Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Les centres de données
  3. Équipements passifs des centres de données
Extrait - Les centres de données Notions fondamentales (normes, fibres optiques, connectique, émetteurs-récepteurs, protocoles...)
Extraits du livre
Les centres de données Notions fondamentales (normes, fibres optiques, connectique, émetteurs-récepteurs, protocoles...)
2 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Équipements passifs des centres de données

Introduction

Certes, on pourrait considérer que les équipements passifs - panneaux, tiroirs, bâtis, baies, etc. - ne sont que de la vulgaire quincaillerie si on les compare aux protocoles, aux fibres optiques, aux émetteurs-récepteurs, etc. Et pourtant...

Pourtant, dans ce monde des centres de données, ils sont un maillon indispensable au même titre que les pistes de décollage et d’atterrissage dans l’industrie aérospatiale. Ces équipements passifs permettent d’installer tous les autres équipements - serveurs, unités de stockage, routeurs, etc. - y compris les câbles, jarretières et autres cordons afin que le centre de données ne ressemble pas à un SCS (Spaghetti Cabling System) !

images/Ch9_01.png

Une pose soignée pour éviter le SCS

Mètre versus pouce

Dans le domaine des contenants, le système métrique international a du mal à s’imposer. Aussi, deux familles de normes coexistent : celles pour les équipements dont les dimensions sont exprimées par des multiples de 19" et celles pour les équipements dont les dimensions sont en millimètres.

Rappelons que le mètre (m) est l’unité de longueur, une des sept unités de base définies et reconnues internationalement par le système international d’unités (SI). Il a été défini par le Comité international des poids et mesures : "Le mètre est la longueur du trajet parcouru dans le vide par la lumière pendant une durée de 1/299 792 458 de seconde.’’

Plus d’informations auprès du Bureau international des poids et mesures, organisation intergouvernementale dans laquelle les États membres agissent de concert sur les sujets liés à la science des mesures et, surtout, aux étalons de mesure.

Attention, révisez vos classiques, car depuis le 20 mai 2019, toutes les unités de base du SI sont chamboulées et définies à partir de constantes de la nature afin d’assurer la stabilité du SI dans l’avenir.

Adresse Internet : https://www.bipm.org/fr/measurement-units/

1. Côtes en 19’’

a. Série de normes CEI 60297-x

Sous le nom générique de CEI 60297-x, la CEI a publié une dizaine de normes relatives...

Baies et boîtiers

Une installation de distribution optique se compose d’un très grand nombre d’éléments différents et complémentaires qui permettent de constituer un système de câblage structuré, avec des équipements de distribution reliant entre eux les divers éléments que sont les serveurs, les unités de stockage, les routeurs, et autres.

images/Ch9_02.png

Système de distribution optique structuré

Cette section présente quelques explications et illustrations sur ces équipements, sans être exhaustive, car cet ouvrage n’est pas un de ces catalogues de fabricant qui comptent plusieurs dizaines de pages sur ce sujet.

1. Six questions clés

Alors que le nombre de connexions dans un centre de données est en constante progression, et ce sans même parler des mégacentres de données, six questions clés sont à considérer pour réaliser une installation de distribution optique optimale et évolutive.

Une densité maximum ou pas ?

Pour utiliser l’espace au maximum, une tendance naturelle pourrait être de choisir des équipements qui vont supporter le plus grand nombre possible de connexions en fibres optiques. Cela diminue les coûts d’investissement avec un nombre de baies plus faible, et les coûts d’exploitation, avec moins de surface occupée.

Oui, mais comment faire face à l’arrivée de nouveaux besoins ? de nouvelles technologies ? Que penser d’un compromis entre une super densité et un peu de liberté pour le futur ?

Une intégrité du signal optique ou pas ?

L’objectif d’un centre de données est la circulation des informations en assurant leur intégrité. Le média fibre optique est fragile même si la fibre est protégée par un câble.

Aussi, lors de l’installation, compte tenu de la place et de l’arrangement des tiroirs, plateaux, etc., pourra-t-on la "poser" ou devra-t-on la "tirer" ? Et, une fois posés, les câbles, cordons et autres jarretières auront-ils de la place ou risqueront-ils d’être pincés ou tordus ? Et les rayons de courbure, seront-ils respectés ? Ainsi, une installation...

Implantation physique

1. Notion d’urbanisation

L’urbanisation d’un centre de données ou d’une salle informatique, c’est l’opération qui consiste à concevoir et à installer des solutions qui essaieront de limiter au mieux les trop fortes températures autour des équipements et composants divers. Ceci est gage d’une meilleure fiabilité pour les équipements.

Le problème se posait peu pour les premiers centres de données. Cela se limitait à un aménagement sommaire des locaux. Désormais, les solutions s’appuient sur la mise en place d’une organisation physique de la configuration des allées en tenant compte de nombreux paramètres, comme les baies de divers types et usages, les serveurs, routeurs, commutateurs, etc.

D’où la création du principe d’allée froide et d’allée chaude.

2. Confinement froid ou chaud

Le confinement en allée froide ou en allée chaude des baies sert à séparer les flux d’air froid et d’air chaud par des parois afin d’homogénéiser l’ambiance à l’intérieur du centre de données et, en corollaire, réduire la consommation énergétique. Par rapport à une installation classique, le confinement d’allée apporterait une...

Gestion du câblage

1. Organisation du câblage

L’organisation du câblage s’appuie sur plusieurs types d’accessoires afin de garantir les bons rayons de courbure des câbles et fibres. Ainsi, d’une part les fibres ne subissent pas de tension et ont une bonne durée de vie sans panne et, d’autre part, cela conserve l’intégrité du signal lumineux, assurant une transmission sans erreur.

La problématique est la même dans les panneaux avant et arrière des baies de câblage et c’est d’autant plus vrai et délicat que les nouvelles connectiques optiques ont été miniaturisées (cf. chapitre Connectique optique, section Connectique optique à forte densité).

images/Ch9_11.png

Vue en face avant et en face arrière d’une baie de câblage.

2. Accessoires de câblage

a. Cheminement des câbles

Divers accessoires assurent le cheminement des câbles, comme des chemins de câbles, qu’ils soient en aérien ou en faux plancher, à l’extérieur des baies. D’autres accessoires sont dédiés à la circulation des câbles dans les baies, comme des peignes de brassage, des passe-câbles, des guides de cordons de brassage, etc.

images/Ch9_12.png

De gauche à droite : passe-câbles, guide de cordons de brassage, chemin de câbles

Les chemins de câbles...