Blog ENI : Toute la veille numérique !
-25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici

Installation du client Windows 11

Introduction

images/01RI01N1.png

Windows 11 est le successeur du système d’exploitation Windows 10. Destiné aux particuliers et aux entreprises, c’est un système client aussi bien orienté tablette tactile, poste de travail pourvu d’un clavier et d’une souris, ou encore - officieusement - smartphone.

Il succède à Windows 10 après plus de six ans de bons et loyaux services (commercialisation débutée le 29 juillet 2015).

À l’heure où nous écrivons cet ouvrage, la date de commercialisation annoncée par Microsoft est celle du 5 octobre 2021. Celle-ci concerne principalement les nouvelles machines. Les fabricants pourront ainsi intégrer le nouveau système d’exploitation aux machines vendues en fin d’année. La mise à jour gratuite des anciennes machines fonctionnant sous Windows 10 interviendra progressivement à partir de cette date. Le déploiement sur les machines compatibles s’effectuera donc graduellement et s’étendra probablement jusqu’au premier semestre 2022.

Microsoft a conçu ce nouveau système en reprenant la puissance et la sécurité de Windows 10, tout en ajoutant de nouvelles fonctionnalités. Les performances et l’ergonomie ont été améliorées, l’expérience utilisateur a été repensée, offrant un style plus moderne. Le noyau évolue sensiblement et passe ainsi en version 11. Cela signifie que les applications compatibles avec Windows 10 le seront également...

Fonctionnalités nouvelles et améliorées

Windows 11 apporte peu de nouvelles fonctionnalités mais a été conçu selon trois axes :

  • Moderniser l’interface utilisateur, de manière à la rendre plus ergonomique et plus cohérente.

  • Favoriser la productivité.

  • Faciliter la communication en rendant Windows plus ouvert.

Cela se traduit par les nouveautés suivantes :

  • Interface utilisateur : Microsoft a repensé l’interaction homme/machine sur son système ainsi que la gestion des applications.

  • L’apparence du système a été entièrement repensée, en reprenant le cahier des charges du projet Windows 10X : transparence plus poussée, fenêtres aux coins arrondis, effets d’ombre projetée, animations fluides et soignées (icônes qui se réduisent lorsque l’on clique dessus...).

  • Le logo Windows est passé du carré vu en perspective au carré vu de face.

  • Les icônes des applications et des paramètres Windows, datant pour certaines de Windows XP, se sont elles aussi modernisées.

  • L’Explorateur de fichiers évolue lui aussi pour se calquer sur cette nouvelle apparence : menus généraux et contextuels simplifiés et remaniés.

  • La barre des tâches est désormais centrée et épurée. Elle simplifie grandement son menu contextuel mais reste personnalisable, notamment au niveau de sa position (centrée ou à gauche) ou des icônes pouvant apparaître à son extrémité droite.

  • Le nouveau menu Démarrer (Ecran de démarrage) est désormais centré et flotte au-dessus de la barre des tâches. Il permet toujours d’accéder aux applications, mais propose une section Nos recommandations qui regroupe les derniers fichiers utilisés. Il est paramétrable, c’est-à-dire qu’il est possible d’épingler les applications les plus utilisées pour y accéder très rapidement sans avoir à rechercher dans la liste de toutes les applications. Il est également possible d’épingler certains dossiers. Enfin, dans sa partie haute, il propose un champ de recherche.

  • Le panneau de gestion des paramètres...

Préparation à l’installation

Avant d’installer Windows 11, il est nécessaire de vérifier que l’ordinateur de destination supporte les prérequis du système. L’administrateur devra choisir la version qui correspond à ses besoins et s’assurer que ses applications seront compatibles.

1. Prérequis minimaux

Windows 11 étant un système d’exploitation hybride, il peut aussi bien fonctionner sur une tablette tactile que sur un ordinateur portable ou de bureau. Ce nouveau système d’exploitation nécessite une configuration matérielle supérieure à celle demandée pour Windows 10. Voici les prérequis minimaux :

  • Processeur 1 GHz ou plus rapide avec au moins deux cœurs, sur une architecture 64 bits. Une liste des processeurs compatibles est disponible sur le site de Microsoft : http://aka.ms/CPUlist

  • 4 Go de RAM.

  • Stockage de 64 Go minimum.

  • Microprogramme UEFI compatible avec le démarrage sécurisé (Secure Boot).

  • Module de plateforme sécurisé (TPM) version 2.0 minimum.

  • Carte graphique (GPU pour Graphics Processing Unit) supportant DirectX 12 ou supérieur avec pilote WDDM 2.0. Ce type de carte graphique permettra une prise en charge efficace de l’interface Windows 11.

  • Écran haute définition (720p) avec une diagonale supérieure à 9 pouces.

  • Lecteur DVD-ROM ou périphérique flash USB. En cas de déploiement de Windows 11 depuis un réseau, il est nécessaire que la carte réseau de l’ordinateur soit compatible PXE.

Depuis la version 2004 de Windows 10, seule la version 64 bits est disponible. Windows 11 poursuit logiquement ce choix, les équipements informatiques vendus actuellement disposant tous d’une architecture 64 bits.

À l’heure où cet ouvrage est rédigé, seuls les processeurs Intel de 8e génération et supérieurs (quelques processeurs de 7e génération sont néanmoins dans la liste), les processeurs AMD Ryzen ou Epyc de 2e génération ou supérieurs et Qualcomm 7 et 8 sont compatibles. Microsoft envisage d’identifier (par l’intermédiaire du programme Windows Insiders) des processeurs Intel de 7egénération et des AMD Zen1 qui répondront également...

Installation du client Windows 11

Cette procédure consiste en une installation complète de Windows 11 dans une nouvelle partition sur un ordinateur généralement dépourvu de système d’exploitation antérieur. Depuis Windows 10, Microsoft a réduit le temps nécessaire à l’installation du produit, en comparaison des anciens systèmes, tels que Windows Vista ou Windows 7.

Cinq méthodes sont à la disposition de l’utilisateur pour effectuer cette action :

  • L’installation à partir du DVD : cette méthode permet d’installer et de réparer le système d’exploitation Windows 11 en ayant inséré le média d’installation. L’utilisateur devra au préalable configurer l’UEFI pour que l’ordinateur démarre en priorité depuis le lecteur DVD.

  • L’installation depuis une clé USB : depuis Windows 98, les versions des systèmes d’exploitation Microsoft sont commercialisées sur un support optique (CD ou DVD). Si vous possédez un ordinateur portable dépourvu de lecteur optique, vous pourrez utiliser un support extrêmement répandu, la clé USB, qui contiendra les fichiers d’installation de Windows 11.

  • L’utilisation d’un disque virtuel avec démarrage natif : le démarrage natif permet à un disque dur virtuel contenant Windows 11 de s’exécuter sur un ordinateur physique sans hyperviseur tel qu’Hyper-V ou un produit tiers.

  • Le déploiement d’une image par le réseau : à l’aide des services de déploiement Microsoft (WDS), il est possible de déployer une image au format WIM de Windows 11, au travers d’un réseau d’entreprise. Cette méthode est détaillée dans le chapitre Conception d’une image de déploiement section Format de fichier WIM.

  • L’exécution de l’installation depuis un partage réseau : en exécutant le fichier setup.exe, stocké avec le contenu du DVD d’installation dans un dossier partagé sur le réseau, l’utilisateur exécutera une nouvelle installation de Windows 11. Au préalable, il est nécessaire de démarrer l’ordinateur à l’aide...

Mise à niveau vers Windows 11

La mise à niveau consiste à installer Windows 11 sur une version plus ancienne, afin de remplacer cette dernière sans devoir réinstaller les applications, l’environnement de l’utilisateur ou encore restaurer ses données. Elle est gratuite pour les utilisateurs possédant une licence Windows 7, 8.1 et 10.

L’utilisateur peut être contraint d’effectuer une mise à niveau, par exemple si le volume des données à sauvegarder est trop important par rapport au support de sauvegarde disponible.

La mise à niveau vers Windows 11 est possible depuis Windows 10 (20H1), 8.1 (build 9600) et Windows 7. Bien entendu, la configuration matérielle doit également le permettre. De plus, le microprogramme doit être UEFI, le Secure Boot doit être activé. Si besoin, le disque sera converti au format GPT.

Sur un poste disposant de Windows 10, le plus simple consiste à utiliser la fonctionnalité Windows Update disponible depuis Paramètres, Mises à jour et sécurité grâce au bouton Recherchez des mises à jour. Microsoft a, en effet, intégré le processus de vérification dans Windows Update. Si la mise à jour vers Windows 11 est disponible et votre ordinateur compatible, elle sera proposée.

Le déploiement mondial de la nouvelle version se faisant progressivement, il ne sera pas forcément possible d’actualiser son ordinateur dans l’immédiat. Vous pourrez alors soit patienter jusqu’à ce que la mise à jour vous soit proposée, soit utiliser la méthode présentée ci-après.

Une autre manière de procéder est d’utiliser le média d’installation. La procédure est la suivante :

 Démarrez le poste et connectez-vous au système, puis insérez le média d’installation préalablement créé (DVD, clé USB, fichier ISO).

 Depuis l’Explorateur de fichiers, développez le lecteur du média et double cliquez sur le fichier setup.exe. Le programme d’installation s’exécute. Cliquez sur le bouton Suivant.

images/01RI53N1.PNG

 Acceptez les avis et conditions du contrat de licence en cliquant sur le bouton Accepter. L’assistant...

Migration vers Windows 11

Il est parfois préférable de partir sur une installation vierge de Windows 11, tout en conservant les données personnelles. Dans ce cas, il est nécessaire de sauvegarder les données des utilisateurs (outils Transfert de fichiers et paramètres ou USMT), d’effacer l’ancien système d’exploitation et enfin d’installer Windows 11 : c’est le processus de migration.

Le principal inconvénient est la nécessité de réinstaller les applications et les pilotes, et surtout de restaurer les données. Ce procédé garantit néanmoins que tous les ordinateurs migrés démarreront avec les mêmes paramètres et applications, puisqu’il est basé sur une nouvelle installation.

Avant chaque migration, il est nécessaire d’identifier les composants à migrer :

  • Comptes d’utilisateurs : doit-on migrer tous les comptes locaux, ou bien uniquement ceux des utilisateurs réguliers ?

  • Paramètres de logiciel et du système d’exploitation : apparence des fenêtres, polices, comptes de messagerie...

  • Fichiers et dossiers : quels fichiers et dossiers doivent être sauvegardés ? De quels types (documents, vidéos, images, etc.) ? Sur quelle partition ?

1. Sauvegarder et restaurer Windows

Pour procéder à la migration, Microsoft propose un outil nommé Sauvegarder et restaurer (Windows 7), idéal pour migrer un petit nombre d’ordinateurs. La sauvegarde peut être effectuée vers un partage réseau, une partition de données ou un périphérique externe puis être restaurée sur le système Windows 11 fraîchement déployé. Cet utilitaire est détaillé dans le chapitre Protection et récupération du système.

Dans le cas où la migration s’effectuerait sur un grand nombre de postes, préférez l’outil de migration utilisateur USMT (User State Migration Tool).

2. USMT

USMT pour Windows 11 est un outil...

Authentification

L’authentification est l’étape qui permet de vérifier l’identité d’une entité (personne, ordinateur, etc.) afin de lui donner accès à des ressources (fichiers, applications, etc.).

La phase de vérification fait intervenir un protocole d’authentification, comme Kerberos.

Il existe trois types d’authentification gérés par Windows 11 :

  • L’authentification simple : un seul élément (exemple : mot de passe) est pris en compte lors du processus.

  • L’authentification forte : repose sur au moins deux facteurs parmi ceux-ci :

  • Ce que l’utilisateur sait (mot de passe, code PIN, etc.).

  • Ce qu’il possède (carte à puce, smartphone, mémoire flash USB, etc.).

  • Ce qu’il est (empreinte, visage, etc.).

  • Ce qu’il sait faire (mouvement).

  • L’authentification SSO (Single Sign-On) : une seule authentification est nécessaire pour accéder à plusieurs logiciels, grâce aux composants AD FS (Active Directory Federation Services) ou l’authentification directe Azure Active Directory.

Windows 11 Professionnel propose donc l’authentification basée non seulement sur le savoir, mais également sur le savoir-faire : par exemple, il est possible de demander à l’utilisateur d’effectuer une série de gestes sur une image sélectionnée pour ouvrir une session.

1. Mot de passe image

Le mot de passe image nécessite idéalement un écran tactile afin de créer une combinaison de cercles, points et lignes droites.

Cette fonctionnalité est optionnelle et devient une alternative pratique, mais non dénuée de failles de sécurité, dont :

  • sensibilité à l’enregistrement vidéo (ou visuel) des gestes de l’utilisateur,

  • observation des traces de doigt sur l’écran, aisément contournable en le nettoyant régulièrement.

Un mot de passe composé de trois mouvements est facilement mémorisable et rapide à exécuter.

Si l’utilisateur se trompe cinq fois de mouvement lors de l’authentification, la fonctionnalité est désactivée jusqu’à ce qu’il entre son mot de passe principal. De plus, lors d’un accès...

Gestion des licences

Une gestion adéquate des logiciels Microsoft installés dans le réseau d’une entreprise permet de rationaliser les coûts des licences et d’améliorer la sécurité du système d’information.

Une licence vous donne le droit d’utiliser un logiciel en tant qu’utilisateur final, en ayant accès aux dernières mises à jour.

Pour ce faire, il est nécessaire de dresser la liste des logiciels installés sur les ordinateurs clients et serveurs. Vous pouvez l’effectuer manuellement ou en utilisant un logiciel tel que MECM (Microsoft Endpoint Configuration Manager).

Une fois l’inventaire dressé, il suffit de le comparer avec le listing des licences acquises. En général, le responsable informatique se rend compte qu’il possède peu de licences pour tel logiciel, rarement l’inverse.

Il existe trois types de licences Microsoft :

  • OEM (Original Equipment Manufacturer) : un particulier achetant un ordinateur équipé de Windows 11 dans un magasin utilise généralement une licence OEM, non réutilisable en cas de changement d’ordinateur.

  • Vente au détail : correspond à l’achat d’un système Windows en magasin donnant droit à une licence individuelle (version boîte). Cette dernière est souvent plus chère qu’une licence OEM.

  • Licence en volume : une unique clé permet d’activer un nombre défini de clients.

Chaque licence dispose d’un canal d’obtention spécifique. Par exemple, l’édition Windows 11 Entreprise n’est disponible qu’à travers une licence en volume. 

Microsoft propose d’utiliser le programme Volume Activation, solution permettant d’automatiser le processus d’activation des produits.

L’activation est un processus visant à authentifier l’achat d’un logiciel Microsoft, qu’il soit une suite bureautique telle qu’Office, ou bien un système d’exploitation comme Windows 11.

Un des buts du processus d’activation est d’endiguer la propagation de copies illégales de logiciel, entraînant une perte de revenus pour Microsoft. Le piratage d’une licence entraîne une infraction aux règles mentionnées...

Résumé du chapitre

Quatre éditions de Windows 11 sont principalement disponibles : une à destination des particuliers (Famille), deux pour les professionnels (Professionnel et Entreprise) et une dédiée au marché de l’éducation (Education).

Avant d’installer Windows 11, l’administrateur doit vérifier que son matériel et ses logiciels sont compatibles avec le nouveau système d’exploitation.

L’utilisateur peut, au choix, créer une nouvelle installation de Windows 11, mettre à niveau depuis Internet un ancien système d’exploitation vers Windows 11, avec une étape intermédiaire vers Windows 10, ou effectuer une migration des données et une installation vierge. L’outil USMT permet de sauvegarder les données des utilisateurs.

Windows 11 peut s’installer depuis un DVD d’installation, une mémoire flash USB ou un disque virtuel.

L’utilisateur peut ouvrir une session à l’aide de son compte Microsoft créé sur Internet (messagerie Hotmail par exemple), afin de retrouver son environnement quel que soit le poste sur lequel il se connecte. Plusieurs méthodes d’authentification sont disponibles, en fonction du matériel présent : le mot de passe classique, le mot de passe image, qui implique l’exécution de gestes...