Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Réussir votre projet Digital Learning
  3. Environnement du projet
Extrait - Réussir votre projet Digital Learning Du présentiel enrichi au distanciel : les nouvelles modalités d'apprentissage  (4e édition)
Extraits du livre
Réussir votre projet Digital Learning Du présentiel enrichi au distanciel : les nouvelles modalités d'apprentissage (4e édition) Revenir à la page d'achat du livre

Environnement du projet

Introduction

Vous voici parvenu à la dernière partie de cet ouvrage.

Nous allons aborder dans ce chapitre les dernières phases du projet digital learning, les éléments budgétaires et les acteurs digital learning pour vous proposer quelques éléments d’information et d’évaluation supplémentaires par rapport à la mise en œuvre des dispositifs à distance ou hybrides.

Pilote et déploiement

Rappel

Le projet pilote est déployé à la fin de la phase de production. L’environnement technique est installé, une partie du contenu ou un contenu pilote est prêt à être testé.

Le pilote doit se dérouler dans les conditions réelles du projet, avec un panel d’utilisateurs, un contenu pédagogique installé dans un environnement technique et une démarche d’évaluation de l’ensemble pertinente qui permettra un recadrage éventuel.

images/1-5_2.png

Phase d’expérimentation

La phase d’expérimentation d’un dispositif de Formation à distance, ou pilote, nous l’avons vu au début de cet ouvrage, vient juste avant la phase de déploiement et permet de tester le système dans des conditions très proches des conditions réelles avant de le livrer aux utilisateurs finaux.

Le pilote est testé sur un petit groupe d’utilisateurs, appelés beta testeurs ou key users, qui participent ensuite à l’évaluation du dispositif :

  • Évaluation technique : quels sont les problèmes, les difficultés rencontrées sur le plan technique ? les dysfonctionnements, les petits bugs, les fonctionnalités non opérantes dans certains cas…

  • Évaluation pédagogique : la pertinence pédagogique...

Test

Pour s’assurer d’une démarche qualité et d’un produit final correspondant aux attentes et aux objectifs de départ, des tests doivent être réalisés pendant toute la durée du projet. 

Même si des tests informels sont réalisés par les différents acteurs de l’équipe de production, il est important de formaliser des procédures de tests et de les suivre ensuite à la lettre afin que les tests apportent les résultats escomptés.

Il faut tout d’abord définir :

  • Qu’est-ce qui est testé ?

  • À quel moment ?

  • Qui est responsable des tests ?

Qu’est-ce qui est testé ?

LMS

La plateforme va jouer un rôle central dans le dispositif hybride.

 Testez la plateforme et son comportement dans tous les environnements matériels et logiciels possibles.

 Testez toutes les fonctionnalités sans exception.

 Testez tous les outils de communication et de collaboration installés sur le LMS.

Cela vous permettra de prévoir des processus d’utilisation « sans surprise ».

Par exemple, il ne servira à rien de planifier des conférences ou classes virtuelles si vous observez des dysfonctionnements dans la plupart des cas.

Le parcours de formation

Il est important de le tester très tôt, même en cours...

Qualité

De quoi parle-t-on ?

La qualité est l’ensemble des caractéristiques d’un produit qui lui permettent de satisfaire les besoins des utilisateurs finaux.

L’utilisation d’un protocole précis permet de s’engager dans une démarche qualité.

Il faut prévoir des points de contrôle pour chaque étape.

La notion de qualité peut intervenir à différentes phases du processus de développement d’un produit didactique :

  • la phase d’analyse,

  • la phase de conception,

  • la phase de développement,

  • la phase de déploiement.

Quels sont les objets concernés par le concept de qualité ?

  • le processus de développement,

  • le résultat de la production (le produit),

  • l’action de formation organisée autour du produit.

La qualité est garantie dans l’idéal par une cellule spécialement dédiée, une cellule de validation et d’expertise des produits, mise en place au début du projet.

La cellule qualité sera chargée de vérifier la conformité du produit par rapport au cahier des charges.

La qualité concerne les différents aspects du produit :

  • les aspects juridiques et légaux,

  • la pertinence et la justesse du contenu,

  • le contrôle de la grammaire et de l’orthographe,

  • la valeur de produit sur le plan pédagogique...

Maintenance/Mise à jour

La maintenance commence juste après la livraison du produit.

Plus la conception a été bien réalisée, plus les tests en cours de production ont été efficaces, moins chère sera la maintenance à court terme.

Le processus de mise à jour doit être formalisé et suivi avec rigueur pour pérenniser la qualité du produit.

Essayez de :

  • Prévoir une fréquence de mise à jour variable selon l’importance du produit développé. 

  • Prévoir la mise à jour des contenus : contenus, liens Internet, informations, source, références.

  • Prévoir la mise à jour de l’interface : les progrès techniques sont très rapides : les applications multimédias passent de mode assez vite, et les apprenants peuvent être déçus de travailler sur un produit qu’ils considèrent comme obsolète.

Coûts et bénéfices

Une fois que le dispositif est déployé, il reste à évaluer les coûts et bénéfices.

Quels sont les indicateurs utilisés ?

Les indicateurs

Il est nécessaire en fin de projet d’évaluer les indicateurs pour savoir si le ou les objectifs ont été atteints.

En voici quelques-uns :

  • Usage de la solution (ceci est quantifiable) : un apprenant se connecte tant de temps ou bien ouvre x documents.

  • Atteinte d’un objectif managérial et individuel : un expert a transféré son savoir à des personnes.

  • Système d’échanges : un acteur lit ou accède à son système d’échange plus ou moins fréquemment.

  • Gain de temps : quel est-il ?

  • Gain sur les coûts : combien d’économies ont été réalisées ?

  • Gain en réactivité : le délai a-t-il été réduit entre la demande exprimée de formation et la réponse ?

  • Analyse des coûts : quel est le coût stagiaire ?

  • Quel est le coût horaire du ou des cours ?

Bénéfices

L’expérience montre que les évolutions les plus marquantes peuvent être obtenues dans les domaines suivants :

  • La valeur de l’entreprise s’en trouve accrue par l’augmentation de son capital immatériel, le capital humain.

  • Conduite du changement : les outils digital learning, permettent normalement de piloter et d’accompagner le changement.

  • Augmentation de la rentabilité de l’entreprise : l’entreprise économise sur les coûts de fonction.

  • Les coûts de transmission du savoir et des compétences sont réduits, ainsi l’entreprise peut agir plus vite.

En outre, certains bénéfices sont quantifiables, d’autres non.

Bénéfices intangibles

Certains gains sont difficiles à mesurer, mais font partie intégrante des bénéfices apportés par le déploiement de dispositifs de formation à distance, par exemple :

  • Amélioration de la communication globale dans l’entreprise....