Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Le BIM
  3. Le contexte du chantier numérique
Extrait - Le BIM Sa mise en oeuvre à l'heure du chantier numérique
Extraits du livre
Le BIM Sa mise en oeuvre à l'heure du chantier numérique Revenir à la page d'achat du livre

Le contexte du chantier numérique

Usages existants et opportunités futures

Ce chapitre diffère du précédent, il traite de la révolution numérique en se focalisant sur les technologies et outils qui sont et peuvent être utilisés pour le succès du « chantier numérique », compris dans son sens large, c’est-à-dire le secteur du bâtiment dans son ensemble. Le graphique placé dans la section La nécessité d’améliorer le processus de construction, est encore une fois rappelé tant il montre bien la nécessité pour le secteur du BTP de considérer sincèrement les opportunités pouvant être apportées par la révolution numérique.

Leur connaissance permet de s’apercevoir de l’existence de nombreuses passerelles permettant de ne pas partir de zéro dans la mise en œuvre du BIM. Dans la plupart des cas, les éditeurs de logiciels pour le secteur du bâtiment ont anticipé l’arrivée du BIM depuis plusieurs années voire plusieurs dizaines d’années. Des fonctionnalités spécifiques ont été prévues dans les logiciels afin de donner la possibilité d’éditer les fichiers dans des formats compatibles avec les projets BIM.

À l’inverse, la méconnaissance de ces usages numériques...

Les outils numériques sur le terrain

1. Des tablettes sur les chantiers

C’est une image bien connue et souvent diffusée, d’un professionnel du BTP collaborant avec son casque et sa tablette. La tablette est en effet un support privilégié pour amener l’efficacité du numérique sur le terrain. Comme pour d’autres outils du chantier numérique, la tablette n’a pas attendu le BIM pour arriver sur les chantiers.

La tablette est presque devenue le signe extérieur de modernité par excellence et, dans cette situation, il faut veiller à ce que l’image marketing ne devienne pas une fin en soi. La définition des besoins auxquels la tablette répond par exemple, fiabilité et praticité, doit rester l’objectif central. Sinon, le personnel pourrait percevoir cette évolution comme une évolution gadget plus utile à la communication externe que pour améliorer la qualité du travail. Il est souhaitable, par exemple, de connaître précisément à l’avance les problèmes qui seront résolus par l’introduction de la tablette sur les chantiers ainsi que d’en vérifier, à l’avance également, l’efficacité réelle dans des conditions de chantier.

En particulier la tablette ou le smartphone sont les outils qui cristallisent le plus...

La modélisation basée sur un nuage de points : le scan 3D et autres techniques

La maquette numérique en trois dimensions utilisées pour le BIM est modélisée par une technique spécifique dite « orientée objet » qui consiste en l’agrégation d’objets BIM. À l’inverse, de nombreuses modélisations 3D qui sont diffusées, en particulier sur Internet, sont des modélisations 3D filaires, constituées par des surfaces, arêtes et points.

Pour plus de détails sur la différence entre ces deux types de modélisation 3D, rendez-vous au chapitre Le contexte de la révolution numérique - section Les logiciels de design 3D.

 

Pour plus de détails sur le choix de la modélisation orientée objet fait pour le BIM, rendez-vous au chapitre Analyse et construction de la maquette BIM - section Une maquette « orientée objet » et « paramétrique ».

Par exemple, il est possible de réaliser une modélisation de la façade du bâtiment en traitant un nuage de points acquis par un scanner laser. Une telle modélisation sera « vide », car aucune information sur la structure du bâtiment ne sera disponible, même pas l’épaisseur des murs de façade.

Pour trouver des exemples de modélisations de façade de bâtiment, rendez-vous au chapitre Mini-catalogue de ressources - section Modèles 3D non limités aux modèles BIM.

1. Acquérir un nuage de points pour réaliser une géométrie 3D

Pour travailler sur des structures existantes, en particulier pour des chantiers de rénovation, il peut être nécessaire d’obtenir une représentation technique précise de ces structures et de leur environnement.

La constitution de cette représentation technique précise implique très souvent un géomètre expert qui réalise tout un ensemble de mesures permettant par la suite de réaliser les plans de l’existant. Cette phase de prise de mesures et leur analyse est fastidieuse et complexe. De plus, elle est caractérisée par un risque d’erreur important pouvant avoir des causes multiples : confusion entre les mesures...

Les outils logiciels pour le BTP antérieurs au BIM

L’intérêt de bénéficier d’une modélisation 3D s’est imposé pour certains métiers spécifiques du secteur du BTP et ce, bien avant l’émergence du BIM. Vous trouverez ci-après une présentation de ces outils afin de faciliter leur utilisation et leur compatibilité dans le cadre d’un processus BIM.

Pour trouver une grille de comptabilité entre les grands logiciels du BTP, rendez-vous au chapitre Mini-catalogue de ressources - section Compatibilité entre logiciels.

1. Terrassement et Modèle Numérique de Terrain

La problématique du terrassement a historiquement nécessité des logiciels afin de pouvoir quantifier le plus précisément possible les volumes de remblais et de déblais à mettre en œuvre (cubatures) pour la réalisation des plateformes à créer, dans un souci d’optimiser de coûteux et longs transports de sol et d’anticiper d’éventuels excès ou manques de matériaux.

Ce travail nécessite l’acquisition d’un Modèle Numérique de Terrain (MNT, de traduction anglaise Digital Elevation Model, DEM), c’est-à-dire une représentation de la topographie, dans laquelle les bâtiments et la végétation ne figurent pas, pouvant être importés et utilisés par un logiciel ou autre outil numérique. Le MNT diffère du Modèle Numérique d’Elévation (MNE), qui prend en compte...

Les outils de la Gestion Exploitation Maintenance (GEM)

Ce paragraphe liste les sujets propres à la Gestion Exploitation Maintenance des bâtiments. Dans l’écosystème du BIM, il est reconnu que l’application des principes du BIM à la phase d’exploitation du cycle de vie du bâtiment concentre 80 % de la valeur ajoutée du BIM au secteur du bâtiment en général.

Les sujets que recouvrent la Gestion Exploitation Maintenance du bâtiment sont :

  • l’optimisation du fonctionnement technique du bâtiment (optimisation des consommations d’eau, électricité, etc.),

  • la maintenance du bâtiment (diagnostics techniques, maintenance préventive),

  • la gestion des différents sous-espaces du bâtiment : planification et plages horaires, gestion locative (dont état des lieux),

  • la gestion financière (planification des dépenses, anticipation),

  • la diffusion d’informations au public usager du bâtiment.

1. Les systèmes de Gestion Technique de Bâtiment

La Gestion Technique du Bâtiment (GTB) désigne le système informatique ou automatique permettant de superviser informatiquement le fonctionnement d’un bâtiment par la surveillance et le pilotage, à distance et centralisé :

  • des appareils qui assurent le fonctionnement du bâtiment (accès, électricité, éclairage, chauffage, ventilation, climatisation, volets, alarmes…),

  • des principaux réseaux qui alimentent ces appareils et les appareils hébergés par le bâtiment,

  • des capteurs et appareils de mesure qui apportent les informations nécessaires à ce pilotage.

Pour autant, la GTB recouvre les parties cachées du bâtiment et sans un œil avisé il est difficile d’imaginer tous les dispositifs et systèmes mis en place pour que le bâtiment « vive ». La GTB est ainsi une science « cachée » derrière...

Les organismes du BTP impliqués dans la transition numérique

La section La révolution numérique : un contexte particulier et générateur de craintes et d’opportunités du chapitre précédent fournit une stratégie pour faire de la révolution numérique une chance en adoptant une démarche rationnelle de veille technologique, qui se base en particulier sur le travail en collaboration et la consultation des pairs. En effet, cela permet de bénéficier de conseils concrets et avertis tout en laissant la possibilité d’explications complémentaires en cas de besoin.

D’une manière semblable, il est opportun de profiter du travail réalisé par les organismes professionnels sur le sujet de la transformation numérique. Ces organisations ont en effet souvent déjà des connaissances ainsi que des retours d’expérience à propos d’un sujet technologique.

Dans cette section, nous vous proposons une explication synthétique sur un organisme, son origine, son fonctionnement et ses objectifs. La compréhension, même rapide, de ces éléments permet d’anticiper la nature, la qualité et le prix des ressources que cet organisme met à disposition des professionnels du BTP.

Il existe un grand nombre d’organisations professionnelles dans le secteur...