Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. RPG et CL
  3. Le RPG en interactif
Extrait - RPG et CL Maîtrisez la programmation sur AS/400
Extraits du livre
RPG et CL Maîtrisez la programmation sur AS/400
1 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Le RPG en interactif

Introduction

Tous ces jolis programmes d’édition et autres extractions font appel au fichier du personnel qui doit être mis à jour à chaque arrivée, chaque départ et chaque promotion. Bien que ce ne soit pas le premier programme appelé, nous allons commencer par le programme qui permet d’afficher, d’éditer, de modifier et de créer une fiche employé.

Selon le code d’appel, ce programme n’offrira pas les mêmes possibilités. La modification ne pourra porter que sur l’adresse, la fonction, mais on ne pourra pas changer le nom, le prénom ou la date d’entrée.

Écrans et programmes

Un écran de saisie comprend un certain nombre de zones de deux types. Les zones fixes qui permettent de donner des informations diverses et les zones variables qui peuvent être saisissables ou non. L’écran de ce type est la mire d’accueil qui comporte les trois variantes.

1. Les zones fixes

Ces zones donnent des indications sur l’écran. En général il y a un titre explicite, puis devant chaque zone saisissable une indication sur ce qui doit être saisi. Par exemple devant la zone de saisie du nom, on écrira Nom :. On indique également à quoi correspondent les zones affichées comme la date et l’heure de création.

2. Les variables non saisissables

L’écran de saisie de la fiche personnel pourra être utilisé de plusieurs façons différentes : affichage simple, modification, création ou suppression. La zone de sous-titre permettra à l’utilisateur de savoir exactement ce qu’il est en train de faire et, éventuellement, de revenir en arrière avant de faire une erreur.

Les zones d’audit ne sont pas modifiables par l’utilisateur, mais sont des variables en sortie.

3. Les variables saisissables

Par tradition sur l’AS/400, les zones saisissables sont soulignées, ce qui permet au moins de savoir où commencent et finissent les zones. De la même façon, la touche [Tab] permet de passer d’une zone à l’autre, le plus souvent dans l’ordre logique où elles sont affichées à l’écran, mais rien n’interdit de passer d’une zone à l’autre dans n’importe quel ordre, quoique ce soit assez déroutant pour l’utilisateur.

Si l’on a choisi l’option affichage, ou si les droits de l’utilisateur sont limités, toutes les zones seront non saisissables et donc non soulignées.

4. La création de l’écran PGMF02FM

Par habitude on nomme les écrans en ajoutant FM au nom du programme, mais ce n’est pas une obligation, le programme peut s’appeler TOTO et l’écran WIWI, cela fonctionnera tout aussi bien, mais au bout d’un moment on risque d’avoir un peu de mal à s’y retrouver.

Comme notre programme est PGMF02, l’écran s’intitule...

Exercice

En principe il n’y en a plus, néanmoins il est important de vérifier que l’on a tout compris.

Essayer de faire un sous-fichier, écran programme et tout le reste sans recopier.

Choisir un fichier au hasard, rajouter une sélection, tester si on arrive à obtenir le même résultat avec du SQL, comprendre pourquoi il y a des bizarreries.

Améliorer le mieux possible les temps de réponse.

Et puis éditer, proprement si possible, ce que l’on voit à l’écran.

Pour le programme PGMF01, corriger l’affichage de la fin de fichier en cas de sélection.

Il y a également un bug volontaire. En effet, si le fichier comporte plus de 9 999 enregistrements la variable WRAN01 passera à 0000 et il y a de fortes chances d’avoir un message d’erreur. Si le fichier ne peut jamais atteindre la taille fatidique, il n’y a pas de bug, mais s’il dépasse cette taille il faut trouver une solution. La solution simple consiste à envoyer un message et bloquer le chargement, mais ce n’est pas très élégant, la vraie solution c’est de ne charger qu’une seule page et de tout gérer soi-même. C’est juste un peu plus compliqué.

Il y a également quelques améliorations à apporter au programme PGMF02 : invalider l’invite lorsque ce n’est pas nécessaire...