Blog ENI : Toute la veille numérique !
-25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici

Comprendre les écosystèmes loT

Les écosystèmes IoT

1. Les écosystèmes

Empruntée au monde de l’écologie, la notion d’écosystème désigne « un système d’interactions entre les populations de différentes espèces vivant dans un même site, et entre ces populations et le milieu physique » (Tansley 1935). Puis, cette définition a été étendue au milieu de l’économie. C’est ainsi qu’en 1996, James Moore l’utilisa pour décrire un ensemble d’entreprises dont la valeur est SUPÉRIEURE à la somme des parties. Cette valeur est générée par intégration et synergies entre ces parties qui évolueront et s’aligneront en cohérence dans un ensemble plus large.

En 2004, apparaissent les notions supplémentaires de verticalité, d’horizontalité et de synergie entre des « acteurs hétérogènes guidés par la promotion d’une ressource commune et d’une idéologie qui entraîne le développement de compétences partagées » (Gueguen, Pellegrin, Torres (2005)).

2. « Lire » un écosystème

Pour analyser les différents écosystèmes propres aux plus importantes firmes du secteur de l’Internet des objets, nous allons nous inspirer du modèle OSI, qui découpe la structure des réseaux en plusieurs couches, en partant des éléments hardwares jusqu’aux couches logicielles et au client final.

Communauté clients

Monétisation

Au-delà de la « data » dont tout le monde parle mais dont peu peuvent comprendre la valorisation, tout reste à inventer en ce qui concerne la monétisation des objets connectés.

Facturation/paiement

ApplePay

GooglePay

New Microsoft wallet

Samsung Pay

Amazon Payment

MarketPlace

AppStore

Google Play

Windows Store

Google play, Tizen Store

Amazon App-shop

Navigateur/ App

Safari

Chrome

Edge/IE

"Samsung Internet" (Android, VR)

Silk

Moteur de recherche

Siri (Nuance)

Google Now

Cortana

Google Now

Alexa

Services

Cloud

Services, Cloud PlatForm IoT & BigData

Azure IoT

Smart Things (domotique)

AWS

OS (système d’exploitation)

iOS, HomeKit, HealthKit

Android Wear, Brillo...

Les grands silos manufacturiers

1. Apple

L’image d’un écosystème propre à Apple émergea dès la sortie de son fameux Mac, en 1984. Une fois que les possibilités techniques le permirent (rappelons que la limite mémoire était de 128 Ko à l’époque), la firme proposa sa suite Office et sa propre imprimante. En comparaison, avec son système ouvert à la concurrence et la décision de ne pas systématiquement embarquer les produits dédiés (comme Internet Explorer ou la suite Office), Microsoft connut plus de difficultés à démarrer.

Dans le secteur du mobile, Apple s’est immédiatement tourné vers la réalisation d’une offre intégrée. Ce choix s’explique par la culture de qualité, le culte du secret et la volonté de maîtriser de bout-en-bout la chaîne de production pour porter librement la vision de Steve Jobs... C’est aussi sur ces bases matérielles (l’iPod) et logicielles que se construisit l’iPhone (« un téléphone, un navigateur, un baladeur »), un téléphone construit par Apple qui embarquait le principe des applications iOS avec son AppStore et de la navigation mobile grâce à un navigateur maison (Safari).

Comme le décrit le modèle, Apple est le parfait exemple d’un écosystème vertical complètement fermé (presque, à l’exception du moteur de recherche). Du hardware au software, la société cofondée par Steve Jobs propose au moins un produit ou service sur chacune des couches.

Objet connecté

Apple a très vite investi sur le secteur des objets connectés. L’Apple Watch en est la première itération produit notable. Elle s’intègre idéalement dans la gamme hardware, entre le mobile et le consommateur. Premier produit « wearable », elle en appelle probablement d’autres, Apple ayant déposé un brevet pour une bague connectée. La volonté de Tim Cook pour investir le segment automobile est également connue. Il existe aujourd’hui un iOS dédié aux voitures, l’Apple Car, ce serait une première qu’Apple n’intègre...