entre des systèmes d’exploitation identiques ou différents.

L’adresse IPv4 unique d’un ordinateur permet aux autres ordinateurs placés sur le même réseau de communiquer avec lui. Chaque interface d’un hôte IPv4 peut posséder une ou plusieurs adresses IP.

Cette adresse IPv4 codée sur 32 bits est divisée en 4 octets de 8 bits représentés par des nombres décimaux.

Exemple : 172.16.1.2 est une adresse IPv4 dont le masque de sous-réseau est 255.255.0.0.0.

Comme l’adressage IPv4 est défini sur 32 bits, il peut y avoir au maximum 232 adresses, soit 4 294 967 296.

L’adresse est composée de deux parties : l’ID hôte, qui représente l’adresse unique de l’ordinateur, et l’ID réseau, qui indique le sous-réseau d’appartenance de ce même ordinateur.

Le masque de sous-réseau, composé de 4 octets, indique la démarcation entre l’ID hôte et l’ID réseau. Il définit la plage d’adresses IP avec laquelle une carte réseau peut communiquer. Il est ainsi possible de segmenter le trafic en créant des sous-réseaux en fonction d’emplacements physiques....

Réseau et Internet

Windows 11, comme son prédécesseur, centralise la majorité des fonctionnalités réseau dans le panneau des Paramètres, dans la rubrique Réseau et Internet.

images/07RI27N1.png

L’utilisateur peut y trouver les éléments suivants :

  • L’état de ses différentes connexions réseau, que ce soit filaire, Wi-Fi ou cellulaire, la consommation de données…

  • Le paramétrage de connexions spécifiques comme un VPN, un proxy, un accès distant…

  • Des paramètres réseau supplémentaires.

Ce panneau de commande remplace le Centre Réseau et partage, toujours accessible depuis Accès à distance, par l’intermédiaire du Panneau de configuration ou à l’aide de la commande :

control.exe /name Microsoft.NetworkAndSharingCenter 

Pour configurer une nouvelle connexion réseau grâce à un assistant :

 Cliquez sur le lien Configurer une nouvelle connexion de la section Accès à distance :

images/07RI08N1.png

 Choisissez le type de connexion à créer parmi les quatre choix suivants :

  • Connexion à Internet : configure une connexion haut débit PPoE (Point-to-Point Protocol over Ethernet), ADSL ou câble. Une connexion bas débit peut être définie en présence d’un modem RTC (réseau téléphonique commuté) ou RNIS (réseau numérique à intégration de services) dans l’ordinateur. 

  • Configurer un nouveau réseau : affiche la liste des points d’accès ou routeurs qui peuvent être paramétrés par l’intermédiaire de Windows...

Gestion des réseaux sans fil

Souvent utilisé pour fournir un accès à Internet dans des lieux publics, un réseau sans fil est un ensemble d’ordinateurs interconnectés par signaux radio, à la différence d’un réseau filaire qui utilise des connecteurs RJ45. La norme IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) 802.11 décrit les spécifications pour implémenter des réseaux locaux à liaison sans fil.

La gestion des réseaux sans fil est une tâche importante pour un administrateur, car cela engendre des problèmes de sécurité, du fait de la disparition du périmètre réseau, et est sujet aux interférences. Néanmoins, les réseaux sans fil facilitent la mobilité et la flexibilité des utilisateurs itinérants.

Il existe deux modes de connexion à un réseau sans fil : le mode ad hoc et le mode infrastructure. Avec le premier, la connexion d’un ordinateur Windows 11 s’effectue de sa carte réseau sans fil à celle de l’autre ordinateur, à l’aide d’un mot de passe partagé : c’est l’équivalent du concept de groupe de travail.

Dans le mode infrastructure, le client Windows 11 se connecte directement à un point d’accès sans fil, qui se charge du transfert et de la sécurisation des données échangées ; l’architecture est similaire à un domaine Microsoft. Un réseau sans fil, en mode ad hoc ou infrastructure, porte toujours un nom, visible ou caché, le SSID (Service Set Identifier).

Windows 11 fournit une prise en charge complète de toutes les normes du marché :

  • Wi-Fi 1 appelée également 802.11b (débit maximal théorique de 11 Mbits/s)

  • Wi-Fi 2 ou 802.11a (54 Mbits/s)

  • Wi-Fi 3 ou 802.11g (54 Mbits/s)

  • Wi-Fi 4 ou 802.11n (600 Mbits/s)

  • Wi-Fi 5 ou 802.11ac (5,3 Gbits/s)

  • Wi-Fi 6 ou 802.11ax (10,5 Gbits/s)

  • Wi-Fi 6E (E pour Extended) la dernière norme validée, avec pour particularité et nouveauté la possibilité d’utiliser la bande des 6 GHz en plus des bandes 2,4 GHz et 5 GHz.

Bien entendu, la qualité d’utilisation d’un réseau sans fil dépend de la carte réseau disponible sur la machine...

Allocation automatique d’adresses IP

Windows 11 supporte, comme tout système d’exploitation, l’obtention d’une adresse IP depuis un serveur DHCPv4 ou DHCPv6. Le bénéfice pour un administrateur est important, car il n’a plus à s’occuper de gérer les adresses IP allouées sur le réseau de l’entreprise. Répertorier les adresses IP statiques consomme du temps et augmente le risque d’erreur.

Le service Client DHCP gère l’inscription et la mise à jour des adresses IP auprès du serveur DHCP, ainsi que les enregistrements DNS correspondants.

En cas de défaut du serveur DHCP, le client s’octroiera automatiquement une adresse IP APIPA, sur le réseau 169.254.0.0/16. Néanmoins, cette configuration ne permettra pas d’utiliser les services Active Directory ou Internet, car aucune passerelle, aucun serveur DNS ou WINS ne sont configurés dans ce réseau. Pour pallier cette limitation, Microsoft propose d’utiliser la configuration alternative.

Un bon moyen d’éviter l’utilisation de l’APIPA est de mettre en place la résilience DHCP : deux serveurs DHCP proposent des étendues différentes (50 % des adresses disponibles pour l’un, 50 % l’autre) aux clients DHCP. Ainsi, si l’un devenait inaccessible, l’autre continuerait à distribuer...

Résolution des noms

Il est plus facile de se rappeler le nom d’un site plutôt que son adresse IP sur 4 octets : par exemple, l’adresse IP 173.194.66.94 correspond actuellement au nom de domaine google.fr, plus facilement mémorisable. Un processus de résolution consiste simplement à convertir une adresse IP en nom.

Un nom d’ordinateur (ou nom d’hôte), utilisant le système de noms de domaine, peut comporter jusqu’à 255 caractères, avec des caractères alphanumériques, des points et des traits d’union. C’est le système utilisé sur Internet au travers d’une résolution DNS (Domain Name System).

Windows 11 prend en charge la résolution des noms DNS.

1. Système de noms de domaine

Inventé dans les années 80, le système de noms de domaine (ou DNS) est un service qui résout les noms d’hôte conviviaux en adresses IP, et inversement. Windows 11 utilise DNS pour rechercher des contrôleurs de domaine dans l’Active Directory, des ressources comme des serveurs de messagerie (enregistrement MX (Mail eXchanger)) et pour se connecter à d’autres clients.

Lorsqu’un client Windows 11 essaie de résoudre un nom d’ordinateur DNS, il suit les étapes suivantes :

1.

Le nom demandé est-il son propre nom ?

2.

Vérification du nom d’hôte...

Résumé du chapitre

Windows 11 implémente en standard les protocoles IPv4 et IPv6. La commande netsh permet de configurer le réseau d’un client distant. L’administrateur peut utiliser les utilitaires de résolution des problèmes pour résoudre les problèmes réseau les plus courants.

Avec Windows 11, la configuration réseau s’effectuera généralement depuis les Paramètres, dans la rubrique Réseau et Internet : état de celui-ci, configuration, création d’une nouvelle connexion et réparation. Les paramètres supplémentaires seront accessibles dans Connexions réseau.

Tout comme les anciennes versions clientes de Microsoft, Windows 11 peut remplir les fonctions basiques d’un serveur VPN : chiffrement des communications et création d’un tunnel sécurisé. Le service Routage et accès distant permet la réception de connexions entrantes VPN.

Windows 11 fournit une prise en charge complète des normes actuelles (Wi-Fi 4, 5, 6 et 6E) et supporte deux modes de connexion : ad hoc et infrastructure. La configuration d’un réseau sans fil s’effectue de trois manières différentes : graphiquement par le panneau Wi-Fi, par la commande netsh ou grâce à un objet stratégie de groupe.

Les réseaux 4G et 5G sont désormais...