Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. MicroPython et Pyboard
  3. MicroPython Pyboard
Extrait - MicroPython et Pyboard Python sur microcontrôleur : de la prise en main à l'utilisation avancée
Extraits du livre
MicroPython et Pyboard Python sur microcontrôleur : de la prise en main à l'utilisation avancée
3 avis
Revenir à la page d'achat du livre

MicroPython Pyboard-D

Introduction

Ce chapitre concerne la toute nouvelle carte Pyboard-D, PYBD pour les intimes, qui apporte son lot d’innovations et une interface WiFi / Bluetooth.

À peine plus grande qu’une pièce de 2 euros, la Pyboard-D bénéficie de tous les avantages de la Pyboard originale dans un encombrement réduit.

La Pyboard-D représente une évolution majeure en direction des projets embarqués, Internet des objets (IoT), du monde industriel, et cela sans oublier les makers.

images/04bRI01.PNG

Pyboard-D

Le contenu de ce chapitre doit être considéré comme un complément du chapitre précédent sur la Pyboard originale, celui-ci se focalisant sur les nouveautés de Pyboard-D.

À tout moment, il est possible de retrouver la documentation officielle de la Pyboard-D sur https://pybd.io.

Pour l’utilisateur averti

Les utilisateurs exploitant déjà la carte MicroPython Pyboard seront parfaitement à l’aise avec l’approche directe de ce chapitre. Sans expérience de la Pyboard, il est vivement conseillé de survoler le précédent chapitre avant de s’immerger dans les détails relatifs à la Pyboard-D.

Pour le débutant

Pour les nouveaux venus et néophytes, il est vivement recommandé de lire le chapitre sur la Pyboard originale, celui-ci contient de nombreuses informations abordables et pratiques...

MicroPython Pyboard-D

Comme la Pyboard originale, la Pyboard-D est toujours propulsée par un microcontrôleur de la famille STM32 (STMicroelectronics), mais avec une sérieuse montée en puissance.

Bien que la carte soit minuscule, celle-ci est capable de proposer jusqu’à 59 entrées/sorties grâce à son tout nouveau connecteur WBUS !

1. Premier survol de la Pyboard-D

images/04bRI02.png

Survol de la Pyboard-D

Le connecteur microUSB

Comme pour la Pyboard originale, le connecteur microUSB supporte de nombreuses fonctionnalités !

Il permet d’alimenter la Pyboard-D.

Il permet aussi d’exposer le système de fichiers de la carte MicroPython. La carte est détectée comme un périphérique de stockage de masse, ce qui permet de manipuler et éditer les fichiers très facilement depuis l’ordinateur sur lequel la carte est branchée.

Le port microUSB permet également d’établir une connexion USB-série avec le firmware MicroPython exécuté sur la carte. Comme pour la Pyboard originale, cela permet de profiter de la ligne de commande interactive (REPL) mise à disposition par le firmware MicroPython.

Pour finir, cette interface permet également l’émulation de périphériques HID (Human Interface Device - interface homme-machine), ce qui permet à la carte de se faire passer pour un clavier ou une souris (cf. Séquence de démarrage - Fichier boot.py).

Nouveauté pour la Pyboard-D, le microcontrôleur est capable de prendre en charge un deuxième port USB, ce qui est exploité sur une des variantes de la Pyboard-D pour exposer un port USB haut débit (voir section le microcontrôleur).

Le connecteur microSD

Comme pour la Pyboard originale, ce connecteur permet d’insérer une carte microSD optionnelle.

La différence fondamentale par rapport à la Pyboard originale est que cette carte n’est pas montée automatiquement ! Ce contrôle reste entièrement dans les mains de l’utilisateur qui monte et démonte le périphérique en fonction de ses besoins (cf. la section Pyboard-D en détail).

Sur une Pyboard originale, le système de fichiers /sd est automatiquement monté lorsque la carte est détectée par le firmware MicroPython....

Brochage de la Pyboard-D

Comme déjà indiqué à plusieurs reprises, le carte est divisée en deux séries de connexions, appelées position X et position Y.

1. Position X

La position X correspond à l’empattement 2,54 mm, le plus facilement accessible. Le graphique ci-dessous reprend les broches et leurs fonctions alternatives.

images/04bRI21.png

Position X de la Pyboard-D

2. Bus I2C en position X

Le bus I2C présent sur la position X (le plus facilement accessible) dispose de deux résistances pull-up (5,6 KOhms) activables à la demande sur les broches X10 (SDA) et X9 (SCL).

Les deux résistances pull-up sont également connectées sur les broches PULL_SCL et PULL_SDA. En plaçant les broches PULL_SDA et PULL_SCL au niveau HAUT, cela active les résistances pull-up sur les lignes SDA et SCL (broches X10 et X9).

À noter que ces broches résistances pull-up ne sont pas activées par défaut.

from machine import Pin 
# Activer pull-up sur SDA/X10 
Pin('PULL_SDA', Pin.OUT, value=1) 
# Activer pull-up sur SCL/X9 
Pin('PULL_SCL', Pin.OUT, value=1) 

3. Position Y

Les broches intermédiaires (entre les broches de la position X) sont celles de la position Y. Bien que moins facilement accessibles aux makers, celles-ci proposent néanmoins de nombreuses broches et fonctions alternatives complémentaires.

images/04bRI22.png

Position...

Carte d’interface WBUS-DIP28

La carte d’extension WBUS-DIP28 permet d’avoir accès à un nombre plus important de signaux avec un empattement standard de 2,54 mm plus approprié pour le prototypage.

images/04bRI25.png