Blog ENI : Toute la veille numérique !
Jusqu'à ce soir ! : -25€ dès 75€ sur les livres en ligne, vidéos... code FUSEE25. J'en profite !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Réussir votre projet Digital Learning
  3. Composer l’hybridation
Extrait - Réussir votre projet Digital Learning Du présentiel enrichi au distanciel : les nouvelles modalités d'apprentissage  (4e édition)
Extraits du livre
Réussir votre projet Digital Learning Du présentiel enrichi au distanciel : les nouvelles modalités d'apprentissage (4e édition) Revenir à la page d'achat du livre

Composer l’hybridation

Introduction

Les possibilités d’hybridation sont nombreuses, les modèles existent, mais comment faire concrètement lorsque vous avez un parcours à concevoir ? Quelles modalités proposer ? Il y a sur le marché beaucoup de technologies disponibles : lesquelles utiliser et pour quoi faire ?

Nous l’avons vu, la meilleure solution se situe du côté du blended learning, savant mélange entre formation à distance et périodes de regroupement ou formations présentielles.

Les avantages d’une solution de blended learning sont essentiellement :

  • meilleure acquisition pédagogique,

  • feed-back sur apprentissage,

  • avantages cumulés des deux méthodes de formation (présentielle et distancielle) : individualisation et souplesse pour l’e-learning, capitalisation avec la formation présentielle,

  • amélioration de l’engagement : les apprenants sont remotivés pendant les périodes de regroupement,

  • meilleure implication des apprenants : auto-évaluation, autonomie,

  • meilleure mobilisation des acteurs,

  • alternance de modalités favorisant une meilleure efficacité pédagogique.

Quelle combinaison choisir ?

C’est ce que nous allons voir dans ce chapitre.

Les différents moments de la formation

Revenons sur les différents moments de la formation, cités dans le chapitre précédent. La formation se conçoit de plus en plus comme un continuum, avec une offre préformation et une offre post-formation.

Que proposer dans ces différents temps de formation ?

images/2_2_1.png

Offre amont

La partie Amont de la session est le moment idéal pour bien accueillir l’apprenant et faire en sorte que sa session à venir se passe au mieux. Il lui sera proposé alors une panoplie de ressources utiles à sa préparation, par exemple :

  • Un guide apprenant dans lequel il trouvera toutes les infos utiles tout au long de son parcours,

  • Des questionnaires diagnostiques lui permettant de se situer dans son apprentissage,

  • Des ressources lui permettant de se mettre à niveau avant l’entrée dans le cours,

  • Des tutos, mode d’emploi sur l’environnement technique qui sera le sien pendant la session,

  • Des conseils pour participer à une classe virtuelle,

  • Un calendrier qui lui rappelle les différents rendez-vous pédagogiques,

  • Pourquoi pas un sondage sur ces attentes,

  • Une présentation du formateur,

Offre aval

La partie aval de la session va chercher à garder le contact, à prolonger le lien créé pendant la session, vous pouvez proposer par exemple :

  • Des retours d’expérience...

Composer le mix

L’essentiel est d’utiliser les moyens pédagogiques à votre disposition en regard des objectifs pédagogiques fixés.

Il existe des solutions simples de mix (par exemple un module pour apporter les connaissances, une classe virtuelle pour accompagner les apprenants, une évaluation en présentiel…), mais il vaut mieux tenir compte, avant de composer le mix, du public, des objectifs, des contraintes et des ressources disponibles.

Le pourcentage de distanciel peut être plus ou moins important, les séances présentielles peuvent être plus ou moins fréquentes dans un parcours, le dosage va dépendre des objectifs pédagogiques, de ce que vous savez des apprenants et également, des possibilités pédagogiques et techniques.

La richesse des possibilités implique qu’il n’y a pas un seul mix possible pour un dispositif ou un parcours, mais de multiples possibilités.

Votre choix sera également guidé par des contraintes qui peuvent être de type :

  • Techniques : cela peut être lié à la bande passante dédiée par exemple, ou aux configurations des postes clients, aux difficultés éventuelles de connexion des apprenants distants.

  • Organisationnelles : disposez-vous de ressources suffisantes pour mettre en place un tutorat efficace ?

  • Public...

Fixer les objectifs pédagogiques

Nous avons parlé dans la première partie consacrée au projet d’objectifs stratégiques, d’objectifs de formation, d’objectifs opérationnels. Nous allons détailler ici les objectifs pédagogiques qui sont les points essentiels de tout parcours de formation. Si ces derniers ne sont pas clairement indiqués, l’apprenant est perdu et le parcours ne répond pas à la demande exprimée.

Comme dans tout plan de formation, intégrant ou non le digital learning, il vous faudra détailler les objectifs principaux et spécifiques pour chaque parcours proposé.

L’objectif principal décrit une compétence qui doit être acquise en fin de formation et qui pourra être mise en œuvre en situation de travail dès la fin du cours.

Cet objectif principal est formulé en verbes d’action et répond à la question : de quoi doit être capable l’apprenant à la fin du parcours ?

Définition et caractéristiques

Un objectif pédagogique décrit ce que l’apprenant est censé réaliser concrètement à l’issue de son apprentissage (séquence, module, parcours).

Comment formuler un objectif pédagogique ?

La formulation d’un objectif pédagogique répond...

Synchrone/Asynchrone

Le digital learning a mis en évidence les notions de synchronicité et d’asynchronicité qui existaient déjà en présentiel.

Formation asynchrone

L’apprenant, en autonomie, consulte les ressources, modules e-learning, vidéos mises à sa disposition. Il réalise les activités proposées quand il le souhaite. Il peut solliciter son tuteur via des e-mails, des posts sur un forum ou sur des "murs" collaboratifs.

Formation synchrone

Dans le cas de la formation synchrone, apprenants et formateurs/tuteurs sont présents en même temps sur le dispositif comme par exemple, dans les classes virtuelles, les séances de chat. Les apprenants travaillent individuellement ou en groupe et peuvent solliciter directement le tuteur qui répond en temps réel aux demandes.

Pour quoi faire ?

Dans quel cas utiliser l’un ou l’autre ? Voici un récapitulatif qui pourrait vous aider à décider. 

Synchrone

Asynchrone

Formations de type collaboratif.

Lorsque la motivation est faible.

Pour du contenu complexe.

Pour du contenu souvent mis à jour.

Si peu de temps pour développer des contenus.

Si une modification de comportement (savoir-être) est visée.

Lorsque la population à former est peu nombreuse.

Pour l’enseignement de compétences manuelles.

Contenu descriptif.

Lorsque la motivation...

PC/Tablette/Mobile

L’apprenant peut suivre ses formations sur différents supports : PC, tablette, mobile. Il peut également consulter des ressources, regarder des vidéos, réaliser des activités en étant déconnecté du dispositif (de la plateforme).

ATADAWAC

Vous avez peut être entendu le terme ATAWADAC (Any Time, Any Where, Any Device, Any Content), décliné du terme ATADAW qui signifie : disponible n’importe quand, n’importe où, sur n’importe quel support et avec n’importe quel contenu (qu’il soit interne au parcours de formation ou externe comme des vidéos par exemple).

Ainsi, la formation « suit » l’apprenant partout, il y accède en toute liberté.

De plus en plus aujourd’hui, les parcours de formation intègrent du mobile learning

Mobile learning

Les contenus pédagogiques mobiles learning proposent des formats plus courts (micro-learning), plus concis, plus ludiques. L’apprenant, qui a toujours son mobile sur lui, peut accéder à tout moment à l’information qui l’intéresse.

En revanche, comme le confort de lecture est moindre sur un écran de smartphone, on trouvera des visuels simplifiés (une idée par écran), des messages plus concis, des formats de durée très courts (deux ou trois minutes sont...

Individuel/Collectif/Pair à pair

L’apprenant ne travaille pas forcément seul, il peut aussi travailler en groupe ou en pair à pair.

De nouvelles tendances émergent dans les approches de formation, et avec elles, de nouvelles modalités d’apprentissage sont disponibles.

Formation collaborative

Cette nouvelle forme pédagogique monte en puissance et peut être très efficace.

Cette méthode est basée sur la collaboration entre apprenants. Les TIC favorisent naturellement cette méthode. La méthode collaborative est particulièrement appropriée pour mener des efforts créatifs, pour encourager la recherche de solution, pour créer des communautés d’échanges et de savoirs.

Les avantages en sont évidents : les apprenants collaborent en produisant du contenu, ils sont ainsi plus impliqués dans leur formation et le contenu produit peut venir enrichir les ressources des apprenants suivants.

Formation action

La formation action, c’est la pédagogie basée sur l’expérience. Les apprenants sont mis face à une situation dans laquelle ils doivent réagir pour la faire évoluer vers un objectif fixé.

Les capacités du multimédia peuvent et doivent favoriser les mises en situation. La transposition d‘une action réelle par une action virtuelle est réalisable...

Concevoir le scénario pédagogique

Définition

Un scénario se définit comme une description effectuée a priori et a posteriori, du déroulement d’une situation d’apprentissage visant l’appropriation d’un ensemble précis de connaissances. Il détaille les modalités et les activités proposées dans un parcours de formation.

Utilité/objectifs

Quels sont les objectifs et l’utilité d’un scénario pédagogique ?

En formalisant le scénario pédagogique du parcours de formation, vous pourrez plus facilement :

  • en planifier le déroulement,

  • assurer la cohérence,

  • identifier les rôles de chacun (apprenants et enseignant),

  • identifier les moyens à mettre en œuvre,

  • indiquer le timing,

  • lister les activités d’apprentissage,

  • garantir la qualité de la prestation,

  • sécuriser son intervention,

  • capitaliser.

De plus, disposer d’un scénario pédagogique précis permet de répliquer plus facilement une action de formation.

Composantes

Les scénarios pédagogiques complets détaillent :

  • objectifs pédagogiques,

  • déroulé et timing,

  • tâches (activités d’apprenants et d’enseignants),

  • rôles (qui exécute une tâche ? Rôle des apprenants et des enseignants)...

Conclusion

Nous venons de le voir dans ce chapitre, il existe des modèles de parcours blended, mais pas de solution miracle ni de recette qui « marche » à chaque fois.

Il n’existe pas de modèle unique ou de règles prescrivant ce que doit être un dispositif hybride.

L’hybridation peut être réalisée au niveau d’une activité, d’un cours ou d’un parcours complet.

Les dispositifs hybrides doivent adhérer aux mêmes exigences que n’importe quel autre type d’enseignement « classique ». Ils doivent inclure des objectifs pédagogiques clairement définis et qui visent un apprentissage mesurable.

Étude de cas 1

Données

Vous avez peu de budget, un délai court de trois mois pour tout lancer et vous devez mettre en place un dispositif blended.

Ils vous est demandé d’utiliser le plus possible les ressources en interne.

Ils vous est demandé également de proposer une classe virtuelle dans le dispositif.

Instructions

Vous devez composer un mix sur le modèle Flex.

Que proposez-vous ? Comment composez-vous le mix ?

Étude de cas 2

Données

Vous avez peu de budget, un délai court de deux mois pour tout lancer et vous devez proposer un parcours blended à vos prochains clients.

Instructions

Vous souhaitez composer un mix essentiellement distanciel sur le modèle distanciel tutoré. 

Que proposez-vous ? Comment composez-vous le mix ?