Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Référencement de votre site web (7e édition)
  3. Enveloppe technique
Extrait - Référencement de votre site web (7e édition)  Intelligence artificielle et outils Google pour optimiser le SEO
Extraits du livre
Référencement de votre site web (7e édition) Intelligence artificielle et outils Google pour optimiser le SEO Revenir à la page d'achat du livre

Enveloppe technique

Introduction

Dans ce chapitre, nous allons passer en revue les autres éléments pouvant influencer le positionnement de vos pages. Ces éléments concernent plus spécifiquement ce que nous appelons dans ce chapitre l’enveloppe technique du site.

Domaine, URL et plus

Pour optimiser vos chances, vous pouvez également placer des mots-clés dans :

  • Votre nom de domaine : votre nom de domaine sera plus efficace pour le référencement s’il contient un mot-clé, mais ceci est souvent plus complexe à réaliser. En effet, le nom de domaine est souvent le nom de l’entreprise et le nom de l’entreprise est en général antérieur à la mise en ligne du site web  !

  • Les noms de fichiers : les URL de vos pages, si elles contiennent des mots-clés, augmentent vos chances de référencement et de positionnement.

1. Mots-clés dans les noms de domaine

Ceci vous concerne uniquement si vous n’avez pas encore acheté votre nom de domaine, ou bien si vous n’avez pas encore choisi de nom pour votre nouvelle entreprise.

Il est en effet important d’avoir votre propre nom de domaine et d’éviter les adresses URL du style : https://monentreprise.wordpress.com/.

Le choix de l’extension du nom de domaine a aussi son importance selon votre cible : .com pour un site international, .fr pour une cible française, etc.

Sachez également que, pour Google, plus le domaine est ancien, plus le moteur accorde une note de confiance aux pages, et mieux ce sera pour le rang de vos pages.

Pour ce qui concerne les noms composés ou les expressions clés, privilégiez le tiret en tant que séparateur.

Ainsi, il vaudrait mieux acheter vacances-aquitaine (à condition qu’il soit libre, bien sûr) plutôt que vacancesaquitaine (qui serait considéré comme un seul mot par le moteur).

Pour...

Site map

1. Site map ?

La manière la plus sûre d’indiquer à Google la liste des pages de votre site est de lui fournir un plan dans l’un des formats spécifiés par le moteur.

a. Principe

Google Sitemap est un fichier contenant la liste des pages à indexer. Certaines informations peuvent être ajoutées à ce fichier concernant certaines propriétés des pages.

Ce n’est pas une garantie de référencement, encore moins une garantie de positionnement, cette carte est uniquement destinée à faciliter l’indexation de toutes les pages de votre site.

Il existe un site officiel : http://www.sitemaps.org/fr/

b. Formats du fichier

Vous pouvez transmettre ce fichier à Google sous différents formats.

  • Protocole Sitemap : c’est un format XML ; la liste des URL peut être enrichie par des informations sur les pages. Pour créer ce format de fichier, Google vous propose un générateur de fichier.

  • Flux de syndication RSS et ATOM : privilégiez ce format uniquement si votre site possède déjà un flux.

  • Fichier texte : c’est la solution la plus simple, mais elle ne permet pas d’ajouter des informations sur les URL. Vous pouvez transformer ensuite ce fichier en un fichier respectant le protocole Sitemap en utilisant le générateur proposé par Google......

Technologies, gadgets et moteurs

Vous l’avez vu, les moteurs reconnaissent et savent déchiffrer le texte HTML, qu’il soit placé dans le texte visible ou dans les balises meta.

Ils ont beaucoup plus de mal lorsqu’il s’agit d’animations, de scripts et de pages dynamiques.

Attention donc à ne pas trop en abuser, si vous voulez optimiser votre site pour le SEO.

De plus, Google affiche en premier sur son index mobile les pages les plus légères et donc rapides à charger.

1. Le code

a. Les scripts

Le langage JavaScript et quelques connaissances en programmation vous permettent d’ajouter de l’interactivité à vos pages HTML.

Les scripts JavaScript ne bloquent pas les moteurs. Mais dans le cas où vous coderiez des fonctions JavaScript, elles se placent dans la partie HEAD de vos pages et donc abaissent la position des balises meta, de la balise title et du contenu visible de vos pages.

Pensez donc à replacer la balise title et les balises meta keywords et description le plus haut possible dans vos pages pour ne pas pénaliser le référencement. Externalisez le code JavaScript en le mettant dans un fichier externe, simplement appelé depuis votre page HTML.

b. La navigation

Pour peu qu’il soit un peu graphique et évolué, le système de navigation est souvent codé en JavaScript, y compris bien sûr les liens qui sont inclus dans le système. Or les moteurs ne savent pas suivre ces liens.

Pour optimiser le référencement de vos pages, il vaut mieux rendre les liens JavaScript "robots-compatibles".

Voici comment :

Au lieu d’écrire par exemple :

<a href=javascript:window.open   
('page_liee.htm','newwindow')">texte</a> 

insérez l’URL avant puis utilisez ensuite la référence à l’objet courant comme ceci :

<a href="page_liee.htm" OnClick="window.open(this.ref) ;return false ;"> 
lien textuel</a> 

Pour optimiser votre référencement, concevez votre système de navigation avec les feuilles de style (CSS).

De nombreux ressources et codes exemples sont disponibles sur Internet, notamment sur le site Alsacreations ici :...

Les standards du Web

1. W3C et accessibilité

L’accessibilité universelle signifie que votre site est accessible par n’importe qui (tout le monde quel que soit le handicap éventuel de la personne), n’importe comment, n’importe où.

Mettez en ligne un site bien fait et accessible au plus grand nombre, y compris à ceux qui ne peuvent pas utiliser tous leurs sens pour naviguer.

  • Indiquez la langue utilisée.

  • Renseignez les balises alt, textes de remplacement des images, utiles pour les non-voyants, car « lus » par les navigateurs oraux.

  • Individualisez les titres de vos pages et rendez-les explicites sur le contenu des pages.

  • Gérez les scripts de façon à ce que la navigation ne soit pas pénalisée dans le cas où certains éléments sont désactivés (JavaScript par exemple).

Pour en savoir plus sur les standards du Web, pensez à visiter : http://www.w3c.org

a. Définition et ressources

Qu’est-ce qu’un site web accessible ?

Un site web (ou blog) accessible permet à toute personne d’accéder au site de façon équivalente, quels que soient :

  • le navigateur utilisé,

  • l’interface utilisée : clavier, souris, etc.,

  • le système d’exploitation installé,

  • le périphérique d’affichage : taille et résolution...

L’œil du robot

Les robots des moteurs n’ont pas une vision graphique de vos pages.

Assurez-vous que vos pages soient bien comprises par les moteurs de recherche avant de les mettre en ligne et de les référencer.

Vous trouvez en ligne des outils qui vous permettent d’afficher votre page telle que la « voient » les robots, par exemple Search Engine Spider Simulator de Small SEO Tools à l’adresse : https://smallseotools.com/spider-simulator/

images/11OW007N.PNG

 Saisissez l’URL.

 Lancez le simulateur.

Avec ce « regard de robot », vous pourrez sans aucun doute optimiser encore vos pages et ajouter quelques petits éléments oubliés.

Certains outils vous proposent des pistes d’optimisation pour votre site web également, c’est le cas des plugins navigateur comme par exemple webdeveloper de Google Chrome : https://chromewebstore.google.com/detail/web-developer/bfbameneiokkgbdmiekhjnmfkcnldhhm?hl=fr&pli=1

Synthèse

Construisez votre site pour l’internaute, pas pour Google : le contenu est essentiel.

Pour terminer cette partie, voici un petit récapitulatif qui vous permettra :

  • de ne pas utiliser de techniques qui pourraient bloquer le référencement de vos pages,

  • de ne rien oublier dans la phase d’optimisation de vos pages.

1. À éviter

Si vous ne voulez pas rater votre référencement, évitez soigneusement :

  • des mots-clés mal pensés,

  • des balises title absentes,

  • des balises meta absentes,

  • l’utilisation de techniques de spamdexing,

  • trop de technologies inutiles,

  • des scripts JavaScript mal placés,

  • des liens incompréhensibles pour les robots,

  • la répétition intempestive de mots-clés dans la partie visible de la page,

  • un site obsolète ou pas mis à jour,

  • les erreurs 404,

  • des sites en construction,

  • l’absence de nom de domaine propre,

  • le contenu dupliqué.

2. À vérifier

Si vous voulez réussir votre référencement et optimiser votre positionnement, pensez à :

  • vous mettre à la place de l’internaute,

  • placer judicieusement ces mots-clés dans la balise title et dans les balises meta de vos pages,

  • optimiser vos médias,

  • proposer un contenu pertinent et original,

  • placer les mots-clés dans les URL, le nom de domaine si possible, les noms des pages,

  • placer...