Blog ENI : Toute la veille numérique !
Jusqu'à ce soir ! : -25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici

Les outils électroniques et leurs fins pédagogiques : les terminaux

Introduction

Pour définir un outil électronique nous permettant d’accéder à des ressources, il est approprié de parler de terminal. Le mot terminal désigne ainsi tout dispositif électronique en mesure d’apporter une réponse à notre besoin d’information ou de formation.

Nous distinguons principalement deux types de terminaux : les terminaux fixes et les terminaux mobiles. Pour simplifier, les terminaux fixes représentent les dispositifs électroniques « classiques » : l’ordinateur. Les terminaux mobiles, eux, désignent les autres dispositifs électroniques, plus à même d’être déplacés : téléphone portable et tablette tactile.

Mais, en réalité, la complexité des terminaux rend la catégorisation de plus en plus compliquée. De plus, la diversité ne cesse de croître et de nous apporter de nouvelles possibilités pédagogiques.

À des fins pédagogiques, comprenez qu’il y a quatre éléments qui conditionnent le fonctionnement technique et commercial d’un terminal :

  • son fabricant, par exemple LG ;

  • son commercialisateur, par exemple Google ;

  • son système d’exploitation (ou environnement), par exemple Android ;

  • ses connexions, par exemple Wi-Fi, 3G, 4G...

Les combinaisons...

Le type de terminal

Terminaux fixes

Le terminal fixe est principalement désigné par le terme ordinateur mais désigne, en réalité, tout dispositif électronique destiné à rester à un emplacement physique.

L’avantage associé est la forte capacité du terminal en contrepartie de sa faible mobilité. Traditionnellement, on distingue, par exemple la puissance et la rapidité bien supérieure d’un ordinateur par rapport à un téléphone portable.

images/SB016.png
images/SB017.png

Le plus souvent, l’ordinateur portable traditionnel fait également partie des terminaux fixes car il dispose d’une puissance forte et il n’utilise pas de connexion nomade par satellite de type 3G par exemple. Ce qui implique qu’il dispose également d’un débit Internet puissant.

Cependant, statistiquement, il est souvent considéré comme terminal mobile dès lors qu’il est sur une connexion mobile.

images/SB018.png
images/SB019.png

D’un point de vue pédagogique, ces terminaux prennent du sens pour les raisons suivantes :

  • La production de contenu pédagogique est souvent gourmande en ressources machines. Le son, la vidéo, les montages devront être réalisés sur des terminaux fixes puissants afin de limiter les lenteurs et donc le rallongement du temps de production.

  • Les consommateurs de contenu pédagogique, sur leur lieu de travail, restent majoritairement sur des terminaux fixes. On peut, dans cette idée proposer à ces utilisateurs un contenu riche et avec une qualité graphique importante.

  • Les consommateurs de contenu pédagogique restent majoritairement sur un système d’exploitation de type Windows (76,7 % des équipements fixes).

On fera remarquer l’existence de variantes autour de l’ordinateur portable :

  • Le Netbook / PC mini portable. Plus en vente actuellement mais toujours utilisé, c’est un format d’ordinateur portable petit et peu puissant. Il est remplacé par la tablette ou le PC avec écran amovible.

images/SB020.png
  • Ultrabook / Sub notebook / PC ultra portable. Encore plus petits que le mini portable, ils sont toujours en commercialisation bien que concurrencés par les tablettes.

images/SB021.png
  • PC convertible tablette / PC avec écran amovible. Ce genre de terminaux est sur le point de prendre une place importante...

Le logiciel et l’application

Pour bien comprendre les outils qui vous seront proposés, il est important de faire quelques dissociations en termes de vocabulaire :

  • Logiciel : un logiciel est un outil informatique vous permettant de traiter des données avec facilité pour gagner du temps et de l’efficacité. On appelle parfois un logiciel une application. Le logiciel s’exécute sur votre ordinateur, ce qui a pour avantage d’aller plutôt vite mais l’inconvénient d’être rattaché à votre ordinateur. Ainsi, si vous utilisez un ordinateur ne disposant pas de ce logiciel vous ne pourrez pas consulter les données construites avec ce logiciel sur votre premier ordinateur. Par ailleurs, le logiciel a l’avantage d’être vendu sous licence, ce qui signifie qu’il est acheté « à vie ».

  • Application Web (application en ligne) : l’application Web est également un outil informatique vous permettant de traiter des données avec facilité pour gagner du temps et de l’efficacité. La différence avec le logiciel est qu’il s’exécute sur Internet et non sur votre ordinateur. L’avantage est donc que vous pouvez y avoir accès depuis n’importe quel ordinateur, sans que celui-ci prédispose d’une installation particulière. L’inconvénient...

Les connexions

Dans un contexte où nous nous tournons vers des applications connectées, il est impératif de prendre en compte le débit de connexion du terminal utilisé.

Aussi, sans rentrer dans les détails techniques, il convient juste de faire des distinctions entre les différents types de connexions et les débits qu’elles apportent.

Ce qu’il faut bien comprendre c’est que la rapidité de votre connexion varie en fonction de plusieurs paramètres :

  • La connexion est presque l’unique variable que peut prendre en compte l’utilisateur final. Mais ce n’est pas le cas pour un gestionnaire de contenu e-learning. La connexion est reliée à des réseaux intermédiaires comme la salle réseau d’une entreprise ou le boîtier réseau d’un immeuble. Ce sont ces réseaux-là qui définissent parfois l’interdiction d’accéder à un site Internet, dans le cadre d’une entreprise par exemple. Pour un particulier dans un immeuble, il arrive parfois que le dispositif y soit vétuste, ce qui ralentit sa connexion alors que son voisin d’en face dans un immeuble tout neuf bénéficie d’une bonne vitesse de connexion. Ceux-ci sont reliés à un fournisseur d’accès Internet (FAI), en général Free, Orange, SFR ou Bouygues Telecom....