Blog ENI : Toute la veille numérique !
-25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Cloud privé, hybride et public
  3. Cas d'utilisation du cloud
Extrait - Cloud privé, hybride et public Quel modèle pour quelle utilisation ? Un état de l'art et des bonnes pratiques (2e édition)
Extraits du livre
Cloud privé, hybride et public Quel modèle pour quelle utilisation ? Un état de l'art et des bonnes pratiques (2e édition) Revenir à la page d'achat du livre

Cas d'utilisation du cloud

Introduction

Le chapitre Utilisation du cloud en entreprise a permis de faire le tour des fonctions de l’entreprise et de mesurer l’impact qu’avait le cloud sur celles-ci. Ce chapitre a une approche différente, à la fois plus transversale et technique.

L’informatique d’entreprise a évolué considérablement depuis ses débuts dans les années 1980 et le phénomène s’est accéléré depuis le début des années 2000 par une migration des différentes charges de travail vers le cloud. Cependant, les bonnes habitudes ont la vie dure et bon nombre de responsables informatiques ont connu l’avant-cloud. Ils ont hérité de pratiques anciennes, pour ne pas dire préhistoriques.

Ce sont ces pratiques que le cloud révolutionne, en les rendant novatrices, voire disruptives. Nous allons en détailler quatre qui ont transformé le paysage informatique de nombreux clients :

  • Le stockage et la sauvegarde de données.

  • Les infrastructures virtuelles et les déploiements rapides.

  • L’analytique en temps réel et l’aide à la prise de décision.

  • Le développement d’applications et de services no code ou low code.

Si toutes ces pratiques peuvent être mises en œuvre sur le site de l’organisation, sur des serveurs qui lui appartiennent, elles...

Stockage et sauvegarde de données

Les données sont aujourd’hui considérées comme l’un des actifs les plus précieux pour toute organisation. Alors que les entreprises s’appuient de plus en plus sur les données pour piloter des opérations clés, il est essentiel de disposer d’une stratégie robuste de stockage et de sauvegarde des données.

En 10 ans, le coût du stockage de données sur disque (mécanique et SSD) a été divisé par plus de 10, pour arriver à moins de 10 centimes d’euro le gigaoctet sur SSD et moins de 1 centime sur disque mécanique. Cette chute des prix est principalement due à la demande croissante de stockage des acteurs du cloud. Si l’on y ajoute le développement des outils de surveillance, le stockage des données dans le cloud et leur utilisation pour les sauvegardes offrent de nombreux avantages par rapport aux solutions traditionnelles de stockage et de sauvegarde sur site.

Parcourons ces solutions, en émaillant notre examen de considérations techniques. Nous détaillerons les meilleures pratiques et la façon dont le cloud permet, selon nous, une protection supérieure des données par rapport au stockage et aux sauvegardes en local.

1. Vue d’ensemble du stockage dans le cloud

Stocker des données dans le cloud revient à les enregistrer sur des serveurs distants. Plutôt que de stocker les données localement sur des serveurs sur site ou sur des disques durs externes, on transmet les données via Internet à une infrastructure de stockage distribuée et redondante basée sur le cloud.

Quand on pense stockage, on a une tendance à considérer quelques types de stockage qui existent sur des systèmes sur site, que ce soit sur une machine individuelle ou sur un serveur. Il en existe cependant de nombreux autres types dans le cloud, qui permettent d’envisager une optimisation du stockage en fonction des besoins de l’organisation et des individus. En voici une liste quasi exhaustive :

  • Stockage de fichiers : c’est le stockage classique sur nos ordinateurs personnels, sur réseau (NAS, Network Attached Storage), sur des serveurs de fichiers ou des disques durs externes. Il permet de stocker des fichiers...

Infrastructures virtuelles et déploiements rapides

En supprimant la gestion du matériel et une grande partie de la configuration logicielle, le cloud a transformé la façon dont on construit et déploie l’infrastructure et les applications informatiques. Le cloud transforme le matériel physique en ressources virtuelles programmables qui peuvent être rapidement provisionnées via des API et des outils logiciels.

Cette transformation facilite les architectures automatisées, flexibles et évolutives. Associé aux pratiques DevOps, le cloud permet une itération rapide pour innover et mettre plus rapidement les logiciels sur le marché. Nous allons ici nous intéresser à l’ensemble des infrastructures virtuelles, au déploiement rapide des applications, au provisionnement des serveurs et à la façon dont l’approche cloud accélère le déploiement de logiciels par rapport aux environnements sur site traditionnels.

1. Infrastructure virtuelle dans le cloud

Le cloud computing fournit un accès à la demande à des ressources informatiques pratiquement infinies sans (quasiment) nécessiter de matériel physique.

Nous avons mis « quasiment » entre parenthèses, car s’il n’est généralement pas nécessaire de déployer de serveurs physiques sur site et que l’on peut de fait se débarrasser de son ou de ses centres de données, ce n’est pas toujours le cas. En réalité, en raison de plusieurs facteurs tels que le besoin de matériel réseau pour assurer une connexion sécurisée, redondante et rapide, la nécessité croissante de se conformer aux réglementations, ainsi que la montée en puissance du cloud en périphérie, le matériel demeure fréquemment utilisé dans nos centres de données.

Il est possible de provisionner tout type de matériel et logiciel (machines virtuelles, stockage, réseau...) en fonction des besoins en quelques secondes. Il est aussi devenu possible de les programmer et de les provisionner en tant que ressources virtuelles. Si les ressources sous-jacentes sont bien réelles, le cloud permet la création de tout un environnement virtuel entièrement...

Analytique en temps réel et prise de décision

S’il est un autre domaine révolutionné par le cloud, c’est celui des données. Bien que la valeur des données soit universellement reconnue, leur exploitation en termes de traitement informatique n’est pas toujours évidente. Le volume, la complexité et la variété des données intimident souvent, faisant douter de la possibilité d’exploiter ce vaste réservoir d’informations potentielles.

Le cloud offre de puissantes fonctionnalités d’ingestion, de traitement et d’interrogation de données, ainsi que de recherche de corrélation et d’analyse par apprentissage machine. Les cas d’utilisation liés à l’analyse en temps réel et à la prise de décision, qui étaient autrefois impossibles avec des ressources locales et les fonctionnalités limitées des bases de données, sont maintenant réalisables.

Nous donnons ici des pistes de solution pour opérer des analyses en temps réel dans le cloud. Nous nous pencherons sur les technologies et les architectures clés, et verrons comment le cloud permet aux organisations d’exploiter les données de nouvelles manières.

1. Cas d’usage de l’analyse de données en temps réel

L’analyse de données en temps réel implique le traitement et l’analyse des flux de données pour identifier les informations et les modèles, détecter les anomalies, formuler des recommandations et guider la prise de décision en temps réel. Il existe de multiples cas d’utilisation applicables à de nombreuses industries :

  • Détection de fraudes : analyser les transactions à la volée pour identifier les possibles activités malveillantes.

  • Personnalisation de contenu : adapter le contenu aux préférences et aux comportements individuels des utilisateurs.

  • Maintenance prédictive : surveiller en permanence les données de capteurs et d’appareils connectés pour prédire et éviter les défaillances.

  • Optimisation de la chaîne d’approvisionnement : ajuster les stocks, le routage, les effectifs pour répondre à la demande...

Conclusion

Le déplacement de tâches cruciales telles que la gestion du stockage, celle de l’infrastructure et l’analyse de données vers le cloud apporte une valeur incontestable aux entreprises modernes, grâce à sa capacité d’adaptation, à sa souplesse et à son rôle essentiel dans l’innovation. À mesure que les services cloud évolueront, ils façonneront davantage les architectures informatiques d’entreprise.

Pour le stockage et la sauvegarde, le cloud offre une capacité pratiquement illimitée, avec une redondance et une reprise après sinistre intégrées. Les organisations peuvent centraliser les données dans des zones de stockage, tirer parti de la réplication des données en temps réel pour la disponibilité et mettre en œuvre des politiques de sauvegarde immuable complète. Alors que les coûts continuent de diminuer et que les charges de travail ont une tendance forte à migrer vers le cloud, les entreprises s’appuieront de plus en plus sur le stockage et la sauvegarde dans le cloud.

Les infrastructures virtuelles facilitent le déploiement rapide des ressources en les gérant sous forme de code et en les orchestrant. Les réseaux virtuels, le stockage, les machines virtuelles et les conteneurs fournissent les éléments constitutifs...