Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici

Généralités sur les projets IT

Définition d’un projet

La définition d’un projet varie selon le sens littéraire et le sens professionnel du terme. Le dictionnaire Larousse, par exemple, l’entend comme plusieurs types de projets, à savoir, les projets personnels, les projets de fabrication, les projets d’études, etc. Il lui accorde ainsi les définitions suivantes :

  • Définition 1 : « But que l’on se propose d’atteindre ».

  • Définition 2 : « Idée de quelque chose à faire, que l’on présente dans ses grandes lignes ».

  • Définition 3 : « Première ébauche, première rédaction destinée à être étudiée et corrigée ».

  • Définition 4 : « Tracé définitif, en plans, coupes et élévations, d’une construction à réaliser (machine, équipement, bâtiment, aménagement urbain, etc.) ».

  • Définition 5 : « Étude de conception de quelque chose, en vue de sa fabrication ».

D’après l’AFNOR (Association Française de NORmalisation), « le projet est un ensemble d’actions à réaliser pour satisfaire un objectif défini, dans le cadre d’une mission précise...

Types de projets IT

Un projet informatique peut être de plusieurs types :

  • Projet de construction de solution informatique

  • Projet de déploiement de solution

  • Projet de refonte

  • Projet de migration

  • Projet de TMA (Tierce Maintenance Applicative)

  • Projet de R&D (Recherche et Développement)

1. Projet de construction de solution informatique

On appelle « projet de construction de solution informatique » tout projet qui démarre de zéro avec un nouveau besoin du client et qui respecte le cycle de vie complet d’un projet, en commençant par les pré-études, en passant par les développements, jusqu’à la livraison de la solution et sa garantie.

Le projet peut faire l’objet d’un appel d’offres si, par exemple, l’entreprise ne possède pas les compétences nécessaires pour le développer par ses propres moyens.

Dans ce type de projet, le chef de projet a une très grande marge de manœuvre : il peut choisir le mode de fonctionnement (en mode Agile, ou mode classique selon le cycle en V), faire les estimations budgétaires, planifier le déroulement du projet, construire éventuellement l’équipe en faisant passer des entretiens et même participer aux choix techniques.

2. Projet de déploiement de solution (ERP, CRM...)

Ce type de projet concerne des solutions déjà existantes développées par un éditeur de logiciel œuvrant dans un domaine particulier (tel que le domaine de la santé, l’automobile...) ou dans un ensemble de domaines. C’est le cas des outils de PLM (Product Lifecycle Management ou gestion du cycle de vie du produit) qui, par définition, peuvent gérer tout type de produit et s’appliquent à n’importe quel domaine. Ces logiciels peuvent par exemple aussi bien gérer les pièces d’un avion chez un constructeur aéronautique que des produits chimiques dans l’industrie pharmaceutique.

Les PGI (Progiciels de Gestion Intégrée ou ERP Enterprise Resource Planning) sont des solutions existantes souvent utilisés...

Modes de facturation de projets IT

Les projets informatiques peuvent être facturés selon différents modes.

Dans cette section nous allons mettre l’accent sur les modes de facturation qui sont reliés aux types de contrats établis avec le client.

Les modes de facturation de projets informatiques sont globalement de deux types : le mode Régie ou le mode Forfait. Dans le cas où un seul mode ne correspond pas aux attentes, une combinaison des deux modes peut répondre au besoin.

1. Mode Régie (Assistance Technique)

Selon le site de l’Internaute, le mode Régie se définit par la "mise à disposition de personnel par un fournisseur à un client, pour une durée donnée, dans le cadre de la réalisation d’un projet".

Dans ce cas de figure, le prestataire de service engage des ressources qualifiées choisises méticuleusement afin de fournir un service de qualité à son client.

Ces ressources, en plus d’être sous la responsabilité directe du client, sont souvent localisées physiquement chez lui.

Le client fait passer un ou des entretien(s) à ces collaborateurs pour évaluer leurs compétences avant de les intégrer dans ses équipes. Cette étape est très importante pour le client afin d’éviter les mauvaises surprises. Il peut imposer...

Parties prenantes d’un projet IT

Sur un projet informatique, il existe de nombreuses parties prenantes. Afin de réussir son projet, le CP doit être attentif à leurs attentes, leurs exigences, leurs besoins et leurs préoccupations. L’analyse des parties prenantes permet au CP d’adapter ses discours et ses arguments lors de ses communications. Une partie prenante convaincue par les propos du CP peut l’aider à convaincre les autres.

Afin d’identifier les parties prenantes, le CP peut commencer par établir une liste des personnes intéressées de premier niveau (impactées ou impliquées). Ensuite, il peut demander à chacune des personnes de cette liste s’il faut intégrer d’autres parties prenantes, et ainsi de suite jusqu’à en avoir recensé la totalité.

1. Types de parties prenantes

a. Les parties prenantes qui contribuent à la réalisation du projet

Cette section liste les personnes qui travaillent directement sur le projet, à savoir les collaborateurs, le CP, les équipes transverses ainsi que les équipes externes (sous-traitance), les organismes externes pour les autorisations, le client, etc.

Le client

Le client est celui qui détient le projet ou, en d’autres termes, c’est pour lui que le projet est réalisé. Il peut être une personne physique ou morale comme il peut être interne ou externe à l’entreprise. Dans le cas où l’entreprise est spécialisée dans la prestation de services informatiques (ex. : ESN), le client est souvent externe. Mais, dans le cas où l’entreprise est industrielle et possède une Direction de Systèmes d’Information (DSI), le client peut être un porteur de projet du service comptabilité par exemple pour lequel travaille une équipe de la DSI. Celui-ci intervient sur le projet pour exprimer son besoin, suivre l’avancement des réalisations ainsi que pour valider la solution proposée.

Dans le cas où le client est externe, on voit apparaître la notion de la MOA (Maitrise d’Ouvrage).

La MOA

Autrement dit, le donneur d’ordre ou le client. Elle correspond souvent au représentant du métier souhaitant implémenter une solution. Ce représentant...

Déroulement d’un projet IT

Les phases décrites ci-dessous forment généralement la base d’un projet informatique classique. Certaines peuvent être court-circuitées ou raccourcies en fonction du contexte du projet, mais pour un projet informatique réussi, il s’avère important de donner le temps nécessaire au déroulement de toutes les phases.

Les tâches de suivi et de Reporting (Communication de rapports) sont incluses dans toutes les phases du projet. Les différents intervenants donnent de la visibilité à leurs collègues et supérieurs hiérarchiques sur l’avancement de leurs tâches, suivies et pilotées par le chef de projet.

images/01RI02.png

1. Prédémarrage

La première phase consiste à récupérer le besoin du client (qu’il soit interne ou externe à l’entreprise) et à vérifier sa possibilité.

Lors de cette étape, le chef de projet doit décider des technologies à utiliser, de l’infrastructure à mettre en place et du niveau de sécurité requis. Pour ce faire, un référent technique (RT) ou un architecte peuvent épauler le chef de projet dans les analyses.

Cette phase doit permettre au chef de projet de répondre aux questions suivantes :

  • Quel est le besoin en termes de licences ?

  • Quels sont les besoins en termes de machines, de serveurs, de virtualisation ?

  • Quelle est la technologie qui répond le mieux au besoin (en étant modulable, évolutive et maintenable) ?

Le chef de projet doit aussi examiner la faisabilité du projet en termes de ressources humaines. Pour ce faire, les questions suivantes peuvent l’aider à mener cette réflexion :

  • Quel est le besoin en ressources humaines disposant des compétences nécessaires ?

  • Quel est le besoin de recrutement et quels sont les délais applicables ?

  • Quel est le besoin en formations ?

  • Quel est le besoin de sous-traitance ?

À travers des ateliers de revue de besoin, cette phase de prédémarrage permet de s’assurer de la bonne compréhension du besoin en accord avec les différentes parties prenantes (utilisateurs métier, partenaires, etc.) et de définir les critères...