Blog ENI : Toute la veille numérique !
-25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Le BIM
  3. Les applications infinies du BIM
Extrait - Le BIM Sa mise en oeuvre à l'heure du chantier numérique
Extraits du livre
Le BIM Sa mise en oeuvre à l'heure du chantier numérique Revenir à la page d'achat du livre

Les applications infinies du BIM

Les opportunités d’ordre général

En tant que standard optimisé et diffusé dans le monde entier, le BIM ouvre des perspectives innombrables.

1. Découvrir le monde de la construction et changer avec le BIM

La définition des standards du BIM a consisté en un travail de référencement et de classification représentant la majorité des objets utilisés dans la construction dans un format utilisable par tous. L’ambition du BIM est de constituer un standard international commun à tous les acteurs de la construction et ce, sur les sept continents. Ce travail ouvert et collaboratif a permis de créer un langage informatique compréhensible par tous sans que ne se pose le problème de la barrière de la langue. Ainsi, une « fenêtre » à Taiwan sera identifiée de la même manière qu’au Venezuela.

Les maquettes BIM suivent un formalisme informatique qui explicite de nombreuses particularités du bâtiment, y compris les interfaces et les vides. L’exécution de la modélisation suit une discipline stricte afin que la modélisation 3D et les informations renseignées soient fiables à tout stade du cycle de vie du bâtiment.

Il en résulte que les maquettes BIM réalisées à l’autre bout du monde sont des sources d’information exhaustives, concrètes et lisibles avec nos propres outils logiciels. Par exemple, dénicher une maquette BIM avec la dimension 4D permet de s’inspirer pour la réalisation d’un phasage pour son propre bâtiment.

L’étude des maquettes BIM constituées dans d’autres régions ou d’autres pays permet de s’inspirer pour faire évoluer sa pratique...

Nouvelles perspectives de collaboration sur la base d’une maquette BIM (ou 3D)

Par la création de maquettes 3D et de base de données contextualisées, la mise en œuvre du BIM permet de préciser la concrétisation de révolutions technologiques numériques imaginées pour le bâtiment comme, par exemple :

  • la multiplication des systèmes de visite virtuelle 3D ainsi qu’une forte augmentation de bâtiments modélisés qui sont donc accessibles à ce type de visite,

  • l’émergence de systèmes de géo-localisation « indoor » qui pourront, par exemple, permettre à un utilisateur perdu dans un grand bâtiment de retrouver son chemin avec son smartphone, ou également à un livreur de pouvoir se rendre rapidement au bureau du destinataire,

  • la contextualisation spatiale des capteurs et systèmes de l’internet des objets (IoT).

En proposant un système d’information performant pour les bâtiments qu’elles occupent, le BIM intéresse en particulier les entreprises des secteurs d’activité caractérisés par des infrastructures imposantes et d’une grande variété d’acteurs utilisant le bâtiment. Cela est particulièrement le cas pour les établissements de santé, de l’hôpital...

Le chantier BIM à petite et moyenne échelle

Le processus BIM a été conçu pour être accessible pour les petites structures et cela explique pourquoi les concepts et les outils du BIM constituent une opportunité concrète pour les petits chantiers, et ce jusque dans le cas du chantier du particulier.

Pour trouver une interview d’un professionnel impliqué sur ces chantiers, rendez-vous au chapitre Guide de lecture - section L’interview d’un métreur dessinateur et courtier en travaux pour les particuliers (à l’oral).

Pour trouver une liste des sous-sujets du BIM les plus indispensables qui permettront d’avoir une compréhension suffisante pour de petits projets, rendez-vous au chapitre Guide de lecture - section Vous cherchez le BIM bon marché, le BIM facile, le BIM rapide ou le BIM pour les particuliers.

La maquette BIM et les outils associés permettent de réaliser des études préliminaires qui permettent de donner de premières informations importantes pour la conception architecturale. Ces études se sont ainsi démocratisées avec l’émergence du BIM, notamment par le fait que la maquette BIM permet d’obtenir facilement un modèle 3D du bâtiment que l’on peut ensuite mettre en situation dans un environnement urbain par géoréférencement :

  • Étude réglementaire, par géoréférencement...

Le BIM pour le bâti existant

Loin de se restreindre à la construction neuve, la maquette BIM peut être réalisée pour un bâti existant mais, dans ce cas-là, la maquette BIM n’aura pas été constituée patiemment à mesure de l’évolution du chantier. Plus particulièrement, il faut se rappeler qu’une maquette BIM constituée pour un bâtiment existant contient toujours une part d’interprétation nécessaire pour tous les éléments constitutifs du bâtiment cachés par les couches successives de matériaux. Dans ce cas-là, il est conseillé d’expliciter le plus clairement possible quels sont les éléments directement observés et ceux seulement interprétés, par exemple avec un système de code couleur.

La réalisation d’une maquette numérique BIM pour un bâtiment existant fait classiquement intervenir un scanner de bâtiment qui va acquérir un nuage de points. Cette technique est particulièrement adaptée pour les bâtiments dont la géométrie est complexe et qui possèdent un grand nombre de détails, en particulier pour les bâtiments présentant un intérêt patrimonial. Pour ces bâtiments, la constitution d’une bibliothèque d’objets...

La Gestion Exploitation Maintenance (GEM) avec le BIM

L’utilisation de la maquette BIM pendant la phase d’exploitation du bâtiment constitue une des raisons d’être principale du BIM. Il est presque de notoriété publique, du moins dans l’écosystème du BIM, de dire que 80 % de la valeur ajoutée associée au BIM sur le plan financier concerne la phase d’exploitation du bâtiment.

En particulier, les sujets que recouvrent la Gestion Exploitation Maintenance du bâtiment sont :

  • l’optimisation du fonctionnement technique du bâtiment (optimisation des consommations d’eau, électricité, etc.),

  • la maintenance du bâtiment (diagnostics techniques, maintenance préventive),

  • la gestion des différents sous-espaces du bâtiment : planification et plages horaires, gestion locative (état des lieux par exemple),

  • la gestion financière (planification des dépenses, anticipation),

  • la diffusion d’informations au public usager du bâtiment.

Pour une présentation d’outils numériques utilisés pour l’exploitation des bâtiments, rendez-vous au chapitre Le contexte du chantier numérique - section Les outils de la Gestion Exploitation Maintenance.

La particularité principale de cette partie du cycle de vie du bâtiment réside dans la prise en compte de nouveaux acteurs peu formés au questions techniques du bâtiment : les usagers. Les principes d’accessibilité, de fiabilité et de pertinence de la donnée qui permettent l’exécution appropriée d’un processus BIM sont encore plus déterminants durant...

Le BIM pour la gestion énergétique du bâtiment

Le secteur du bâtiment est un secteur dont la part dans la consommation énergétique globale est prépondérante. Le Ministère de la Transition écologique et solidaire indique ainsi sur son site web en 2016 que le secteur du bâtiment représente 44 % de l’énergie consommée en France, devant celui des transports (31.3 %). Pour donner un ordre de grandeur, cela représente 1.1 tonne équivalent pétrole par an et par habitant.

Pour ces raisons, le secteur du bâtiment constitue légitimement un secteur ciblé de manière prioritaire par les politiques de réduction de la consommation d’énergie. Les axes prioritaires de ce chantier titanesque sont bien sur la rénovation et l’isolation à grande échelle du bâti en France, en parallèle de l’établissement de normes plus strictes pour la construction de bâtiment neuf.

Si cette problématique environnementale et l’engagement politique qui en découle sont quasiment connus de tous, le processus BIM par sa formalisation et son optimisation, constitue une opportunité pour faire « d’une pierre deux coups » en associant le travail de réduction de la consommation énergétique et l’adoption d’une...

Le BIM : déchets et déconstruction

La déconstruction dans le BTP s’oppose à la démolition simple par la dimension sélective et réfléchie de la déconstruction, dans une optique de réduction des déchets. L’intérêt de l’approche BIM pour cette problématique apparaît ainsi presque directement dans le sens où c’est la quantité et la qualité de l’information apportée par une base de données BIM qui permet de réaliser la sélection des éléments du bâtiment qui seront déconstruits. Il est bien sûr nécessaire que la base de données BIM ait été correctement mise à jour jusqu’à la fin de la vie du bâtiment.

L’étude de la base de données BIM permet de caractériser le gisement que constitue le bâtiment à démolir par les matériaux réutilisables qu’il contient. Cette caractérisation du gisement doit ensuite être mise en perspective par rapport à la demande de l’écosystème local afin de mettre en évidence des opportunités de réemploi. Sur ce point également, l’approche BIM est un atout pour la création concrète d’opportunités de réemploi, car l’approche...