Blog ENI : Toute la veille numérique !
-25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici

Les différents types de virtualisation

Introduction

Depuis l’avènement de la virtualisation des serveurs, plusieurs autres domaines ont eu recours à la virtualisation afin de tirer profit du principe d’abstraction des ressources matérielles pour créer une couche logicielle libérée des contraintes physiques. Les infrastructures de virtualisation des serveurs telles que vSphere ont très tôt tiré profit d’autres types de virtualisation pour offrir une suite logicielle complète. En effet, les équipements réseau et le stockage ont rapidement fait l’objet de virtualisation pour être intégrés aux plateformes de virtualisation des serveurs.

Cependant, ces types de virtualisation qui gravitent tous autour du monde des serveurs sont loin de donner un portrait exhaustif des différentes formes de virtualisation disponibles sur le marché. Il existe aujourd’hui d’innombrables applications qui ont recours à la virtualisation et nous utilisons plusieurs d’entre elles au quotidien sans en avoir conscience.

Dans le présent chapitre, nous présentons les types de virtualisation les plus couramment utilisés aujourd’hui. Nous verrons quels en sont les composants et donnerons un aperçu des avantages et des inconvénients de chacune de ces solutions.

Un modèle de la virtualisation en sept couches

Durant les années 2000...

Les principaux types de virtualisation

1. La virtualisation de l’accès ou des postes de travail

Non seulement la virtualisation a redéfini le mode d’allocation des ressources de traitement des serveurs, mais elle a également révolutionné le monde des postes de travail. Cette incursion de la virtualisation du côté des ordinateurs clients n’a rien d’étonnant, car la gestion des postes de travail en entreprise est souvent coûteuse et inefficace.

En effet, dans la plupart des organisations, une équipe est dédiée à l’installation, au déploiement des correctifs et aux mises à jour logicielles des postes de travail. À ces tâches s’ajoutent l’assistance technique et le support matériel qu’il faut fournir aux utilisateurs. C’est dans ce contexte que les solutions de virtualisation de session ont fait leur apparition.

L’expression « virtualisation de l’accès » ne s’est jamais imposée en tant que telle. Il est plutôt question de « virtualisation des postes de travail », de «  virtualisation de bureaux  » (desktop virtualization) ou « d’infrastructure de bureaux virtuels » (Virtual Desktop Infrastructure ou VDI).

La virtualisation des postes de travail désigne l’ensemble des technologies matérielles et logicielles qui permettent à un ordinateur ou un appareil mobile d’accéder à distance à un bureau virtuel (principalement Windows) hébergé sur un serveur distant. Cette technologie permet de découpler le poste de travail de son système d’exploitation.

Ce type de virtualisation a recours à des machines virtuelles qui exécutent un système d’exploitation client tel que Windows 10 ou 11 pour rendre accessibles un bureau virtuel et des applications.

L’utilisateur d’un bureau virtuel n’accède pas au système d’exploitation complet d’une machine virtuelle. Il n’a pas accès à des fonctionnalités système telles que le panneau de configuration ou les paramètres Windows. Seul un bureau virtuel lui est présenté...

Conclusion

Le modèle Kuznetsky en sept couches nous a donné un bon point de départ pour explorer les principaux types de virtualisation : accès, applications, réseau et stockage.

Ce parcours nous a donné l’occasion de constater que ces technologies tendent de plus en plus à être consolidées en une seule solution ou faire l’objet d’offres de type SaaS en mode cloud. Le SDDC est le meilleur exemple de cette consolidation des différents types de virtualisation et de la forte tendance actuelle à avoir recours aux services de plateformes de cloud public en proposant des fonctionnalités cloud ready.

La virtualisation du réseau et du stockage ont pris le tournant Software-defined qui offre une gamme plus complète de fonctionnalités logicielles et de multiples options d’automatisation grâce aux nombreuses API mises à la disposition des administrateurs.

Maintenant que nous avons une meilleure compréhension des différents types de virtualisation, le chapitre Déploiement d’un hyperviseur VMware ESXi 8 nous permettra d’illustrer les notions que nous venons d’explorer en effectuant le déploiement d’un hyperviseur VMware ESXi 8.