Blog ENI : Toute la veille numérique !
-25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... avec le code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Scrum Master
  3. Le rôle du Scrum Master
Extrait - Scrum Master Préparation à la certification Professional Scrum Master (examens PSM I et PSM II)
Extraits du livre
Scrum Master Préparation à la certification Professional Scrum Master (examens PSM I et PSM II)
1 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Le rôle du Scrum Master

Prérequis et objectifs

1. Prérequis

Maîtriser le chapitre Introduction à l’agilité.

2. Objectifs

À la fin de ce chapitre, vous serez en mesure de :

Mieux appréhender le rôle du Scrum Master.

Comprendre sa position dans l’organisation.

Comprendre ses relations avec l’équipe Scrum et les autres acteurs impliqués dans la conception ou la réalisation du produit.

Ce que nous dit le guide Scrum

The Scrum Master is responsible for promoting and supporting Scrum as defined in the Scrum Guide.

Le Scrum Master a donc une double fonction, de promoteur et de supporter.

Cette définition du rôle du Scrum Master date de 2017. Dans la version précédente, il devait simplement s’assurer que Scrum était compris et mis en pratique.

Ce changement peut sembler anodin, mais il est très structurant car il définit plus précisément la manière dont le Scrum Master doit se comporter. Non pas comme un inquisiteur qui impose un dogme et condamne les déviants, mais plutôt comme un facilitateur.

1. Une fonction de promoteur

Un promoteur est un initiateur, un précurseur, celui qui donne une impulsion à quelque chose. C’est celui qui fait avant les autres. Il n’impose pas les processus Scrum, mais il en fait la promotion.

Ce choix n’est pas anodin. Il aurait été possible de définir le Scrum Master comme le gardien, le garant ou le contrôleur de Scrum. Dans ce cas, il aurait été légitime qu’il impose les processus empiriques, les piliers et les valeurs de Scrum, mais ce n’est pas le cas.

En tant que promoteur de Scrum, le Scrum Master doit pratiquer lui-même l’empirisme au quotidien. Il peut s’appuyer sur des théories ou des techniques pour convaincre, mais c’est au travers de l’empirisme qu’il parvient à réaliser au mieux sa mission, en démontrant de manière factuelle et empirique qu’il est bénéfique pour tous d’appliquer les processus de Scrum.

Il donne l’impulsion initiale et propose des mesures pour contrôler de manière empirique si les résultats sont conformes aux attentes.

Il s’appuie sur l’empirisme, mais il doit également incarner les valeurs de Scrum.

2. Une fonction de supporter

Le Scrum Master doit également soutenir Scrum. Lorsque tout va bien, cette tâche est aisée, mais c’est lorsque les choses se compliquent que le rôle de support prend tout son sens. Dans Scrum, la meilleure manière de résister aux tensions consiste à s’appuyer fermement sur les trois piliers de Scrum : Transparence, Inspection, Adaptation, et le Scrum Master doit être...

Ce qui est actuellement pratiqué

Bien que les pratiques soient extrêmement variables, de nombreux points communs émergent, que ce soit au travers de constats réalisés auprès d’entreprises ou de questions fréquemment posées sur des forums dédiés à la méthode Scrum.

Dans tous les cas que nous allons évoquer, le Scrum Master doit se focaliser sur le pourquoi. Tant que vous n’aurez pas compris pourquoi les artefacts, les évènements et les rôles de Scrum sont définis de cette manière et pas d’une autre, vous ne pourrez pas convaincre. Vous pourrez tenter d’imposer des bonnes pratiques, des processus, en vous réfugiant derrière cette déclaration : « C’est écrit dans le guide Scrum ». Cela ne convaincra personne. Éventuellement, si un manager est convaincu, il vous soutiendra et imposera par autoritarisme de suivre vos recommandations. Ce n’est pas de l’agilité, c’est du command & control.

1. L’agilité n’est pas un choix d’entreprise

Tant que le management exécutif n’a pas décidé que l’agilité était une priorité, le Scrum Master est souvent cantonné à un rôle de développeur++ qui doit démontrer que les projets sur lesquels il intervient se déroulent mieux que les autres. N’ayant ni les ressources, ni les moyens, ni l’autorité pour initier les changements nécessaires, le Scrum Master est rapidement épuisé et gère comme il peut en acceptant de grosses entorses à la méthode. Les résultats sont souvent décevants. Parfois, il n’existe pas de Product Owner, mais un « chef » qui pilote un projet au lieu d’avoir une vision du produit.

Dans ce contexte, tenter de modifier massivement les processus de l’entreprise pour les mettre en conformité avec le guide Scrum est impossible....

Validation des acquis : questions/réponses

Si l’état de vos connaissances sur ce chapitre vous semble suffisant, répondez aux questions ci-après.

1. Questions

1 Quel est le style de management du Scrum master ?

2 Quelles sont les deux principales fonctions du Scrum Master ?

3 Comment le Scrum Master fait-il respecter les évènements Scrum ?

4 Quels sont les trois piliers de Scrum ?

5 Sur lequel des trois le Scrum Master doit-il focaliser son attention ?

6 Comment le Scrum Master manage-t-il l’équipe ?

7 Quelles sont les cinq valeurs de Scrum ?

8 Le Scrum Master est-il un manager ?

9 Le Scrum Master peut-il être également Product Owner ?

10 Avec Scrum, qui est responsable des changements de processus ?

2. Résultat

Référez-vous aux pages suivantes pour contrôler vos réponses. Pour chacune de vos bonnes réponses, comptez un point.

Nombre de points :     /10

Pour le chapitre Le rôle du Scrum Master, le score minimum est de 8/10.

3. Réponses

1 Quel est le style de management du Scrum master ?

Cette question est fréquemment posée lors de la certification PSMI et la réponse est Leader-Serviteur.

2 Quelles sont les deux principales fonctions du Scrum Master ?

Le Scrum Master a une fonction de Promoteur et de Supporter.

3 Comment le Scrum Master fait-il...