Blog ENI : Toute la veille numérique !
-25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Exchange Server 2016
  3. Configuration de l’interopérabilité
Extrait - Exchange Server 2016 Configurez et gérez votre environnement de messagerie
Extraits du livre
Exchange Server 2016 Configurez et gérez votre environnement de messagerie Revenir à la page d'achat du livre

Configuration de l’interopérabilité

Déploiement d’une configuration hybride avec Office 365

images/chap14.png

1. L’offre Office 365

a. Présentation des services hébergés de Microsoft

Microsoft propose une large gamme de solutions hébergées par l’intermédiaire de son offre cloud. Couvrant un panel important de scénarios, on retrouvera les trois principaux types de services hébergés à savoir :

  • IaaS : les services IaaS (Infrastructure as a Service) permettent de mettre à disposition des utilisateurs une plateforme d’exécution des systèmes souvent basée sur une infrastructure de virtualisation. Ainsi, l’utilisateur aura par exemple le choix entre plusieurs configurations de machine (CPU, RAM, stockage…), et pourra choisir son système d’exploitation pour y installer ce qu’il souhaite dessus.

  • PaaS : les services PaaS (Platform as a Service) permettent de mettre à disposition des middlewares à valeur ajoutée sans configuration. On pourra ainsi bénéficier d’un moteur de base de données du type SQL Server ou d’une infrastructure de traitement Big Data sans avoir besoin de passer par les étapes de déploiement.

  • SaaS : les services SaaS (Software as a Service) permettent d’offrir des applicatifs complets à disposition comme des ERP, des CRM ou des outils de messagerie. On retrouvera ici Windows Intune, les services Visual Studio ou bien encore Office 365.

En plus des services hébergés par une société spécialisée, plusieurs facettes du cloud existent selon le mode d’hébergement :

  • Un cloud public est une infrastructure, la plateforme, ou le service de demande qu’un fournisseur de services de cloud computing offre pour l’accès et l’utilisation par le public.

  • Un cloud privé est un nuage privé et géré qui offre des avantages similaires à ceux d’un cloud public, mais il est conçu et fixé pour l’utilisation par une seule organisation.

  • Un cloud hybride est une technologie qui lie deux nuages distincts - public et privé - ensemble dans le but spécifique d’obtenir des ressources à la fois mises à...

Configuration d’une fédération Exchange

1. Présentation de Azure AD Connect

Azure AD Connect intègre l’annuaire Active Directory local à Azure Active Directory. Cela permet d’unifier les systèmes de gestion d’identité utilisateurs des applications pour offrir une expérience utilisateur simplifiée. Ainsi l’accès aux services Office 365, Azure et SaaS intégrées à Azure AD se fait de manière transparente.

Azure AD Connect prend en charge la mise à niveau à partir de Microsoft Azure Active Directory Sync (DirSync) ou Azure AD Sync. Ces ancêtres d’Azure AD Connect sont désormais déconseillés et ne seront plus pris en charge à partir du 13 avril 2017.

L’utilisation d’Azure AD Connect offre de nombreux avantages en améliorant la productivité de vos utilisateurs en fournissant une identité commune pour accéder aux ressources cloud et locales. Voici quelques fonctions intéressantes :

  • Identité unique pour accéder aux applications locales et aux services cloud comme Office 365. L’utilisateur n’a pas à retaper ses informations de compte (SSO - Single Sign On).

  • Simplification du déploiement pour la synchronisation et la connexion aux services tiers.

  • Prise en charge des scénarios les plus récents et complexes.

2. Fonctionnement d’Azure AD Connect

Azure Active Directory Connect est constitué de trois composants principaux :

  • Le service de Synchronisation : permet de créer les utilisateurs, les groupes et autres objets. Il garantit l’uniformité de la configuration entre votre infrastructure locale et celle dans le cloud.

  • Le service AD FS : permet...

Cohabitation avec une architecture antérieure d’Exchange

1. Considérations d’implémentation d’une cohabitation

Exchange Server 2016 peut cohabiter dans les infrastructures Exchange Server 2010 et 2013. Pour chaque version, des considérations spécifiques sont à prendre en compte. On notera toutefois que l’intégration est de plus en plus simple au fil des versions d’Exchange et que l’on distingue principalement trois scénarios :

  • Une infrastructure monosite.

  • Une infrastructure multisite.

  • Une infrastructure multisite avec répartiteur de charges.

Nous passerons en revue les considérations pour chacun de ces cas.

Il est important de se rappeler que depuis Exchange Server 2013, les communications interdomaines sont simplifiées et utilisent des protocoles standards qui ne sont pas liés à la version des composants. Les montées de versions sont ainsi plus simples que ce soit pour les services pack ou pour les versions majeures. Dans le cas d’Exchange Server 2010, ce mécanisme n’était pas encore implémenté.

images/14CE19.png

L’implémentation d’un nouveau serveur Exchange 2016 dans une infrastructure existante se déroule de manière naturelle à partir du moment où le prérequis principal est respecté à savoir de ne pas posséder de serveurs Exchange antérieurs à Exchange Server 2010.

2. Cohabitation avec Exchange Server 2010

Dans tous les scénarios d’intégration avec Exchange Server 2010, la coexistence nécessite une modification initiale de l’infrastructure afin que les flux passent d’abord par le serveur boîtes aux lettres d’Exchange Server 2016 pour ensuite être routé vers Exchange...

Migration à partir d’une version antérieure d’Exchange

Les considérations de migrations vont dépendre principalement de la version actuellement installée. Ainsi, la migration depuis Exchange Server 2010 ou 2013 sera assez simple contrairement aux versions antérieures.

Le déploiement d’un serveur Exchange 2016 entraîne des impacts importants au niveau du domaine et de la forêt Active Directory tel que décrit dans les premiers chapitres de ce livre.

Pour des raisons de lisibilité, nous commencerons par étudier les scénarios les plus simples, pour terminer par les scénarios les plus complexes, ce qui revient à débuter par les versions les plus récentes d’Exchange Server jusqu’aux versions les plus anciennes.

Migration à partir d’Exchange Server 2013

La migration d’Exchange Server 2013 vers Exchange Server 2016 bénéficie d’une intégration poussée et nécessite que tous les serveurs Exchange Server 2013 disposent de la Cumulative Update 10 minimum.

Migration à partir d’Exchange Server 2010

La migration d’Exchange Server 2010 vers Exchange Server 2016 est facilitée et nécessite que tous les serveurs Exchange Server 2010 disposent de l’Update Rollup 11 au minimum.

Migration à partir d’Exchange Server 2007

La migration d’Exchange...