Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. L'impression 3D FDM
  3. Le post
Extrait - L'impression 3D FDM Le guide complet pour vos impressions 3D (2e édition)
Extraits du livre
L'impression 3D FDM Le guide complet pour vos impressions 3D (2e édition)
2 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Le post-traitement des pièces imprimées en 3D

Les traitements de surface des pièces 3D

Dans ce chapitre seront évoquées les différentes étapes de post-traitement d’une pièce brute d’impression. La pièce “brute d’impression” est la pièce telle qu’elle vous est présentée par votre imprimante en fin d’impression 3D. L’objectif étant bien sûr de pouvoir proposer à la fin un objet d’un rendu exceptionnel.

La première chose à faire lorsqu’une impression 3D se termine, c’est de retirer les supports d’impression. On récupère donc la pièce brute d’impression du plateau et on commence à retirer chaque support. Dans le cas d’une extrusion de support sacrificiel, il faudra passer la pièce sous l’eau tiède ou dans du D-limonène pour des supports en HIPS.

images/16LF01.png

Les étapes pour retirer les supports d’impression. Source : Ultimaker

Si les supports utilisés sont solides, on va retirer les supports à la main ou à la pince plate. Cet outil est idéal pour passer dans de petits interstices et agripper les supports les plus fins. Enfin, si vous avez opté pour des interfaces de supports au niveau des sols et des plafonds, il est recommandé d’utiliser une lame de couteau ou un tournevis plat afin de retirer proprement vos interfaces. L’objectif ici est d’y aller petit à petit afin d’éviter d’abîmer la pièce.

images/16LF02.png

Ici, on dilue des supports HIPS grâce au D-limomène. Source : Simplify3D

L’étape suivante consiste à utiliser des méthodes de post-traitement soustractives ou additives. Dans le premier cas, nous allons retirer de la matière afin de lisser la pièce, tandis que pour le post-traitement additif, il faudra ajouter de la matière sur la pièce brute d’impression pour arriver à un résultat semblable

1. Le post-traitement soustractif

Le post-traitement soustractif consiste à retirer du plastique afin de lisser la pièce. Ce procédé peut être effectué via le ponçage ou via certains traitements de surface....

Peinture et protection des pièces

Il s’agit ici des dernières étapes qui vous permettront de magnifier vos objets imprimés en 3D. Après un bon traitement de surface et un bon lissage, vous vous retrouvez avec une pièce qui ne semble presque plus être imprimée en 3D. Il ne manque plus que les couleurs, le rendu et la texture au toucher à votre objet pour obtenir un aspect de pièce quasi-réaliste.

images/16LF12.png

Maquette terminée d’un avion à hélice

1. Les peintures

a. Les primaires

Les primaires sont des sous-couches de peinture qui font également office d’apprêt. Elles aident la peinture à adhérer sur la pièce. L’avantage des primaires, comme leur nom l’indique, c’est qu’elles sont déjà de la bonne couleur pour "le fond" de votre pièce, pour les premières couches de peinture.

Par exemple, si vous peignez un personnage torse nu d’une couleur “peau” pour la peau, vous allez prendre une primaire de la couleur “peau”.

images/16LF13.png

De la pièce brute d’impression, en passant par la primaire, puis la peinture des détails. Source : The Army Painter

Une fois les couches de primaires sèches, il ne restera plus que les détails à peindre avec les autres couleurs. Les primaires ont trois avantages :

  • Économiser du temps de peinture.

  • Économiser de la peinture.

  • On retrouve également des primaires compatibles avec les aérographes.

Dans les primaires dans...

Toutes les références

Vous pouvez retrouver toutes les références citées dans ce chapitre directement sur le site de l’auteur à cette adresse : https://imprimeur3dpro.com/refs