Blog ENI : Toute la veille numérique !
-25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici

Métier du chef de projet informatique

Domaines d’intervention

Le chef de projet peut intervenir sur tous les types de projets définis dans le chapitre Généralités sur les projets IT, section Types de projets IT. Cependant, son rôle peut être légèrement différent d’un type de projet à l’autre. En effet, entre le responsable absolu du projet, le simple gestionnaire chargé d’établir des « reportings » ou le manager, son rôle peut couvrir un large panel d’activités. 

Fiche de poste

1. Définition du poste

D’après le site de l’école Epitech (www.epitech.eu), le poste du chef de projet est défini de la manière suivante :

« Le chef de projet informatique traduit les demandes/problématiques de son client en solutions informatiques.

Ses missions exigent des compétences techniques et managériales pour accompagner le travail des développeurs. Il élabore le cahier des charges, le planning, évalue le temps de travail et le budget et sert d’interface entre les différents acteurs (ingénieurs, techniciens, clients, fournisseurs...). Dans une petite structure, où il peut être seul en charge du projet, il est polyvalent et maîtrise toutes les étapes d’un projet. Il est particulièrement recherché dans les ESN (entreprises de services du numérique), mais aussi dans les entreprises utilisatrices : banques, grande distribution, industrie automobile, grands groupes ou encore télécommunications. »

D’après le site Orientation pour tous (https://www.orientation-pour-tous.fr/), le poste de chef de projet est décrit comme suit :

« Le chef de projet organise et conduit le projet de bout en bout. Il assume la responsabilité des différentes phases, depuis la traduction des besoins utilisateurs en spécifications fonctionnelles et techniques, jusqu’à la recette utilisateur, voire la mise en production. »

En revanche, la plateforme de recrutement des cadres Apec (www.apec.fr) introduit une nouvelle composante dans la définition du poste de chef de projet : c’est le rôle de Maîtrise d’œuvre qui peut être aussi associé au chef de projet informatique. Ainsi, il a été défini comme suit :

« Le chef de projet spécifie, organise et planifie la mise en œuvre d’un projet, depuis sa phase de conception, jusqu’à son déploiement en s’appuyant sur des ressources internes ou externes. »

Nous constatons que ces définitions couvrent à peu près tous les aspects de la gestion de projet qui incombent...

Compétences clés

1. Techniques d’expression et de communication

Aujourd’hui, un CP doit pouvoir gérer plusieurs contraintes de communication qui rendent sa tâche de plus en plus complexe. Nous pouvons citer par exemple l’intégration dans une même équipe de plusieurs générations avec des différences de comportements ou le fait de devoir apporter un sentiment de confiance et de sécurité aux collaborateurs dans un environnement changeant où la perte de confiance est devenue grandissante.

Le CP alors doit assurer une communication fiable, claire, précise et adaptée à la situation et aux interlocuteurs. Cela se concrétise par :

  • une écoute active (écouter pour être écouté),

  • la reformulation pour s’assurer que l’idée est bien comprise par le destinataire,

  • l’authenticité et la bienveillance envers tout le monde même pendant les moments de stress ou de colère,

  • l’adoption d’une posture respectueuse. En effet, parfois les gestes trahissent et disent beaucoup plus que les mots (sur cette thématique, vous pouvez lire le livre « Ces gestes qui vous trahissent » de Joseph Messinger publié en 2013).

Une bonne communication peut encourager et motiver les collaborateurs, inspirer les managers et fidéliser les clients. En résumé, elle peut aider un CP dans son quotidien et se répercuter positivement sur le projet.

On peut distinguer trois types de communications :

La communication interpersonnelle

Le CP anime et gère une équipe et est en contact avec des interlocuteurs externes. Chaque acteur a un rôle important dans le projet et a besoin d’une communication adaptée non pas uniquement à son rôle, mais aussi à sa personnalité, à ses aspirations et à son état d’esprit.

La communication de groupe

Lorsqu’une communication est destinée à un groupe de personnes ciblé en fonction de leur type de profil, leur expérience, ou leur objectif, elle est appelée "communication de groupe". Le CP peut adresser des communications de groupe pour annoncer certaines nouvelles à son équipe (par exemple : date de migration d’un outil...

Méthodes et outils de gestion de projet

1. Quelques méthodes à connaître

Tout au long de l’histoire, plusieurs méthodes de gestion de projets sont nées en réponse à des problématiques rencontrées dans les projets au quotidien. Ci-après, certaines méthodes importantes à connaître.

PMBOK (Project Management Body Of Knowledge)

  • Guide de gestion de projets

  • Edité par Project Management Institute

  • Approche orientée processus :

  • Cinq groupes de processus (Démarrer, Planifier, Exécuter, Maîtriser et surveiller, Achever)

  • Pour chaque étape du processus, il décrit les entrées, les sorties, les documents, les techniques, les activités...

PMBOK est un ensemble de standards prenant en compte l’évolution de l’environnement (digitalisation, travail en mode réparti, etc.) et son impact sur les pratiques et les outils décrits.

Prince2 : méthode de conduite de projets

  • Orientée process

  • Vision focalisée sur le Business, définissant les étapes et leurs différents éléments d’entrée, les résultats en sortie, les rôles et leurs objectifs visés.

  • Il résulte de cette méthode un pilotage global de l’avancement à travers un suivi de près des différentes étapes, une assurance qualité et une gestion du risque au process près.

Méthodologie classique

La méthodologie classique est une méthodologie séquentielle ou appelée également en cascade, elle repose sur la gestion successive des différentes phases d’un projet. Tout l’effort sur une phase est fourni sur sa finalité. Par exemple, dans la phase de conception on ne fait que concevoir, on ne peut pas commencer le développement tant que cette phase n’est pas finalisée.

  • Avec cette méthode, le passage d’une étape à une autre ne peut se faire que si le livrable de la première étape est fini, sinon les acteurs de l’étape suivante restent en attente.

  • L’équipe avance sur le projet en suivant le cahier de charges défini avec le client au début du projet. Le client peut avoir un état d’avancement au cours du projet...