Blog ENI : Toute la veille numérique !
Jusqu'à ce soir ! : -25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Laravel
  3. Installation et configuration
Extrait - Laravel Un framework efficace pour développer vos applications PHP (2e édition)
Extraits du livre
Laravel Un framework efficace pour développer vos applications PHP (2e édition) Revenir à la page d'achat du livre

Installation et configuration

Introduction

La préparation de l’environnement de travail pour un nouveau framework est généralement une tâche longue et pas toujours intéressante. Il ne s’agit pas de codage en tant que tel mais d’une série d’actions à effectuer, dont certaines ne fonctionnent pas forcément comme attendu selon une spécificité particulière du poste de travail. Cela peut même devenir une expérience désagréable et frustrante.

Ce chapitre présente une manière simple de préparer un environnement de travail pour macOS, Windows et Linux, de l’installation des premiers composants au lancement d’un site utilisant Laravel dans le navigateur.

Laravel peut s’installer de très nombreuses manières. Chaque développeur a ses préférences, et ses convictions sur les méthodes à utiliser pour faire fonctionner une application PHP sur sa machine. La méthode ci-dessous est une approche simple et rapide utilisant Laravel Sail, compatible avec les trois systèmes d’exploitation.

Si vous rencontrez un problème pendant l’installation et qu’il n’est pas couvert par ce guide, n’hésitez pas à faire une recherche sur le Web. Il est probable que d’autres personnes aient rencontré des problèmes similaires au vôtre.

Laravel Sail

1. Prérequis

Disponible depuis la version 8 du framework, Laravel Sail est un outil en ligne de commandes permettant d’interagir avec un environnement de développement sous Docker. Pour utiliser Laravel Sail, nous devons installer Docker sur notre machine locale ainsi que le plug-in Docker Compose. Pour ce faire, la documentation de Laravel recommande d’installer Docker Desktop pour les systèmes macOS et Windows et Docker avec le plug-in Docker Compose pour Linux.

2. Installation en une commande

L’installation passe par la génération d’un script en faisant un appel vers le site https://laravel.build. L’instruction ci-dessous doit être exécutée dans un terminal :

 curl -s https://laravel.build/mon-application | bash 

La première partie de la commande récupère le script d’installation et est passée en paramètre de la seconde partie (après le « | ») pour être exécutée dans le terminal. Une fois le traitement terminé, nous aurons une nouvelle installation de Laravel disponible et située dans un dossier mon-application.

Les services installés par défaut sont MySQL, Redis, Meilisearch, Mailpit et Selenium. Il est possible de spécifier les services que nous souhaitons installer en modifiant l’URI. Par exemple, si nous avons uniquement besoin...

Structure et configuration de Laravel

Une fois l’installation terminée, quelques étapes sont encore nécessaires pour bien démarrer avec Laravel. Par exemple, il s’agit de comprendre plusieurs concepts propres au framework : comment le configurer, quelle est sa structure de fichiers et comment déboguer. Cela vous permettra d’être complètement autonome dans l’utilisation de Laravel et de pouvoir ensuite vous consacrer entièrement au code.

1. Structure de l’application

Une application Laravel contient plusieurs dossiers à sa racine. Connaître leur contenu permet de mieux appréhender le futur développement et d’améliorer la compréhension du fonctionnement du framework.

  • Le dossier app contient tous les fichiers PHP, généralement des classes, qui sont propres à l’application que vous développez.

  • Le dossier bootstrap contient les fichiers que Laravel lance à chaque page pour s’initialiser.

  • Le dossier config permet de modifier les options de configuration.

  • Le dossier database contient les migrations, qui seront étudiées en détail par la suite (cf. chapitre Premiers pas - Laravel et le design pattern MVC) et les seeds (cf. chapitre Eloquent ORM - Surveiller les performances).

  • Le dossier public est le point d’entrée de l’application côté serveur. Ce dossier...

Choisir une base de données

Une application web a généralement besoin d’une base de données. Utiliser une base de données relationnelle (interrogeable avec le langage SQL) comme base de données principale semble être un choix raisonnable, à moins d’avoir des besoins vraiment spécifiques liés au métier.

Laravel supporte par défaut et sans installation complémentaire un accès à différents systèmes de gestion de base de données : MariaDB, PostgreSQL, MySQL, SQLite et Microsoft SQL Server.

À moins d’avoir une bonne raison, Microsoft SQL Server est à éviter à cause d’une faible utilisation, de problèmes de compatibilité, de limitations du langage, de dépendances à l’environnement, de tarification élevée, de manque de documentation pour Laravel, etc. Le choix entre MariaDB, PostgreSQL et MySQL reste à votre discrétion. SQLite reste utile dans le cas d’un PoC (Proof of Concept) : je conseille vivement de prendre connaissance des limitations de SQLite afin de profiter de ses performances impressionnantes (cf. la page listant ces limitations, sur leur site internet https://www.sqlite.org/whentouse.html).

Si vous avez effectué une installation Laravel via Sail en laissant le choix des services par défaut, mysql est installé....