Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Python 3
  3. Les premiers pas
Extrait - Python 3 Les fondamentaux du langage (4e édition)
Extraits du livre
Python 3 Les fondamentaux du langage (4e édition)
3 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Les premiers pas

Avant de commencer

1. Quelques notions importantes

a. Comment fonctionne un ordinateur ?

Un ordinateur est composé de plusieurs éléments clés parmi lesquels nous devons retenir le processeur, le disque dur et la mémoire vive.

Le processeur est une unité destinée à exécuter des opérations arithmétiques ou logiques. Il peut traiter l’ensemble des ressources de l’ordinateur, parmi lesquelles on compte surtout la mémoire vive, mais également le disque dur et les périphériques tels que le clavier, la souris, la carte réseau, la carte son ou la carte vidéo.

Le disque dur est l’unité physique de stockage d’un ordinateur, aussi appelé sa mémoire morte. Il contient l’ensemble des fichiers composant le système d’exploitation, l’ensemble des programmes et l’ensemble des données contenues dans votre ordinateur.

L’élément important est que le contenu d’un disque dur est persistant : lors de l’arrêt de l’ordinateur, l’ensemble de son contenu est préservé et sera toujours présent au prochain redémarrage.

La mémoire vive est une autre unité de stockage, beaucoup plus rapide que le disque dur, mais volatile. Si l’ordinateur s’éteint brutalement, toutes les données en mémoire vive sont perdues, au contraire de celles en mémoire morte.

Le processeur sert à exécuter des programmes. Ces derniers sont stockés sur le disque dur de la machine (seul emplacement capable de stocker quelque chose de manière persistante).

Lorsqu’un...

Premier programme

1. Hello world !

Le fil rouge de ce guide est la construction de quelques jeux de plus en plus complexes. Le premier d’entre eux sera un jeu du type « Devine un nombre ».

L’idée étant de commencer petit et de complexifier au fur et à mesure, nous allons donc débuter avec le très classique programme appelé Hello World !, standard universel lorsqu’il s’agit de juger de la concision de mise en place d’un programme dans un langage donné. Voici ce qu’il donne en Python :

print("Hello World!") 

Comme on peut le voir, le code est très direct. Littéralement, on lit : affiche « Hello World ! », et c’est ce qu’il se passe lorsque l’on exécute ce programme.

Vous trouverez cet exemple dans le répertoire Guide du dépôt. Il se nomme 01_Sortie_standard.py.

Pour exécuter ce programme, vous pouvez, au choix, l’écrire par vous-même dans un fichier, ou exécuter directement celui disponible dans le dépôt :

$ python3 01_Sortie_standard.py 
Hello World! 

Quelques points de vocabulaire maintenant. Dans le code, vous voyez une seule ligne, il s’agit d’une instruction. Elle contient deux éléments : une fonction et un littéral. En effet, écrire dans un code une valeur, quelle qu’elle soit, c’est utiliser un littéral.

Voici une liste de littéraux :

42              # nombre entier 
42.42           # nombre...

Premier jeu : Devine le nombre

1. Description du jeu

Vous allez créer un programme pour terminal qui va choisir un nombre aléatoirement, entre 0 et 99, puis vous allez demander à l’utilisateur de trouver ce nombre.

À chacun de ses essais, vous répondrez en lui disant s’il a visé trop grand ou trop petit jusqu’à ce qu’il trouve le nombre. Alors, vous afficherez le nombre d’essais dont il a eu besoin pour trouver ce nombre et le programme quittera.

2. Aides

a. Gestion du hasard

Vous allez demander à l’ordinateur de choisir un nombre aléatoirement, entre 0 et 99. Ceci se fait ainsi :

import random 
nombre = random.randint(0, 100) 

La première ligne permet d’importer le module qui contient toute les fonctions permettant de gérer l’aléatoire (les plus importantes d’entre elles seront présentées en détail dans cet ouvrage). La seconde ligne permet de générer un nombre et de l’affecter à la variable nommée nombre.

b. Étapes de développement

N’essayez pas de développer le programme en une seule fois. Commencez par générer le nombre aléatoire (dans une variable que vous appellerez nombre), puis demandez une saisie à l’utilisateur (dans une variable que vous appellerez essai). Convertissez cette saisie en entier, et vérifiez qu’elle est bien comprise entre 0 et 99. Dans le cas contraire, on considérera qu’il s’agit d’une faute de frappe et non pas qu’il s’agit d’un coup joué (on ne le décomptera donc pas).

Pour faire tout ceci, vous aurez besoin d’utiliser...