Blog ENI : Toute la veille numérique !
-25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. La convergence de la sécurité et du réseau dans le cloud
  3. Comment le SASE va
Extrait - La convergence de la sécurité et du réseau dans le cloud Secure Access Service Edge (SASE)
Extraits du livre
La convergence de la sécurité et du réseau dans le cloud Secure Access Service Edge (SASE) Revenir à la page d'achat du livre

Comment le SASE va-t-il remodeler l’univers des SI ?

Pourquoi les GAFAM vont-ils s’intéresser au SASE ?

« Nous changeons nos outils puis nos outils nous changent. »

Jeff Bezos

Le Cloud est un réservoir d’opportunités pour les GAFAM. Un puits sans fond de profit. En impulsant cette course au Cloud, Amazon imaginait-elle se retrouver à la tête d’un tel empire quelques années après ? Le SASE devrait suivre le même destin. Et la compétition a déjà commencé entre les GAFAM pour proposer les meilleures technologies au sein de leur Cloud. Difficile dès lors de croire en une contre-attaque européenne. Les paris sont lancés.

1. Le Cloud et les GAFAM, une longue histoire

Le SASE est une solution native Cloud : elle s’intègre naturellement aux principaux acteurs du Cloud, tels qu’Amazon AWS, Microsoft Azure et Google Cloud. Développer les offres SASE, c’est donc littéralement encourager les organisations dans une démarche de migration vers le Cloud. Et aujourd’hui, qui dit « Cloud » dit « GAFAM ». Les GAFAM sont en train de se tailler les meilleures parts du gâteau.

Amazon, Microsoft et Google s’affrontent sur ce domaine d’avenir qu’ils ont largement popularisé et développé au sens industriel et commercial. Car l’histoire du Cloud naît avec les GAFAM. C’est en premier lieu Amazon qui a promu le Cloud sur la planète. Et ce dès 2002. Les équipes d’Amazon « ont inventé le marché, le concept de Cloud public n’existait pas avant cela »1, explique Dave Bartoletti, vice-président et analyste principal du cabinet d’études Forrester. Voyant les résultats, Amazon a commencé à acheter...

SASE : opportunité ou catastrophe pour le Green IT ?

« Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. »

Antoine de Saint-Exupéry

La machine s’emballe. Personne n’oserait aujourd’hui nier l’urgence environnementale. Et l’industrie informatique a sa part de responsabilité. En effet, elle engendre entre 2,1 % et 3,9 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, contre 2,5 % pour l’aviation civile12. C’est même le double de celles produites par l’industrie aéronautique commerciale. La prise de conscience ne suffit plus. Il faut agir. Et vite. Car les émissions de CO2 vont crescendo dans un monde toujours plus connecté. Le SASE peut-il être une lueur d’espoir pour réduire notre consommation ? Ou est-ce une étincelle de plus pour notre planète qui brûle ? Promulguée en 2010, la loi Grenelle II force les entreprises à prendre des mesures concrètes pour réduire leurs émissions. Malgré quelques promesses, le bilan carbone du Cloud et du SASE laisse encore à désirer. Et surtout, ce nouveau modèle encourage une consommation toujours plus importante de données. Difficile d’être optimiste dans un tel contexte. Heureusement, les effets combinés de l’essor du télétravail et de l’intelligence artificielle ouvrent des perspectives pour qu’à l’avenir, le numérique rime enfin - un peu plus - avec écologique.

1. L’urgence de réduire les émissions de CO2 issues de l’IT

Plus le monde sera connecté, plus les émissions de CO2 continueront d’augmenter. En progressant de 7 % chaque année...

Vers un nouveau modèle plus éthique de l’usage des données

« L’anarchisme est d’abord une éthique. »

Henri Cartier-Bresson

Le chiffre d’affaires annuel du Cloud a progressé de 25 % en 2021. En Europe, en 2030, il devrait s’approcher des 500 milliards d’euros23. Mais les règles du jeu de ce secteur en pleine explosion ne sont pas claires. Son développement anarchique pose des questions éthiques autour de la protection des données. Il est temps d’allumer les feux de détresse. Car nous ne savons pas où vont, les données, ni comment elles sont exploitées. D’autant plus que les lois sont mouvantes. Aujourd’hui, les datas peuvent être protégées, et demain, être livrées aux quatre vents. Ce secteur a besoin de régulation, de réglementations pour éviter les dérives. Si l’Europe a l’air de prendre ce sujet à cœur, elle semble aujourd’hui bien seule à s’en soucier.

1. L’usage éthique des données, un enjeu européen

Avec le développement du Cloud et du modèle SASE, les données se déplacent inexorablement vers le Web. En les transférant sur les Clouds des géants américains Amazon, Microsoft ou Google, les organisations perdent la maîtrise et la confidentialité de leurs datas. Un danger d’autant plus prégnant lorsque les organisations disposent de données sensibles, dans les domaines de la santé ou de la défense par exemple. Alors, forcément, ça inquiète. Comme en témoigne Jean-Paul Alibert, CEO de T-Systems : « Nous constatons une sensibilité plus forte de nos clients autour de la protection de leurs...

Spécialistes du réseau versus experts de la sécurité : à qui profite le SASE ?

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

À gauche, les fournisseurs de solutions réseau. À droite, ceux des services de sécurité. Au milieu : les revenus colossaux attendus par le SASE. Qui se taillera la meilleure part du gâteau ? Ce bras de fer est déjà engagé et il pose de nombreuses questions. Les acteurs de solutions réseau et sécurité seront-ils capables de se renouveler pour proposer des services complémentaires à leur expertise ? Parviendront-ils à s’adapter aux enjeux du Cloud ? Pourront-ils faire face à la concurrence des GAFAM ? Est-ce que les sociétés de conseil ne devraient pas également s’inviter dans la partie face à des organisations en quête d’accompagnement devant l’ampleur du changement qui s’annonce ?

1. SASE : une interdépendance entre les fournisseurs

Qu’ils soient spécialisés dans les solutions réseau ou plutôt experts de la sécurité, peu de fournisseurs sont aujourd’hui en mesure d’équiper leurs clients de toutes les briques du SASE. Autrement dit : chacun a besoin de l’autre pour développer cette nouvelle approche. Pas de quoi rassurer les DSI qui sont généralement à la recherche de simplification et de clarté, en limitant le nombre de contrats, de fournisseurs différents et en rationalisant la gestion quotidienne de leurs systèmes d’information. Un constat que rappelle Steve Garson, président de SD-WAN Experts : « Personne n’aime gérer...